Posté le 18 novembre 2013 Par Dans PlayStation 3, Skylanders, Tests

[Test] [PS3] Skylanders Swap Force

Après 2 premiers jeux et un concept de jouet-vidéo qui fait le bonheur des enfants, et un trou au porte-feuille des parents et collectionneurs, Skylanders revient avec un troisième dont voici le test.

Crédits

  • Plateforme : PS3 (support du test), PS4, Xbox360, Xbox One, Wii, Wii U, 3DS
  • Date de sortie : 18/10/2013
  • Développeur : Vicarious Visions
  • Editeur : Activision
  • Type de jeu : Plate-forme aventure
  • Nb de joueurs : 1-2
  • Online : Oui (score)
  • PEGI : 7
  • Périphériques : portail Swap Force (obligatoire)

Menus & Modes de jeu

Avant de parler de l’histoire du jeu, parlons de la team Swap Force. Il s’agit de skylanders qui se sont retrouvés coincés dans un volcan magique qui leur a conféré cette capacité de séparer leur corps en 2 parties et d’échanger l’une d’elle avec celle d’un autre Swap Force, combinant ainsi leurs capacités.

Tout va pour le mieux dans les Skylands, jusqu’à ce que nos compères des précédents épisodes se rendent à Fondubois et s’aperçoivent que Kaos fait encore des siennes en utilisant des cristaux maléfiques pour maléficier les créatures qui peuplent ces terres.

Flynn et vous, maitre du portail, à l’aide de vos skylanders, devez une fois de plus mettre fin à ses agissements.

L’histoire n’est pas originale, et sert plutôt de prétexte à proposer de nouveaux niveaux, mais l’ensemble est cohérent et toujours bien amené, avec une pointe d’humour et d’aventure juste comme il faut. Elle promet également quelques rebondissements et surprises.

Outre l’histoire principale et ses 17 chapitres (dont certains sont des affrontements contre des Boss), le jeu regorge de modes annexes :

  • Mission bonus, à débloquer dans le solo, et qui se déroulent sur des cartes originales et demandent de réaliser des objectifs en temps limité, comme détruire des armes de siège par exemple.
  • Mission défis, à débloquer dans le solo, qui exploitent les pouvoirs des Swap Force dans des niveaux courts, comme escalader un mur vertical en évitant des chutes de débris, franchir des anneaux flottant en évitant des mines etc.
  • Mode score : à débloquer en terminant le jeu : il s’agit des niveaux du mode histoire à compléter en réalisant le meilleur score possible.
  • Mode contre-la-montre, à débloquer en terminant le jeu : il s’agit des niveaux du mode histoire à compléter le plus rapidement possible.
  • Mode survie : survivre à des vagues d’ennemis dans des arènes.
    • solo
    • en équipe
    • en versus

En ajoutant à cela 4 niveaux de difficulté dont un mode cauchemar qui se débloque en terminant le jeu une première fois, de nombreux objectifs à réaliser et des passages annexes dans les chapitres principaux, le contenu de Skylanders Swap Force est vraiment très riche.

La difficulté cauchemar est accessible dans la première partie une fois celle-ci terminée.

Il est possible de jouer à 2, le joueur 2 peut d’ailleurs facilement rejoindre ou quitter une partie à n’importe quel moment.

Le pack de démarrage est vendu avec 2 Swap Force : Wash Buckler et Blast Zone, ainsi que Ninja Stealth Elf. La version collector contient en plus Slobber Tooth et Spyro, tous les 5 en édition Dark, tandis que l’édition 3DS est fournie avec Free Ranger, Rattle Shake et Lava Barf Eruptor en édition Volcanic.

Pour accéder à tout le contenu du jeu, il faudra compléter au minimum avec 1 Giants et 6 autres Swap Force de manière à avoir les 8 éléments et les 8 pouvoirs des Swap Force. Vous aurez besoin au minimum :

  • Wash Buckler
  • Blast Zone
  • Free Ranger
  • Rattle Shake
  • Hoot Loop
  • Magna Charge
  • Stink Bomb
  • Rubble Rouser
  • 1 Giants (n’importe lequel)
  • 2 manettes

Mais il est déjà possible de faire beaucoup de choses avec le pack de démarrage et d’anciennes figurines.

Commandes & Jouabilité

Plusieurs nouveautés viennent relancer l’intérêt du jeu, notamment la possibilité de sauter. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, ce n’était pas possible dans les 2 précédents opus, mais le level design était tel que ça n’était pas vraiment une gêne.

Désormais, n’importe quel personnage, nouveau ou ancien peut sauter (), mais ça n’est pas pour autant une révolution dans le jeu. Cela permettra parfois d’esquiver des attaques ennemies ou d’accéder plus facilement à des plateformes supérieures sans devoir se placer sur un bumper, mais cela ne change pas fondamentalement pas la façon de jouer ni la construction des niveaux.

L’autre nouveauté vient des figurines Swap Force et leur faculté à se séparer en 2 pour se combiner, ainsi que le pouvoir que chaque base possède.

Il est donc possible d’avoir 2 éléments différents sur un personnage, condition requise pour accéder à certaines zones. Heureusement, il est également possible d’avoir ces 2 éléments en jouant 2 personnages de base.

Le pouvoir spécial de la base n’est en fait un prétexte à déverrouiller certaines zones qui se présentent sous forme de mini jeu.

On peut ainsi devoir creuser dans un labyrinthe sombre pour trouver en temps limité des cristaux, rebondir sur des plateformes volantes grâce à des double sauts, foncer sur une piste en zigzaguant entre les obstacles etc.

Si le principe de combinaison est très sympathique, il n’est pas vraiment exploité dans le jeu, et sitôt une porte à 2 éléments franchie, un seul des 2 est « plus puissant ici ». On aurait apprécié d’avoir réellement à faire des combinaisons pour progresser dans le jeu.

Outre les passages de plateforme normaux, certaines zones proposent des phases un peu différentes avec de la plateforme en 2D, et un peu de réflexion avec un puzzle pour ouvrir certaines portes, ou d’autres pahses de jeux plus originales.

Sans être révolutionnaire ni totalement inédit, le contenu de Skylanders Swap Force est tout de même varié et plaisant.

Le fait que chaque personnage possède ses propres attaques permet aussi de varier les approches des combats.

A noter qu’avec des niveaux globalement plus longs et riches en contenu, ces derniers possèdent des checkpoints qui vous permettent de quitter le jeu sans devoir refaire le chapitre complet lorsque vous reprendrez votre partie.

Compte tenu de la particularité des figurines Swap Force qui contiennent 2 puces (une dans chaque partie du corps), le jeu nécessite l’utilisation du nouveau portail inclus dans le pack de démarrage. Ce dernier fonctionne sur les anciens jeux, mais à l’inverse les anciens portails ne fonctionnent pas sur Skylanders Swap Force.

Graphisme & Animation

Indéniablement, Skylanders Swap Force est plus beau que ses ainés. Les animations des personnages sont bien plus fluides et détaillées.

Les décors sont assez variés, au sein même d’un chapitre suivant les différentes zones explorées.

Pour autant il n’est pas sublime et certaines textures restent simplistes, mais il est réellement plus agréable à l’œil.

Malgré tout, certaines choses dérangent, comme le rendu de certains éléments comme l’armure de Dark Blast Zone qui brille et ne ressemble pas du tout à du métal, et dont l’aspect visuel du personnage est très grossier.

C’est globalement plus beau, mais pas encore parfait.

Bande son

Le thème musical réalisé par Hans Zimmer et son équipe fait toujours son effet, avec ce côté épique qui plonge bien dans l’ambiance de l’aventure et l’exploration.

Chaque chapitre possède son thème musical, pour un semble très varié et vraiment de qualité pour un jeu destiné aux enfants.

Les bruitages sont les mêmes que dans les précédents jeux, ne sont donc pas des surprises mais ils sont bien réalisés donc il n’y a pas vraiment de reproches à faire.

Certaines répliques des Skylanders sont « cul-cul », mais là c’est l’adulte qui parle, les enfants devraient en être amusés.

Durée de vie

Chacun des 17 chapitres du jeu propose pas mal de choses à explorer et à faire, à condition bien sûr d’avoir les figurines qui vont bien pour y accéder. Un chapitre aventure à faire à 100% demandera facilement plus d’une heure de jeu.

En ajoutant à cela les modes score et contre-la-montre, les niveaux bonus et survies, les objectifs proposés au travers de tous ces modes, la collection de figurines et d’objets, les titres de Maitre du Portail, la durée de vie de Skylanders Swap Force est vraiment très importante, d’autant que les enfants qui sont la cible première ne rechignent en général pas à refaire encore et encore un même chapitre, surtout si cela permet de faire monter en niveau leurs personnages.

Évidemment en se contentant du pack de démarrage on a accès à beaucoup moins de contenu, mais il y a tout de même de quoi s’occuper de longues heures.

Trophées

Cette fois encore il est possible d’obtenir le platine du jeu sans acheter d’autres figurines que celle du pack de démarrage, même s’il sera beaucoup plus facile de terminer le jeu en difficulté cauchemar avec 20 figurines ou plus qu’avec seulement 3. Le mode score pourra se révéler délicat si l’on ne peut accéder aux zones annexes.

Les trophées sont assez tristes en termes d’objectifs, puisqu’ils correspondent à la progression dans le mode histoire et certains modes annexes.

Il faut terminer le jeu 4 fois : une 1ère fois dans n’importe quelle difficulté, puis en cauchemar, en mode score et en mode contre-la-montre.

Il faudra également compléter avec de gros scores des survies en coopération et des missions bonus. Heureusement, il est possible de réussir les survies coop seul en laissant rapidement mourir le second joueur, il faut tout de même une seconde manette pour lancer le mode.

Cependant, il ne sera pas demandé de faire tous les niveaux de ces modes particuliers ni les niveaux défis que l’on débloque avec les Swap Force.

En fait, la quête du platine est moins exigeante que la quête du titre ultime de Maitre du Portail et de toutes les étoiles du jeu.

Trailer Officiel

Verdict

Skylanders Swap Force parvient à maintenir l’intérêt et le plaisir que l’on a à jouer à Skylanders, sans pour autant révolutionner le genre.

Avec un contenu très riche et varié, du challenge même pour les joueurs adultes chevronnés, de la collection aussi bien en jeu (chapeaux, étoiles etc) qu’en vrai (figurines), un univers imaginaire qui fait rêver les plus petits et parvient à amuser les plus grands, ce troisième volet de la licence touche de près le jeu parfait à jouer en famille, tout en se laissant de la marge pour s’améliorer encore sur les prochains épisodes.

Les :

  • Plus beau, plus complet
  • Pas d’achat obligatoire pour le platine
  • Les Swap Force et les zones qu’ils débloquent
  • La compatibilité des anciennes figurines
  • des objectifs pour tous les ages et tous les joueurs

Les :

  • La disparition du jeu skystones
  • Des trophées survie coop
  • Des trophées trop calqués sur la progression
  • L’apparence de certains personnages encore trop simpliste
  • Le manque d’exploitation des combinaisons des Swap Force

Suggestion

Mots-clés : , , , , , , , ,

2 Réponses

  1. En accord total avec ton test !!!!
    A part… pourquoi avoir mis les trophées coop dans les – …Je l’aurais mis dans les +, encore faut il avoir un partenaire, j’en convient ^^

    • Parce que cela impose de jouer à deux ou heureusement de s’en sortir seul mais avec 2 manettes. Que les modes coop et versus existent c’est très bien, mais les trophées pouvaient très bien porter sur le mode survie solo.

Laisser un commentaire