Posté le 21 avril 2014 Par Dans PlayStation 4, Tests

[Test] [PS4] InFamous: Second Son

Attendu comme le messie par la majorité des possesseurs de la Playstation 4, ce jeu se veut être un des rares jeux réellement next-gen. Exclusivité Sony, ce jeu était attendu au tournant étant donné le nombre assez réduit de titres sur la nouvelle machine Playstation. Rassurez-vous, l’attente était justifiée!

Merci à PlayStation France pour l’envoi du jeu, et à jblaster pour l’avoir testé pour vous !

Crédits

  • Plateforme : PS4
  • Date de sortie : 21/03/2014
  • Développeur : Sucker Punch
  • Editeur : Sony
  • Type de jeu : Action/Aventure
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 16
  • Périphériques : application smartphone/tablette

Menus & Modes de jeu

Bonne nouvelle qui fait plaisir de nos jours, ce jeu est entièrement solo ! Et oui cela existe encore.

Le jeu s’articule donc autour d’un monde ouvert, la ville de Seattle. Vous pourrez suivre les missions proposées par l’aventure que va vivre notre héros ou bien vous occuper de missions secondaires. Mais continuons avec une brève explication du contexte du jeu.

Vous incarnez un jeune homme, Delsin Rowe, qui par contact avec un porteur (personne dotée de pouvoir surnaturel) en cavale va pouvoir contrôler son pouvoir, celui de la fumée. C’est donc par hasard, que Delsin apprend que lui aussi est un porteur. Mais très vite alerté, les forces armées du DUP (chargées de la lutte contre les porteurs qu’ils appellent bioterroristes) viennent récupérer ce porteur en fuite. Leur chef, Augustine qui est elle aussi dotée de pouvoir, se rend compte que Delsin cache quelque chose et décide donc d’essayer de le faire avouer en s’en prenant à ses proches grâce à son pouvoir. La seule manière qui permettra de les sauver sera ensuite de se rendre dans la ville de Seattle pour essayer de s’emparer du pouvoir de béton d’Augustine. Au travers de cette quête, vous rencontrerez d’autres porteurs qui vous donneront d’autres pouvoirs, ceux du néon et de la vidéo et enfin vous combattrez Augustine.

Commandes & Jouabilité

Concernant le gameplay, on a quelque chose de très bon, proche de beaucoup de TPS. Les joysticks servent à se déplacer et à viser, pour le saut, équivaut à l’action de courir mais qui est propre à chaque pouvoir, pour les attaques au corps à corps, pour maîtriser une personne qui ne vous a pas repéré ou que vous avez immobilisée. enclenche le zoom pour la visée, permet de tirer avec votre pouvoir, enclenche une action spécifique de pouvoir comme une grenade immobilisante ou une capacité d’invisibilité, correspond à une attaque missile et enfin enclenche une attaque spéciale.

Vous pourrez profitez également des fonctions de détection de mouvements intégrés à la manette lors des séances de tags. Ces moments sont simples mais vraiment sympas. Il faudra en effet tenir la manette à la manière d’une bombe de peinture, la secouer puis déclencher le jet de peinture à l’aide de la touche . Notons aussi l’utilisation du pavé tactile pour ramasser des fragments, recharger le pouvoir en cours d’utilisation, ouvrir ou soulever des objets.

La jouabilité est vraiment plaisante et sans réel défaut, toutes les actions se font dans la simplicité. Peut-être même cela serait un poil trop simple par moment, on peut regretter un manque de challenge même dans le mode de difficulté le plus élevé. Une bonne gestion de l’attaque spéciale permet de se débarrasser instantanément d’une situation risquée et pleines d’ennemis du DUP.

Vous pourrez améliorez vos pouvoirs et attaques grâce à l’obtention de fragments liés aux quêtes annexes qui permettent de supprimer la présence du DUP dans les différents quartiers de Seattle.

Enfin, le choix du karma propre à la série influence tout de même pas mal le gameplay. En karma maléfique, pas besoin de faire attention lors de vos attaques, vous pouvez tout saccager y compris les civils, cela vous permettra de remporter des points de karma maléfique et vous rendre de plus en plus indésirable aux yeux de la population. Dans cette voie du karma, les missions annexes vous demanderont même d’attaquer les policiers, de tuer des publicitaires, des mafieux ou des manifestants. A l’opposé sur la voie du bien, il faudra prendre plus de pincettes, faire attention à ne pas tuer de civils, et dans la mesure du possible ne pas tuer vos ennemis mais les maîtriser. Vos affrontements en seront d’autant plus tendus car sans cesse dans la tension de ne tuer personne. Les missions secondaires de ce karma sont : l’arrêt de trafiquant de drogue, libérer des suspects d’enclos de détention, sauver des porteurs maltraités, soigner des civils blessés.

Pour finir sur les choix du karma, je regrette que les 2 voies différentes n’entrainent pas plus de changement dans l’histoire. Seulement quelques missions changent et quelques dialogues, mais on a globalement l’impression de refaire 2 fois la même chose.

Graphisme & Animation

On a bien franchit le pas de la next-gen. Les graphismes sont hyper détaillés, de superbes modélisations et des jeux de lumières magnifiques. Les scènes de nuits sont à tomber, la ville est toute allumée, et les effets de vos pouvoirs vont rajouter une tonne de visuels impressionnants. Chose toujours plaisante par rapport à l’ancienne génération : la qualité des textures utilisées qui sont vraiment belles et bien définies, ce qui apporte énormément de réalisme. Sans oublier que la ville est animée de civils se baladant à pieds ou en voiture.

Concernant les cinématiques, on a quelque chose de très beau grâce à la motion capture, on est pas non plus au niveau d’un Beyond Two Souls, mais on a tout de même quelque chose d’extrêmement réaliste.

Techniquement le jeu est très réussi. Un patch sort avec une option pour limiter le jeu à 30 fps, car certains joueurs ont rencontré des problèmes de baisse de framerate, mais sincèrement même lors des attaques spéciales qui doivent demander beaucoup de ressources étant donner la tonne d’effets visuels à gérer je n’ai jamais rencontré ce soucis.

Bande son

L’ensemble est parfaitement convaincant, la ville grouille de différents bruitages, le bruit des moteurs de voitures, les civils qui vous interpellent, qui réagissent si vous les bousculez. Le effets sonores des pouvoirs sont eux aussi tout à fait plausibles.

Le tout emmené par une bande son qui porte vraiment l’histoire. Mon seul regret se porte vraiment sur la voix du doublage français de Delsin, je ne la supportais pas, très agaçante et caricaturée jeune rebelle. Ce n’est bien sur qu’une opinion de ma part, certains n’ont pas eu ce problème, mais étant donné que beaucoup de dialogues se font dans l’action je n’avais pas envie de mettre en VO et devoir me concentrer sur ce qui se disait en même temps que de contrôler notre héros.

Enfin, l’utilisation du haut-parleur de la Dualshock 4 pour certains effets comme le téléphone portable, le bruit de la bombe lors des tags apportent un petit plus très agréable!

Durée de vie

Terminer une 1ère fois l’histoire à 100%, en s’occupant de toutes les quêtes annexes qui permettent de se débarrasser de la présence du DUP dans les différents quartiers (attaque des base mobile, caméras de surveillance, poste de scans, drones volants de surveillance, agents secrets, caméras cachées, tags, journaux audio et provocations) vous demandera bien un peu plus de 10h de jeu. La seconde partie en karma opposé devrait vous demander beaucoup moins, comptez entre 6 et 8h selon si vous décidez de chercher des fragments pour augmenter vos capacités de pouvoirs.

Trophées

Pour les chasseurs de trophées la quête du platine ne sera pas très difficile, il faudra compter environ 20h de jeu pour y arriver. Un seul trophée peut-être réellement manquable, celui nécessitant de tuer 10 ennemis en détruisant une caisse de munition.

Pour le reste, tout peut se faire naturellement ou bien à la fin du jeu si il manque encore quelques précieux. Le trophée demandant de terminer le jeu en expert ne posera pas de grosse difficulté si vous vous assurez de toujours avoir une attaque spéciale à disposition lorsque vous vous attaquerez à une grosse population d’agents du DUP. Vous passerez un peu de temps sur les quêtes secondaires, mais le tout est simplifié car dès que vous attaquerez et démolirez une base mobile du DUP, vous aurez tous les emplacements affichés sur la carte !

Trailer Officiel

Verdict

InFamous Second Son est bien un jeu next-gen. Cette exclusivité Playstation 4 nous en met plein la vue et propose un jeu très agréable en monde ouvert. La ville de Seattle est très bien retranscrite, on prend plaisir à réaliser les missions ainsi que les nombreuses quêtes annexes. Je ne trouve pas beaucoup de reproche à lui faire en dehors d’un manque de changement dans l’histoire selon le karma choisi, le manque de difficulté et une voix de Delsin un peu agaçante.

Mais sincèrement, un aussi bon jeu solo, cela fait du bien. Et j’ai hâte de mettre la main sur le futur DLC retraçant les événements entre InFamous 2 et Second Son.

Les :

  • Graphiquement magnifique : modélisation, effets visuels
  • Gameplay aux petits oignons
  • Utilisation des fonctionnalités de la Dualshock 4
  • Des bruitages convaincants
  • Pas de mode multijoueur

Les :

  • Pas assez de challenge même en mode expert
  • Manque de changement dans l’histoire en fonction du karma choisi
  • La voix de Delsin agaçante et caricaturée à mon goût

Suggestion

Mots-clés : ,

1 Réponse

  1. La voix de Delsin… C’est le problème de Donald Reignoux, il semble que ce soit le seul doubleur de jeux vidéo en France, on l’entend partout…

Laisser un commentaire