inFamous First Light

Posté le 15 janvier 2015 Par Dans PlayStation 4, Tests

[Test] InFamous First Light

Que les abonnés PlayStation Plus ce réjouissent, l’offre de janvier propose de s’essayer à ce stand alone issue de inFamous Second Son dont voici le test.

Merci à PlayStation France pour l’envoi du jeu pour test.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test)
  • Date de sortie : 26/08/2014
  • Développeur : Sucker Punch
  • Editeur : Sony
  • Type de jeu : Action/Aventure
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non (Scores mondiaux et amis)
  • PEGI : 16
  • Périphériques : remote play

Menus & Modes de jeu

InFamous First Light est un stand alone, autrement dit un DLC indépendant d’inFamous Second Son, qui reprend l’univers et la trame mais qui propose une histoire complète.

Dans First Light, vous incarnez Fetch, personnage secondaire de Second Son. C’est comme Delsin une porteuse, autrement dit une personne dotée de pouvoirs assez puissants, dont on apprenait un passé douloureux.

InFamous First Light propose de vivre ces moments passés, alors même que les porteurs sont encore tabous, et le service du DUP en développement. Il est toujours délicat dans un jeu vidéo de proposer d’incarner un personnage aux pouvoirs puissants, tout en imposant au départ des capacités réduites pour une progression croissante et cohérente.

Pirouette réussie ici, je ne dévoilerai pas le fond de l’histoire mais c’est assez logiquement que l’on commence avec quelques pouvoirs de base liés aux néons pour finir en feu d’artifice et pouvoirs dévastateurs.

Pour ceux qui ont joué à inFamous Second Son, découvrir en détail ces moments est plaisant, c’est une bonne occasion de se replonger dans l’univers. Pour ceux qui ne connaitraient pas, l’histoire tient la route et la progression avec tutoriel rend le tout accessible.

A noter qu’une partie des évènements se déroulent alors que Fetch est en détention la prison alpine du DUP et que cela donne accès à des épreuves dans des arènes, qui peuvent ensuite être performées dans un mode à part.

Commandes & Jouabilité

En vue à la troisième personne, inFamous First Light se déroule comme son ainé dans un open world à Seattle, cartographié en plusieurs zones toutes accessibles dès le départ.

Vous êtes doté de pouvoirs liés à la lumière des néons ce qui vous permet de vous déplacer très rapidement, de grimper le long des murs, d’envoyer des salves de lumières sur vos ennemis et même de les soumettre à votre volonté etc. Vous développerez des pouvoirs au fur et à mesure de votre progression et pour chacun d’eux, vous pourrez les améliorer en dépensant des points de compétences.

Vous pouvez gagner des points de compétences en accomplissant des missions secondaires dans la ville : sauver des otages, éliminer des gangs, faire des tags en néon etc, en récoltant des collectibles ou en réalisant des objectifs particuliers dans la ville ou en arène (éliminer x ennemis de telle ou telle façon).

Tous les objectifs sont représentés sur la carte.

L’ensemble de ces activités, plus les missions principales, sont assez fidèles et similaires à celles de inFamous Second Son, et sont sympathiques, mais finissent par être répétitives et lasser un peu.

Heureusement le jeu n’est pas extrêmement long car on pourrait frôler la saturation.

Le jeu est disponible dans 3 niveaux de difficulté qu’il n’est pas possible de changer ensuite (pas même pour les arènes).

La prise en main est assez simple et intuitive, le gameplay et la progression des pouvoirs bien dosés.

En arène, vous avez 2 types d’épreuves : Survie, et Sauvetage. Dans les 2 cas, vous devez rester en vie le plus longtemps possible face à des ennemis toujours plus nombreux et résistants, tout en essayant de réaliser un score élevé. Chaque élimination/soumission attribut des points et un bonus multiplicateur qui reste actif tant que vous enchainez les actions.

En mode sauvetage vous devez rapidement vous rendre vers des otages et éliminer les ennemis alentours pour les libérer. Vous avez le droit d’en perdre quelques-uns mais pas trop ou c’est une cause d’échec de la partie.

3 arènes sont disponibles mais les différences autant visuelles que tactiques ne sont pas légions.

En revanche il est possible d’incarner Delsin dans ce mode, ce qui permet d’appréhender les objectifs d’une tout autre façon.

En arènes vous avez les mêmes pouvoirs qu’en histoire mais de nombreux objectifs vous permettent de gagner des points d’expérience et de les améliorer encore plus.

Sympathique à la découverte, ce mode, comme l’histoire, est vite répétitif.

Graphisme & Animation

Reprenant la base d’inFamous Second Son, il n’y a pas vraiment de surprise même si certains lieux sont inédits. S’il ne surprend pas comme son ainé, inFamous First Light reste très agréable à jouer et les effets des pouvoirs de néons sont très jolis.

C’est plaisant de redécouvrir Seattle, surtout sans le DUP partout, et d’autres environnements comme les arènes, mais il n’y a pas ce petit effet que l’on a pu ressortir au débuts de la PS4.

Bande son

Là encore nous sommes sur les bases d’inFamous Second Son, la réalisation est bonne, certaines musiques entrainantes, mais l’ensemble ne surprend pas.

Les voix des personnages ont été conservées.

Remote Play

Comme le jeu original, le remote play est accessible mais le petit écran et la sensibilité des commandes rendent la prise en main délicates et il sera parfois difficile de performer en combat ou en arène dans cette configuration.

Durée de vie

Stand alone, petit prix, en toute logique le jeu n’est pas très long. Comptez tout de même 4-5 heures pour l’histoire incluant les missions secondaires et 2 à 5 heures ou plus pour les défis selon votre réussite.

C’est très correct et vu la répétitivité de certaines actions il n’aurait pas fallu que ce fusse plus long.

Trophées

Malgré son statut et sa durée de vie, inFamous First Light se voit doté d’un trophée de platine ainsi que de 24 autres trophées.

Certains sont liés à l’histoire et aux missions et collectibles, quelques-uns à des actions spécifiques. Pour le reste, il faudrait assurer en arène et atteindre les paliers de score dans chaque mode. Rien d’insurmontable mais selon le niveau de difficulté choisi certains défis pourront demander plusieurs tentatives.

Trailer Officiel

Verdict

InFamous First Light est une bonne occasion de se replonger dans l’univers d’inFamous Second Son et d’explorer de nouveaux pouvoirs tout en découvrant un peu plus du passé de Fetch. Ceci étant, cela reste une courte extension qui tombe vite dans la répétitivité.

Pas indispensable dans sa ludothèque, en promotion ou gratuit comme actuellement pour les membres PS Plus, c’est vraiment un jeu sympathique à faire.

Les :

  • Remettre les pieds dans Seattle
  • Des pouvoirs de néons jolis et efficaces
  • Pouvoir incarner Delsin en arène

Les :

  • Les missions et objectifs finissent par se ressembler
  • Les arènes manquent de variété
  • Pas de choix bien/mal comme habituellement dans la licence

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire