Batman Arkham VR

Posté le 31 décembre 2016 Par Dans PlayStation 4

[Test] [PSVR] Batman Arkham VR

Qui n’a jamais rêvé d’être un super héro ? La licence Batman Arkham nous a permis d’incarner Batman, mais ce volet « VR », en réalité virtuelle, nous plonge directement dans la peau du plus grand détective du monde. Effet réussi ? Voici mon test de Batman Arkham VR.

Batman Arkham VR

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test)
  • Date de sortie : 13/10/2016
  • Développeur : Rocksteady Studios
  • Editeur : Warner Bros.
  • Type de jeu : Aventure
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 18
  • Périphériques : PlayStation VR (obligatoire), PlayStation Move x2 (falcutatif, recommandé).

Histoire & Mode de jeu

Batman Arkham VR

Vous êtes sans nouvelles de Nightwing et Robin depuis plus de 24h et votre fidèle majordome Alfred ne parvient pas à les joindre. Cette situation inquiétante vous pousse à quitter votre joli manoir pour vous rendre à la batcave et revêtir votre tenue de Batman avant de mener l’enquête. L’histoire est simple mais tout à fait appropriée pour vous initier au personnage et aux lieux. Elle vous permettra de mener l’enquête car oui, Batman Arkham VR est un jeu d’exploration et d’enquête, et non un jeu de castagne. Ce n’est nullement un défaut, bien au contraire, le contexte de la réalité virtuelle est parfaitement à propos.

Après une série de réglages en fonction de vos accessoires (manette ou PSMove) et de votre position (debout ou assis), l’aventure peut commencer. Vous pouvez à tout moment revenir sur le calibrage et les réglages, et même augmenter l’immersion en modifiant la taille de la ceinture par exemple. Oui, vous pouvez avoir de l’embonpoint et porter un costume de Batman adapté. L’immersion n’en sera que meilleure lorsque vous aurez à ranger vos gadgets à votre ceinture.

Batman Arkham VR

Une fois l’aventure terminée une première fois, vous pourrez y rejouer avec des énigmes de l’Homme-mystère en plus, et vous aurez la possibilité de sélectionner le chapitre que vous désirez.

Commandes & Jouabilité

Pour que le jeu soit accessible à tous, plusieurs options s’offrent à vous : jouer à la manette, ou avec 2 PlayStation Move, qui représenteront vos mains dans le jeu ; et jouer debout ou assis. Tout le monde n’a pas 2 PSMove, mais soyons clair, Batman Arkham VR est un jeu qui doit se jouer avec ces accessoires pour la meilleure expérience possible. Les mouvements sont naturels, on tend les mains pour saisir des objets, on peut les observer en les tournant dans tous les sens, on peut prendre à sa ceinture son bat-grappin, un batarang ou autre, viser et tirer, et on peut même (ce n’est pas indiqué dans le jeu) mettre la main vers le masque et zoomer (en appuyant sur la touche d’action). Bref, avec les PSMove, vous êtes Batman. Et c’est encore plus vrai en étant debout, vous pourrez alors avancer vers le bord d’un immeuble, vous baisser pour regarder dans un conduit d’égout ou derrière un objet, et surtout vous tourner dans tous les sens pour observer les moindres recoins d’Arkham City ou d’une pièce dans laquelle vous vous trouvez. Assis, vous aurez bien évidemment moins de liberté de mouvements.

A la manette, chaque bouton correspond à un gadget, vous visez avec la tête et le regard, et vous déplacez les mains avec les sticks. C’est beaucoup moins naturel, moins précis et moins rapide, surtout pour retourner un objet pour voir s’il n’y aurait pas un indice au dos. On se mélange même les pinceaux dans les boutons et l’expérience tient plus de l’exercice de coordination et de motricité que du plaisir d’être Batman.

Batman Arkham VR

En résumé, Batman Arkham VR doit être joué avec 2 PSMove, et de préférence debout. L’investissement peut valoir le coup si vous misez sur les jeux en réalité virtuelle dans l’avenir, ce n’est pas le seul à proposer un gameplay aux PSMove.

Du coup j’en ai déjà dit beaucoup sur le gameplay et je ne voudrais pas tout vous dévoiler non plus, le plaisir de Batman Arkham VR résidant principalement dans la découverte au fur et à mesure de l’aventure de nos capacités. Juste pour éviter les déceptions, sachez que même s’ils sont présents, vous ne conduirez pas de véhicules, de même que vous ne vous battrez pas directement. Vous aurez à la place droit à un bel écran noir de chargement. C’est dommage, mais finalement pas dramatique, ce n’est pas sur cela qu’est orientée cette aventure.

Batman Arkham VR

L’aspect détective du personnage est en revanche bien mis en application, et vous devrez faire preuve de curiosité, d’observation et de réflexion pour progresser. Il y a énormément d’interactions possibles avec le décor et l’environnement, et, en plus d’allonger la durée de vie, c’est toujours sympa de tout fouiller et de trouver des petits easter eggs (des secrets en clin d’œil aux précédents jeux à l’univers Batman). Votre curiosité pourra vous récompenser de quelques trophées. Ce sera encore plus vrai lors de votre seconde partie avec la trentaine d’énigmes d’Edouard Nigma qui seront alors dissimulées pour vous inciter à rejouer et à fouiller encore plus.

Je n’ai pas encore parlé des déplacements. Il s’opèrent en déplacement instantané entre un point A et un point B, d’une simple pression d’une touche si l’icône de déplacement apparait à l’écran, ou bien parfois en utilisant le bat-grappin pour se hisser à un balcon par exemple. Ce système de déplacement est un choix délibéré qui permet d’avoir un jeu stable, sans saccade et sans mouvement qui pourrait entrainer un sentiment de malaise (le fameux motion sickness). Aucun ressenti désagréable donc, seul le sentiment de vertige peut vous toucher si vous regardez en bas lorsque vous êtes sur une corniche.

Graphisme & Animation

Je précise que les captures d’écran déforment et écrasent l’image, le rendu dans le jeu avec le casque n’est pas le même.

On entend souvent dire que les jeux sur PSVR sont dignes de la PS3. Batman Arkham VR met la barre plus haut et je vous le dis, il est très beau pour un jeu PlayStation VR, quand on sait les ressources que cela nécessite de gérer un environnement à 360° et en 3D. Évidemment lorsque vous regardez au loin, les éléments sont plus succincts, les textures plus grossières, mais pour tout ce qui est à portée de main et alentour, les graphismes n’ont pas à rougir de certains jeux PS4. Les contours des objets sont fins, les textures réussies et le rendu des matières plutôt réaliste. On prendra plaisir à admirer les différentes batmobiles et les figurines des personnages emblématiques du jeu, disponibles dans la batcave.

Malgré que le jeu soit court, il propose plusieurs environnements variés. Les extérieurs donnent un sentiment de liberté et d’espace, les intérieurs fourmillent de détails et d’objets avec lesquels interagir.

Batman Arkham VR

Batman Arkham VR

Les seules choses qui me chiffonnent, ce sont les mains qui tremblent beaucoup (ce n’est semble-t-il pas le cas sur PS4Pro), même lorsque les PSMove sont bien stables dans nos mains, et le fait que notre corps et nos bras soient invisibles (on ne voit que nos mains et notre ceinture). C’est un compromis souvent utilisé dans les jeux en réalité virtuelle pour éviter d’allouer des ressources pour finalement pas grand chose, mais ça fait toujours un peu bizarre.

Les sous-titres posent aussi problème, j’en parle juste après.

Bande son

Batman Arkham VR reprend le thème musical de Batman Arkham Knight et met dans l’ambiance. Les voix sont en anglais sous-titré. Quand on a fait toute la licence Batman Arkham en version française, ça fait un peu bizarre, mais ça passe tout de même bien. Le vrai problème par rapport à la VO, ce sont les sous-titres. Ils sont affichés assez bas à l’écran, dans une zone flou nous obligeant à baisser le regard et à ne plus vraiment voir ce qui se passe devant nous. Il faut du coup lever la tête et baisser les yeux pour pouvoir lire tout en voyant l’action, ce qui est assez désagréable et fatiguant. On finira parfois par jouer sans trop prendre le temps de lire.

J’imagine qu’une opération de doublage dans différentes langues aurait été trop coûteux pour ce petit projet, mais ça n’aurait pas été de trop pour un meilleur confort de jeu.

Durée de vie

Même en prenant son temps, la première partie ne dure guère plus d’une heure. Une seconde partie est fortement conseillée, pour chercher les énigmes de l’Homme-mystère, ce qui peut facilement tripler le temps de jeu.

On aura ensuite envie de faire essayer les amis et la famille, mais difficile d’envisager y passer plus de temps une fois la chasse aux trophées effectuée.

Le jeu est à petit prix et si on le sait, la pilule passe mieux, mais nous n’aurions pas craché sur plus de contenu.

Trophées

Pas de platine pour Batman Arkham VR mais une liste de trophées sympathiques à chasser. Comptez 2 à 3 parties pour tout débloquer, ce qui ne se fera sans doute pas sans regarder la liste, car certains trophées sont liés à des actions bien spécifiques. Mais ne lisez pas les objectifs avant d’y avoir joué au moins une fois, pour éviter tout spoil possible.

La sélection de chapitre, qui affiche votre progression sur les énigmes de l’Homme-mystère vous facilitera la tâche sur la fin. Le 100% est à la portée de n’importe qui du moment que l’on s’y intéresse.

Trailer

 

Verdict

Avec 2 PSMove A la manette

Batman Arkham VR est, s’il ne devait y en avoir qu’un, LE jeu à faire, ou au moins essayer, sur PlayStation VR. L’immersion est excellente (je pars du principe que vous jouez debout avec 2 PSMove), on se prend vraiment pour Batman et l’intrigue est sympathique, plus encore si vous avez joué aux autres Batman Arkham. L’absence de VF gêne un peu, le fait que le jeu soit court aussi, car il y aurait certainement matière à proposer d’autres idées sympa de gameplay et d’autres enquêtes. On en vient à se demander si le jeu est court car il fallait le sortir rapidement, ou pour ne pas investir trop dans ce projet, jugé peut-être pas suffisamment rentable, mais un vrai jeu complet de Batman en VR serait franchement génial s’il était dans la même veine que Batman Arkham VR.

Le prix est raisonnable (moins si vous devez investir dans 2 PSMove), l’expérience excellente encore une fois (beaucoup moins si vous n’avez pas 2 PSMove), vous auriez tort de vous en priver.

Les :

  • Je suis Batman
  • Les easter eggs et les originalités de gameplay
  • La collection de véhicules et figurines
  • Aucun malaise en jouant (pas de motion sickness)

Les :

  • Trop court, on en veut encore !
  • Les mains tremblantes
  • Pas de séquence conduite ou combat (pas même en spectateur)

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , , , , ,

3 Réponses

  1. Effectivement c’est « trop court » !!!!
    On en voudrait plus, mais la base est excellente.
    On aurait eu des phases de véhicules entres les chapitres que ça n’aurait pas été plus mal.

    Pas de malaise sur ce jeu non plus (ça vient bien des jeux ^^) et pas de mains qui tremblent non plus

Laisser un commentaire