Biped

Posté le 24 avril 2020 Par Dans PlayStation 4

[Test] Biped

Un ou deux robots dotés uniquement d’un corps et de deux jambes qui doivent actionner des mécanismes, parfois de manière synchronisée, pour progresser dans des chemins semés d’embûches? C’est ce que propose le loufoque Biped, dont voici mon test très incomplet (lire le paragraphe ci-après pour plus de détails).

Biped

Merci à META Punlishing pour l’envoi d’un code du jeu pour la réalisation de ce test.

Je précise que je publie ce test alors que je n’ai pas été en mesure de tester pleinement le jeu Biped et ses fonctionnalités. En effet, malgré une campagne promotionnelle qui laisse fortement penser le contraire, et une version PC jouable en coopération en ligne, il n’est pas possible, sur PlayStation 4, de jouer en ligne (je ne sais pas ce qu’il en est pour la version Switch). Il y aurait bien la fonction SHARE Play qui permettrait de manière indirecte de jouer avec un ami en « prêtant » l’accès à sa console en streaming, mais le studio n’a pas encore finalisé cette fonction, et la situation actuelle qui touche le monde entier la rend de toutes façons impossible.

De fait, je n’ai pu jouer qu’à la partie solo de ce jeu qui se veut clairement coopératif.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), PS4 Pro, Switch, PC
  • Date de sortie : 08/04/2020
  • Développeur : NExT Studios
  • Editeur : META Publishing
  • Type de jeu : Plateforme
  • Nb de joueurs : 2
  • Online : Oui (sur PC, je ne sais pas pour la Switch)
  • PEGI : 3
  • Périphériques : aucun

Histoire & Mode de jeu

J’ai déjà posé le contexte dans le chapeau de cet article. Dans Biped, vous êtes aux commandes d’un (ou deux selon que vous jouez seul ou à deux évidemment) robot(s) qui n’est composé que d’un corps et de deux jambes. Rien d’extraordinaire jusque là mais le principe du jeu réside dans le fait que la maniabilité est un peu particulière, ce qui rend les déplacements peu aisés. Tout cela est prétexte à des difficultés de déplacements, des chutes, des loupés, et donc normalement des rires.

Biped

Biped est composé d’un mode solo et un mode coopération (pas disponible en ligne sur toute les plateformes je le rappelle). Les niveaux se ressemblent mais avec des mécanismes évidemment adaptés selon que vous jouez seul ou en duo. Chaque niveau est indépendant et rejouable à loisir. En terminant les niveaux en coopération vous débloquez d’autres niveaux, « pro », plus complexes.

Commandes & Jouabilité

Les commandes de Biped sont « simples », le maniement beaucoup moins, et c’est tout le principe du jeu. Le joystick droit sert à déplacer la jambe droite, le gauche la gauche. Le jeu est en 3D et les jambes peuvent être bougées à 360°, il faut donc essayer d’amener une jambe vers l’avant puis l’autre avec un certain rythme pour avancer. Cela se complique quand il faut tourner, marcher sur des plateformes étroites, mouvantes, ou qu’il faut attraper un levier avec une des jambes. J’ai immédiatement fait le rapprochement avec Octodad: Dadliest Catch dans lequel on contrôle une pieuvre avec le même principe (en plus poussé puisqu’il y a également les « bras » à contrôler). La vue ne se place pas derrière le robot, il faudra donc avoir une bonne représentation de l’espace lorsqu’il faudra se déplacer vers la gauche ou la droite, ou « revenir » vers le bas de l’écran.

Biped

C’est le fait que les mouvements sont très approximatifs qui rend le jeu fun. On se loupe, on tombe, on à l’impression d’avoir deux pieds (ou deux mains, selon que l’on considère le robot ou nous tenant la manette) gauches.

Si les niveaux paraissent de prime abord assez simples, très vite nous sommes confrontés à des difficultés volontaires de précision et de rythme, imposés par des plateforme mouvantes ou des mécanismes nécessitant d’être en parfaite synchronisation avec l’IA pour le mode solo, et l’autre joueur pour la coopération. Gentilles engueulades et fou rires garantis.

Biped

En plus du challenge qu’offre naturellement les niveaux, Biped propose d’autres challenge avec 3 objectifs à réaliser (possiblement en rejouant au niveau, il n’est pas nécessaire de tout réussir en même temps).

1° Trouver les étoiles. Légèrement cachées, nécessitant parfois de résoudre une énigme hors du sentier principal, ça n’est jamais bien difficile).

2° Terminer le niveau en ne mourant pas plus que la limite fixée. Pas forcément évident lorsque l’on joue un niveau pour la première fois, c’est plus facile en rejouant et en faisant très attention. Sauf pour certains niveaux qui mettront vos nerfs à rude épreuve.

3° Terminer le niveau en un minimum de temps. Là ça se complique, les palier des contre-la-montre sont assez exigeants. Il vous faudra sans doute pas mal d’essais et user d’une commande que je n’ai pas encore évoqué : la glissade. Elle ne fonctionne pas sur toutes les surfaces, mais en poussant les commandes des 2 jambes en même temps, le robot peut se déplacer en glissant comme s’il avait des patins à roulettes.

Biped

Graphisme & Animation

Les graphismes sont relativement simplistes mais soignés et mignons. Cela permet une bonne lecture du parcours et des obstacles, ce qui aurait pu être moins évident avec des des graphismes plus chargés en détails et couleurs.

Il n’y a pas énormément de variation des décors : forêt, montagne, neige, labo pour le tutoriel, mais ce n’est pas gênant. Il n’y a pas énormément de niveaux ceci étant.

Biped

Les animations des robots gérés par l’IA sont rigolotes.

Le menu est très minimaliste mais pas désagréable.

Bande son et langue

Pas grand chose à dire sur le sujet, pas de reproches ni d’éloges, les sons sont bien à propos et font le taff.

Durée de vie

Biped est composé de 8 niveaux en solo (dont le tutoriel), et 8 assez semblables en coopération, plus des niveaux « Pro » que je n’ai pu voir. C’est peu pour un jeu de ce type au concept offrant d’énormes possibilités. On parle de niveaux d’une quinzaine de minutes à tout casser. La rejouabilité est en revanche plutôt bonne, avec les objectifs proposés, et simplement le fun, en tous cas j’imagine, lorsque l’on joue et rigole entre amis.

Trophées

Pas de platine, juste quelques trophées, à 80% axés sur la coopération. Il faudra terminer tous les niveaux, solo et coopération, dont les pro, avoir un niveau de synchronisation élevés pour la coopération (je ne suis pas en mesure de vous en dire plus comme je n’ai pas pu tester ce mode) et acheter l’ensemble des customisations possibles. Je n’en ai pas parlé mais il s’agit de « costumes » que l’on achète avec des pièces que l’on récupère dans les niveaux.

Aucun trophée n’exige de réussir les objectifs des morts limitées ou des contre-la-montre (sauf un niveau spécifique en coop), et heureusement dans un sens car ces objectifs sont parfois extrêmement difficiles. Il faudra en revanche bien récupérer toutes les étoiles dans tous les niveaux.

Biped

Je trouve la liste de trophées bien maigre, et un platine avec une liste plus étoffée aurait largement été envisageable, malgré un nombre assez réduit de niveaux, en comparaison comme je le fait souvent avec les jeux édités par Ratalaika qui proposent des platines ultra faciles sans jamais avoir à terminer leur jeux.

Video

 

Verdict

Je n’attribue pas de note sur ce test pour la simple et bonne raison que je n’ai pas pu le tester dans son intégralité, et que je vais forcément manquer d’objectivité. En effet, je ne trouve absolument pas normal que Biped ne possède pas de mode en ligne sur PS4, alors qu’il en a sur PC et que la campagne promotionnelle laisse fortement penser le contraire. C’est moins grave dans mon cas puisque j’ai eu un code gratuitement pour tester le jeu, mais ça n’en est pas moins frustrant. Mais je me mets à la place des joueurs qui vont l’acheter sans s’imaginer un instant qu’il n’est pas possible de jouer en ligne. Et rien n’est à priori prévu de ce côté là (contrairement à Degrees Of Separation qui ne proposait pas le mode en ligne au départ mais l’avait annoncé en prévision), sauf à prévoir l’accès via la fonction SHARE Play. Sauf que ça n’est pas un mode de jeu en ligne mais simplement un moyen de faire découvrir un jeu à un ami ou de se faire aider temporairement en confiant son compte via le streaming. Bref, sur ce point Biped et le studio, très peu loquace sur le sujet, méritent un carton rouge.

Mais si je dois parler du jeu uniquement, je dirais que Biped reprend un concept excellent de maniabilité très approximative et propose un jeu amusant, avec une bonne dose de fun et de challenge. Le plus gros intérêt réside dans la coopération puisqu’il faudra être en parfaite harmonie avec un autre joueur qui aura les mêmes difficultés de déplacements.

Cependant, si l’idée est très bonne, elle n’est que très peu exploitée, avec un nombre de niveaux assez pauvre si l’on compare à par exemple le génialissime Shiftlings ou encore le plus récent Unravel Two. Il y aura peut-être d’autres niveaux par la suite (DLC gratuit ?), mais en l’état le contenu est plus maigrichon, et le concept pas suffisamment exploité. Le jeu n’est pas très cher, mais donne tout de même un peu trop l’impression d’être une démo. On pourrait facilement imaginer des mini-jeux ultra fun reposant sur ce principe de déplacements hasardeux.

Les :

  • Un concept de gameplay très fun
  • Un mode coopération, qui sublime le gameplay
  • Des objectifs rallongeant agréablement la rejouabilité

Les :

  • Coopération en ligne pas disponible sur PS4 (je ne sais pas pour la Switch)
  • 8 niveaux solos, 8 assez semblables en coop, c’est peu
  • Pas assez de contenu alors que le concept donne des tonnes d’idées

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire