Posté le 10 juillet 2013 Par Dans PlayStation 3, Tests

[Test] [PS3] The Walking Dead : Saison 1

Le studio Telltale Games a surfé sur le succès du comics et de la série de zombie pour proposer un jeu d’aventure à épisodes dont voici le test.

Crédits

  • Plateforme : PS3 (support du test), XBOX360, PC
  • Date de sortie : 24/04/2012
  • Développeur : Telltale Games
  • Editeur : Telltale Games
  • Type de jeu : Point & Clic
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 18
  • Périphériques : aucun

Menus & Modes de jeu

Le jeu est découpé en 5 épisodes, qu’il est possible d’acheter individuellement d’ailleurs ou au complet (season pass). Il s’agit d’une histoire complète, les épisodes se suivent et il est donc préférable d’y jouer dans l’ordre, d’autant que les choix que vous serez amené à faire influenceront sur la suite de l’aventure.

Tout commence dans une voiture de police. Vous êtes Lee, un homme noir de 30-40ans environ, et vous vous trouvez à l’arrière, menotté. Alors que la voiture roule en direction d’une prison, le policier qui vous y conduit va heurter une personne qui traversait, et la voiture va alors partir sur le bas-côté, droit sur un arbre. En vous réveillant, blessé, vous constatez que le policier, bien que mort, se relève et tente de vous mordre.

C’est ainsi que vous découvrez l’existence des rôdeurs (c’est le terme utilisé dans la licence pour parler des zombie).

Sur votre route, vous ferez la connaissance d’une petite fille, Clementine, que vous allez prendre sous votre aile, et d’autres survivants, tantôt gentils, tantôt méchants, par nature, ou de par la situation critique, qui fait que l’on doit parfois faire des choix difficiles, et agir de façon peu catholique.

Chaque épisode vous amènera dans des lieux différents, vous fera rencontrer de nouvelles personnes, mais chaque fois les actions et les propos tenus précédemment pourront influer sur ce qu’il va se passer. En effet vos compagnons pourront décider de vous aider à certains moment ou pas, selon si vous étiez de leur côté lors d’un débat qui se déroulait avant, ou dans le pire des cas un personnage pourra mourir à la place d’un autre.

Le scénario est plutôt bien construit, même si certaines situations sont prévisibles, et l’on apprécie le fait de croiser des personnages phares du comics (que l’on retrouve aussi dans la série télé). Les situations sont parfois très délicates et des choix vraiment durs et pénibles seront à prendre, ce qui fait que l’on se sent impliqué dans l’aventure, et qu’on a vraiment le sentiment de vivre l’aventure à notre façon.

L’aventure au fil de cette saison vous promet des moments intenses en émotions.

A la fin d’un épisode, on a droit à une séquence « dans le prochaine épisode » pleine de spoils et qu’on ne peut pas zapper, puis à des statistiques qui nous placent parmi les autres joueurs sur 5 décisions importantes que nous avons dû prendre au cours de notre partie. C’est assez intéressant de pouvoir ainsi se situer, mais on a l’impression qu’il en manque, ou bien est-ce parce que les choix que l’on prend n’ont pas toujours autant d’influence qu’on voudrait nous le faire croire ?

Il est tout à fait possible de refaire un épisode si l’on souhaite explorer d’autres choix. Attention si vous faites cela sur le même bloc de sauvegarde, car cela impactera les épisodes suivants.

Commandes & Jouabilité

L’une des particularités de ce jeu, c’est son gameplay. Un mélange de point & clic et de QTE (Quick Time Event). L’ensemble est très scénarisé et avec beaucoup de scènes dont vous êtes simplement spectateur. Le reste du temps, vous devrez faire des choix de dialogue, vous déplacer, regarder et utiliser des objets.

Pour ce qui est des dialogues, lorsque vous approcherez d’autres personnages pour leur parler, vous aurez le choix d’aborder plusieurs sujets et de parler assez librement. Presque trop même, puisque qu’il sera parfois possible de dire plusieurs fois de suite la même phrase, et que sa réponse sera rigoureusement la même. Dommage que des conversations déjà réalisées soient encore proposées.

Mais dans certaines situations plus dans l’action, vous devrez répondre en choisissant votre réponse en un temps limité. Bien souvent dans ces cas-là, les réponses seront vraiment différentes les unes des autres, vous permettant de jouer selon votre personnalité ou selon un rôle que vous vous serez attribué. Et bien souvent, votre choix aura un impact plus ou moins important sur la suite des évènements et le comportement des autres personnages à votre égard.

Cette idée de faire des choix, souvent difficile, en un temps très court est toute la force du jeu, c’est de là que viennent les émotions et l’idée que la situation que nous vivons n’est vraiment pas une partie de plaisir.

Tandis que vous pourrez parfois vous déplacer avec le stick gauche, vous déplacerez un curseur à l’écran avec le stick droit. Ce curseur a la forme d’une grosse croix directionnelle, et si vous l’approchez d’un point sur un personnage ou un objet, vous verrez apparaitre dans cette croix des icônes correspondant à des interactions possibles. Vous devrez alors appuyer sur la touche correspondante ( pour , pour , pour et pour ).

Le déplacement du curseur est assez lent dans la plupart des situations (ce qui rend l’ambiance générale un peu molle), sauf lors des phases d’actions durant lesquelles il a tendance à être au contraire un peu trop souple, vous faisant perdre de précieux dixièmes de secondes à ajuster votre visée, voire qui vous fait rater une action et mourir.

Avec ça et le lag assez présent (surtout durant ces fameuses phases d’actions sensées se dérouler assez vite), il ne sera pas rare de voir une action échouer alors que vous avez pourtant appuyé où il fallait quand il fallait. Ce sentiment d’échec lié à une maniabilité mal dosée est assez frustrant, car impliqué dans l’histoire, on vit assez mal le fait de se louper et de mourir.

Quelques phases de QTE vous demanderont d’appuyer frénétiquement sur , puis éventuellement une autre touche. Pas de surprise de ce côté-là une fois que l’on sait, ce qui est presque dommage car les situations ne paraissent du coup pas aussi tendues qu’elles pourraient l’être.

Ce gameplay original n’est pas mauvais en soit, mais pas toujours bien à propos, notamment lors des phases d’actions pour les raisons évoquées précédemment. Il pourra arriver aussi de tourner en rond dans une zone, à épuiser toutes les conversations possibles et à ne plus savoir quoi faire, parce que l’on a pas vu le point sur un élément du décor dans un coin, bien que vous ayez déjà fouillé le lieu.

De fait, l’ensemble parait un peu mou, et même si c’est le style qui veut ça, on aurait aimé un gameplay un peu plus réactif.

Graphisme & Animation

Le jeu est entièrement en cell-shading. Ce procédé permet un rendu BD très proche du comics original. L’effet est réussi, c’est vraiment très joli, bien détaillé, et les personnages sont bien modélisés.

Ceci étant, ce côté « dessin » pourra gêner l’immersion, et le manque de réalisme visuel pourra chez certains joueurs bloquer la peur et l’angoisse de certaines situations.

Les scènes gores ne toucheront pas comme peuvent le faire celles des films, des séries ou des jeux au style graphique plus réaliste.

Mais les amateurs du comics ne seront pas surpris et apprécieront au contraire l’ambiance bien retranscrite dans le jeu.

Côté réalisation en revanche, le jeu n’est pas exempt de défaut. Il arrive fréquemment que l’image se fige quelques instants lors d’un changement de plan ou avant le chargement de dialogues à choisir. On comprend qu’un tel jeu avec des situations et des dialogues qui évoluent en fonction de nos choix ait besoin de charger quasiment en temps réel la suite des évènements, mais on a du mal à croire qu’un petit jeu comme celui-ci en cell-shading soit gourmand en ressources au point de provoquer si souvent de tels lags.

L’expérience de ces lags est différentes d’un joueur à l’autre à priori, et selon le support (jeu en version boite ou téléchargé), mais lorsqu’ils sont assez fréquents, cela ruine vraiment l’immersion.

Bande son

Le jeu est en anglais. Heureusement, et même si il aura fallu attendre extrêmement longtemps pour les avoir sur PlayStation 3, des sous-titres en français sont disponibles (non activés par défaut). Un code couleur est utilisé pour distinguer les propos de chacun des personnages. La traduction n’est pas toujours extrêmement fidèle à l’original, mais il n’y a pas de faute grossière qui pourrait ternir l’ambiance (au contraire d’une série télé en « fast-sub » avec une faute d’orthographe/grammaire tous les 2 mots).

Les voix originales sont plutôt bonnes, les dialogues optionnels sont variés en nombreux.

Les musiques sont rares mais bien à propos, douce ou angoissante selon les cas, où il faut quand il faut. Dommage que les problèmes de lags évoqués dans le paragraphe précédent viennent aussi gâcher l’ambiance sonore, en coupant quelques dixièmes de seconde la musique ou la phrase d’un personnage.

Durée de vie

Chacun des 5 épisodes dure environ 2h, plus ou moins si vous n’explorez pas dans le détail les lieux et les différents dialogues possibles, ou si vous ne voyez pas un point du décor avec lequel interagir pour débloquer la situation.

Cela représente donc une dizaine d’heure au total, ce qui est vraiment très correct pour un jeu de ce type.

Trophées

The Walking Dead est un jeu extrêmement facile à platiner, puisqu’il suffit d’avancer dans l’aventure pour débloquer les trophées qui correspondent à des chapitres de chaque épisode. Aucun trophée n’est lié à des choix et si cela parait curieux et dommage de prime abord, c’est finalement une bonne chose, car on ne se sent pas obligé de faire des choix qui ne nous correspondraient pas.

Peut-être que des trophées liés à des collectibles ou des choses à faire auraient pu être sympa, mais encore une fois cela aurait influé sur nos actions, et l’intérêt principal de ce jeu est d e pouvoir y jouer comme on en a envie.

Trailer Officiel

Verdict

The Walking Dead est un jeu au concept et au gameplay originaux, où tout repose sur un scénario très bien ficelé et surtout qui évolue en fonction de nos choix, qui permettent vraiment de jouer avec des approches différentes. Ça, plus l’ambiance du comics en font un jeu vraiment intéressant à faire.

Dommage que l’expérience puisse être gâchée par une réalisation bâclée. C’est d’autant plus frustrant que le studio semble plus intéressé par la réalisation d’une suite que par la correction des bugs, toujours présents sur la version boite, pourtant éditée presque un an après l’édition du premier épisode en dématérialisé.

On regrette aussi d’avoir eu à attendre aussi longtemps pour avoir des sous-titres en français, sur un jeu dans lequel les dialogues ont autant d’importance.

Les :

  • l’univers The Walking Dead bien retranscrit
  • les situations, être face à des choix difficiles
  • la liberté des réponses selon sa personnalité
  • le déroulement qui évolue selon nos choix
  • les statistiques comparatives avec le reste des joueurs

Les :

  • des lags : images et son qui se figent en pleine action
  • un gameplay pas toujours adapté aux situations
  • des passages un peu mou surtout si on est bloqué
  • un manque d’intérêt et de communication du studio au sujet des bugs
  • des dialogues qui restent possibles bien que déjà exprimés

Suggestion

Mots-clés : , , ,

Laisser un commentaire