Yesterday Origins

Posté le 17 janvier 2017 Par Dans PlayStation 4

[Test] Yesterday Origins

Avec toutes les sorties en fin d’année, j’ai préféré laisser le test de ce point and click, Yesterday Origins, a jblaster, bien plus à l’aise que moi avec ce type de jeux. Voici son test.

Merci à Microids pour l’envoi du code du jeu pour la réalisation de ce test.

Avant-propos

Aujourd’hui je vais vous parler d’un type de jeu que j’affectionne particulièrement et auquel je joue depuis très longtemps. Le point and click. Mon tout premier jeu du genre a été Indiana Jones and the fate of Atlantis. Ce style était un des seuls auquel je jouait sur PC, j’ai connu diverses licences comme la renommée Chevalier de Baphomet. Un peu plus tard un studio qui nous intéresse aujourd’hui, Pendulo, sortait l’excellent Runaway. Ce studio a su apporter un vrai plus dans le style avec des histoires intéressantes, des univers variés et surtout un style graphique qui lui est propre. En cette fin d’année 2016 Pendulo Studios est revenu sur le devant de la scène avec Yesterday Origins. Un jeu PEGI 18 qui se voulait très mature, très sombre, et retraçant les origines d’un personnage déjà connu dans le précédent opus Yesterday, j’ai nommé John Yesterday.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), Xbox One, PC
  • Date de sortie : 10/11/2016
  • Développeur : Pendulo Studios
  • Editeur : Microids
  • Type de jeu : Point and click
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 18
  • Périphériques : PlayStation Vita ou autre support pour Remote Play.

Histoire & Mode de jeu

Yesterday Origins

Yesterday Origins est donc la suite du jeu Yesterday. Et si vous n’avez pas eu l’occasion d’y jouer, sachez que le personnage principal à la particularité à sa mort de revenir dans le monde des vivants, mais en ayant totalement perdu la mémoire. Mais d’où vient ce don/cette malédiction? C’est ce qu’essaye de nous faire découvrir ce jeu. Pour ce faire vous alternerez de façon très habile entre la jeunesse de John et le temps présent où il partage sa vie avec Pauline qui elle aussi est immortelle mais dont la mémoire ne s’efface pas au moment de la mort. Vous commencerez donc votre aventure au temps de l’inquisition où le jeune John a été enfermé en prison pour fait de sorcellerie. En effet, sa faculté à pouvoir parler de très nombreuses langues ne peut-être qu’un fait de sorcellerie. John est accusé d’être lié au démon Satan et doit être exécuté. Mais fort heureusement à travers le premier niveau didactique vous arriverez à vous échapper grâce entre autre à l’aide d’un certain religieux nommé Gines de Orduña… J’en arrête là avec l’histoire, je vous laisse le soin de découvrir la suite par vous-même. Cependant je peux tout de même vous dire que l’histoire est très bien écrite et elle jongle habilement entre les époques pour vous proposer un récit tout à fait cohérent. L’ambiance du jeu est assez sombre, avec des sujets et des paroles très matures. Je trouve que le PEGI 18 n’est pas totalement injustifié pour ce jeu. Le tout se trouve dans des dialogues très bien écrits et même baignés d’humour. J’ai totalement été pris par le jeu et je l’ai vraiment apprécié jusqu’à son dénouement.

Commandes & Jouabilité

Yesterday Origins

Même si au départ ce genre de jeu se jouait au clavier et à la souris, il a été ici parfaitement adapté pour être joué à la manette. Les déplacements et la sélection des éléments interactifs se font grâce aux joysticks gauche et droit. Ensuite pour chaque possibilité, la bonne touche à actionner s’affiche à l’écran. Simple et efficace pour ce type de jeu. A noter qu’ il faut parfois être sous un angle vraiment très précis afin de faire apparaitre un élément interactif. Cela ma joué un petit tour sur une énigme alors que j’avais bien compris comment parvenir à mes fins, le fait que l’élément interactif n’apparaisse pas m’a fait tourner en rond quelques minutes. Mais le plus important dans ce style de jeu réside dans ses énigmes et dans la façon de les résoudre. Il faudra bien évidemment trouver des objets afin d’avancer dans l’aventure, mais pas seulement. Vous devrez également récolter les bonnes informations qui vous feront comprendre comment assembler ces objets, et les actions à effectuer avec. Pour cela vous pourrez ouvrir deux sortes d’inventaire. Avec vous aurez accès à votre inventaire matériel et avec à l’inventaire des indices recueillis. Le studio a voulu empêcher que les gens essayaient toutes les associations possibles et imaginables de l’inventaire et des éléments interactifs sans même avoir étudié ou compris l’action du jeu. Ainsi vous serez en mesure d’assembler les choses à l’unique condition d’avoir à l’avance trouvé les indices et objets nécessaires. Le tout se fait d’ailleurs par une interface bien pensée à l’aide de photos qui se superposent au fur et à mesure de l’assemblage logique de l’énigme. Enfin dans le jeu vous n’incarnerez pas uniquement John mais également sa partenaire Pauline. Et sur certains tableaux, il faudra alors alterner entre les deux personnages afin de parvenir à résoudre des énigmes et parvenir à la fin du niveau. Le jeu reprend brillamment les classiques du genre tout en apportant des nouveautés bienvenues.

Yesterday Origins

Graphisme & Animation

Yesterday Origins

Comme je le disais en préambule, le style graphique est vraiment dans l’identité propre du studio Pendulo. On y retrouve ce dessin très travaillé, très marqué. Ceux-ci nous permettent d’y découvrir des décors somptueux. Chaque lieu traversé dans le jeu : Paris, New York, Espagne à l’époque de l’inquisition… possède un environnement très beau et très détaillé. Et ce travail est tout aussi bien réalisé au niveau des personnages, ils ont un dessin très particulier avec des traits très ciselés. Les personnages sont modélisés en 3D et se déplacent dans un environnement qui lui est dessiné en 2D. Et le résultat est vraiment parfait techniquement. Le jeu est le plus beau que j’ai pu voir dans ce genre. Le seul bémol se situe bizarrement au niveau des cinématiques qui sont elles bien moins jolies que le jeu en lui même, et possèdent de nombreux défauts.

Yesterday Origins

Bande son

C’est un des aspects encore très bien maitrisé par le studio. Les lieux et les époques traversées étant fondamentalement très différents, il n’est pas étonnant alors de trouver des musiques au styles très différents : lyrique, électronique, acoustique… Le tout est parfaitement choisi et reflète fidèlement l’atmosphère des lieux ou l’état d’esprit des personnages. En effet certains personnages possèdent leur propre thème musical afin de souligner en beauté leur caractère ou pensées. La bande originale a été réalisée par Juan Miguel Martin, elle est disponible sur certaines plateforme comme iTunes et je prends encore du plaisir à la réécouter maintenant.

Durée de vie

Comptez une dizaine d’heures pour terminer le jeu une première fois.

Trophées

Yesterday Origins

La plupart des trophées sont classiques pour ce type de jeu. Commençons d’abord par ceux tombants automatiquement lorsque que vous progressez dans l’histoire. On a ensuite d’autres trophées liés à des actions secondaires de certains niveaux mais qui ne vous empêchent pas de progresser dans l’histoire. Ce sont donc autant de trophées maquables lors de votre première partie. Mais le plus étonnant de tous et que je ne trouve pas du tout adapté à ce style de jeu, est celui concernant un speedrun du jeu. C’est la nouvelle mode du jeu vidéo, mais pourquoi sur un point and click? Je ne suis pas contre le fait de devoir refaire le jeu pour y découvrir des détails que j’aurais manqué. Mais pourquoi imposer de « rusher » un jeu basé sur une histoire et des énigmes à résoudre? Si vous avez déjà réussi à faire le jeu par vous-même et que vous mémorisez bien les énigmes, ce ne sera pas un problème, mais personnellement je ne comprends pas trop ce choix. Le platine n’est pas spécialement difficile je pense mais obligera donc à refaire le jeu une ou deux fois supplémentaires.

Trailer

 

Verdict


J’ai vraiment pris un plaisir fou à jouer à ce jeu. On retrouve ce qui a fait le succès des point and click, une histoire très intéressante et des énigmes toutes aussi bien réalisées. De plus ce jeu possède un véritable univers tant graphiquement que sonore. La maturité de son propos et son humour m’ont vraiment plu. Je garde ce jeu comme un de mes préférés de l’année 2016. Si vous êtes habitué du genre et du studio n’hésitez pas à vous plonger dans cette nouvelle histoire. Dans le cas contraire, c’est le moment de découvrir un genre nouveau, avec un jeu très bien réalisé et intéressant de bout en bout.

Les :

  • Une histoire bien écrite, sérieuse, mature et pourtant remplie d’humour
  • Des graphismes en jeu très réussis
  • Une bande sonore en parfaite adéquation
  • La logique inévitable pour parvenir à résoudre les énigmes

Les :

  • Les cinématiques pas très bien réalisées
  • Le trophée du speedrun
  • La précision trop poussée pour l’affichage de certains éléments d’interaction

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , , ,

3 Réponses

  1. Salut,
    Je ne connaissais pas ce style de jeu, merci pour ton partage. Je pense que je vais d’abord commencer par tester Yesterday pour mieux comprendre le deuxième volet. À la prochaine !

    • Il n’est normalement pas gênant de jouer à Yesterday Origins sans avoir fait le précédent, mais il est vrai que si tu es partante pour faire les deux, autant les faire dans l’ordre.

  2. Je me le suis pris à 10€ sur le site de Micromania, une bonne surprise, j’aime aussi le genre, mais à petite dose car ça devient vite saoûlant je dirais.
    En tout il est très bon et bien réalisé.

Laisser un commentaire