Posté le 19 novembre 2013 Par Dans PlayStation Vita, Tests

[Test] [PSVita] Doodle Devil

Après avoir joué les dieux, incarnez le diable et créez un monde rempli de vices et de tentations. La suite de Doodle Devil est disponible sur PlayStation Vita.

Je remercie au passage Abyssahx grâce à qui j’ai pu tester ce jeu.

Crédits

  • Plateforme : PSVita (support du test)
  • Date de sortie : 23/10/2013
  • Développeur : JoyBits Co. Ltd.
  • Editeur : JoyBits Co. Ltd.
  • Type de jeu : Réflexion
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 3
  • Périphériques : Non

Menus & Modes de jeu

Souvenez-vous mon test Doodle God dans lequel je reprochais l’absence de certaines créations par rapport aux autres versions du jeu, une sorte de censure. Et bien il semblerait que c’était pour nous proposer un second jeu, Doodle Devil, dans lequel on incarne cette fois le diable avec pour objectif de créer le monde mais sous un angle plus noir que dans le précédent jeu.

On a le droit cette fois de combiner un homme et une femme pour créer le sexe, de l’eau et du feu pour créer de l’alcool etc.

Ceci étant, on est toujours très loin d’avoir autant de liberté et de possibilités que dans Doodle God sur PC ou smartphone. En effet, il n’est pas possible de créer d’autres variantes d’alcool (alcool+blé=whisky par exemple) ou un alcoolique ni même un pirate.

On se rabattra donc sur les 7 péchés capitaux qui ne sont pas vraiment inédit et là encore limités au minimum, et à d’autres créations plus tournées vers la guerre et l’armement, mais rien de bien fou fou.

Au total, 190 éléments à créer, finalement pour la plupart issues de Doodle Devil ou d’extensions, avec des variantes dans les éléments à combiner qui perturbent plus qu’autre chose.

C’est toujours plaisant, mais l’on n’est pas franchement surpris.

Commandes & Jouabilité

Le principe est simple, vous pouvez ouvrir 2 catégories d’éléments, en choisir un et le faire glisser vers un autre pour tenter une fusion et la création d’un ou plusieurs nouveaux éléments.

Il est possible de jouer avec un curseur (une main de diable) et les sticks et boutons, mais c’est beaucoup moins fluide et intuitif que de jouer avec l’écran tactile qui réagit très bien.

Il est même possible de combiner 2 éléments d’une même catégorie sans avoir à l’ouvrir 2 fois.

Pour ceux qui ont du mal à trouver les combinaisons à créer, il est possible de solliciter de l’aide ou des astuces pour vous aiguiller, en ouvrant automatiquement 2 groupes d’éléments dont au moins 2 sont fusionnables par exemple.

Attention toutefois à l’usage d’aide qui vous privera de certaines trophées.

Il est aussi possible d’essayer de deviner ce qu’il reste à créer en regardant les éléments déjà trouvés dans une catégorie, puisqu’il y a autant d’éléments en tout pour chaque catégorie. Sauf que certaines catégories, ou l’emplacement de certains éléments ne sont pas toujours très logique.

Si certaines combinaisons sont logiques ou naturelles, d’autre le sont beaucoup moins, et si vous cherchez à tout trouver sans aide sans avoir jamais joué à Doodle God auparavant, vous risquez de vous arracher les cheveux pour certains éléments.

Graphisme & Animation

L’interface est la même mais toujours agréable et efficace. En revanche, les vignettes d’éléments intègrent désormais le nom de l’élément, sauf que c’est trop petit pour être lisible.

Même les vignettes mériteraient d’être plus grosses et plus claires.

Bande son

Pas grand-chose à dire à ce niveau, une musique de fond douce et pas prise de tête, une voix qui baragouine on ne sait quoi à chaque nouvelle création, et c’est tout, mais on n’en demande pas plus.

Durée de vie

Sans aide et sans connaitre ce type de jeu, vous pourrez y passer bien 3-4 heures. En étant habitués aux précédents épisodes, vous devriez aller plus vite, mais tout de même bien 1h30 de jeu.

Avec un guide listant toutes les créations, comptez au minimum 45 minutes, mais du coup peu d’intérêt à jouer.

Trophées

Vous devez compléter des groupes d’éléments et trouver la totalité des éléments pour la majorité des trophées. A côté de cela, vous devrez créer 2 éléments en une combinaison, tout trouver sans avoir sollicité l’aide du jeu, et réussi une suite de 50 éléments sans erreur. Pour ce dernier vous aurez peut-être besoin de faire une seconde partie ou de vous aider d’un guide, mais le 100% est à la portée de tous, c’est une question de temps et de nombre de parties.

Verdict

On a plaisir à se replonger dans ce système de création en combinant des éléments, et à en redécouvrir certains si on connait déjà les précédents épisodes. Mais il n’y a finalement rien de bien nouveau, et peu d’éléments à créer, avec des trophées qui imposent de ne pas utiliser l’aide.

On regrette l’absence de nombreux éléments disponibles sur d’autres versions gratuites.

Du coup, à 5.99€ le jeu, le contenu et l’intérêt sont limités, l’attente d’une promotion ou l’orientation vers Doodle God pour ceux qui n’ont joué à aucun des jeux sont fortement recommandés.

Les :

  • Se replonger dans la création
  • L’accès à des éléments jusqu’alors censurés sur PSVita

Les :

  • Le prix
  • La taille des caractères, illisibles
  • Le manque d’éléments sur cette thématique
  • Du réchauffé

Mots-clés : ,

Laisser un commentaire