Mad Max

Posté le 23 août 2015 Par Dans Evènements

[Évènement] Gamescom 2015 – Mad Max

Compte-rendu de mes impressions sur Mad Max présenté à la Gamescom 2015. Avec la participation de jblaster et sur rendez-vous avec Warner.

J’ai commencé à m’intéresser à ce jeu Mad Max lorsque j’ai vu un des premiers trailers qui laissait apparaitre qu’en terme de gameplay, il pouvait être assez proche d’un L’Ombre du Mordor pour le côté open world avec des zones et des objectifs bien précis à certains endroit, des combats dynamiques assez proche de ceux d’un Batman Arkham mais avec tout de même moins d’aisance du personnage et donc la nécessité d’être plus subtile et de bien développer ses capacités, des phases d’exploration et quelques mécanismes à mettre en place, un peu comme les tombeaux du remake de Tomb Raider, le tout dans une ambiance Mad Max, punk et chaotique à souhait, avec une histoire et une mise en scène adulte et violente assumée. Bref, un jeu plutôt intéressant sur le papier. J’avais tout de même quelques réserves, car dans le même esprit, j’avais été complètement séduit par La Terre du Milieu – L’Ombre du Mordor (un jeu édité par Warner également) avant sa sortie, et finalement après 8 heures de jeu je l’ai laissé de côté et 1 an plus tard et j’ai beaucoup de mal à me motiver à m’y remettre. Il est pourtant bon et correspond à l’idée que je m’en faisais, mais les premiers pas sont déroutants, le gameplay moins facile d’accès que les Batman Arkham par exemple.

Bref, pour Mad Max je suis un peu dans la même situation : je le sens bien, j’ai envie d’y croire, mais j’ai tout de même des craintes de ne pas entrer dedans comme il faut.

C’était donc une très bonne nouvelle pour jblaster et moi lorsque nous avons pu décrocher un rendez-vous en business area Warner à la Gamescom. Avec un petit groupe de journalistes / blogueurs, nous nous sommes retrouvés dans une petite salle comme une classe de TP sauf que l’on n’était pas là pour travailler mais pour tester Mad Max. On nous a rappelé succinctement le jeu, à savoir que Max est rapidement mis à mal ainsi que son véhicule fétiche l’Interceptor. De là, il devra survivre et trouver des ressources pour lui et son nouveau véhicule le Magnum Opus, fabriqué de toute pièce à partir de vieilles carrosseries et de pièces détachées. Le jeu est en open world dans le Wasteland et Max devra faire face au terrible Scrotus et ses sbires, les WarBoys. S’en suivront alors des missions d’exploration en voiture et à pied en différents points de la carte.

Mad Max

Mad Max

On nous explique ensuite que l’on va pouvoir tester le jeu à environ 40% de progression dans l’histoire. Autrement dit, pas dans une démo qui permet de se familiariser avec les mécaniques du jeu, mais bien dans le jeu lui même, comme si l’on avait déjà passé quelques heures dessus. En binôme avec jblaster, je prends la manette et le casque, et une personne du staff à côté de moi essaie de m’expliquer les rudiments du gameplay. Malgré ses explications (en anglais) et le flyer avec les commandes devant moi, dans le feu de l’action (on se retrouve directement dans un affrontement en voiture), je suis complètement perdu et les commandes ne me semblent pas naturelles. Je m’éjecte de la voiture à vive allure et roule à terre comme une merde, puis j’essaie tant bien que mal de survivre face aux voitures et aux WarBoys très agressifs. Je meurs très rapidement, je recommence et j’essaie de me familiariser avec le gameplay. C’est assez chaotique pour moi dans les premières minutes, puis ça commence à venir. Une fois l’affrontement terminé, je peux conduire librement, m’arrêter vers un bâtiment abandonné pour chercher des munitions, et me rendre vers un objectif. D’autres ennemis m’attendent dans leurs véhicules armés. Les affrontements sont violents et vraiment pas évidents au début. Je trouve parmi les armes le grappin, assez efficace pour terrasser les ennemis et les voitures, mais aussi indispensable pour activer des mécanismes et continuer l’histoire. J’arrive alors dans un bâtiment en flamme, et après un combat au corps à corps et un finish sanglant, alors que j’avançais dans les couloirs, il était déjà l’heure pour nous de quitter la salle. Je reste sur ma faim, j’ai eu beaucoup trop de mal à démarrer et je n’ai finalement pas vu grand chose.

Mad Max

Mad Max

Je ne blâme pas le jeu pour autant. Le problème ne vient pas de la qualité du jeu, mais des conditions pour l’essayer. Être catapulté aussi loin dans le jeu avec tout ce que cela implique en terme d’équipement, d’amélioration et de technique, qui plus est dans un environnement pas idéal (loin d’être posé dans mon canapé, au calme), ce n’est clairement pas la meilleure façon d’appréhender un tel jeu. Mais le potentiel et mon intuition restent intactes, tout comme mes doutes. Le jeu est plutôt joli, le gameplay varié et l’ambiance de l’univers bien retranscrite. La voiture est très mise en avant dans les trailers et cette démo, mais les phases à pied devraient être également présentes et intenses.

Il y avait au salon également un stand publique où trônait la voiture (du jeu) de Mad Max, malheureusement par manque de temps et de disponibilité (pas mal de rendez-vous) nous n’avons pas pu voir ce qui était présenté au public.

Gamescom Mad Max

Je vous propose à présent de voir mes impressions à chaud sur Mad Max avec cette vidéo tournée au salon de la Gamescom 2015 le jour même, accompagné de mon ami jblaster qui nous fait également part de ses impressions :

 

J’en profite pour remercier sincèrement Warner et toutes les personnes que j’ai en contact pour Warner, pour ce rendez-vous au salon. Je devrai normalement me rendre à la soirée de présentation le 3 septembre prochain, je pourrai également vous faire mon retour sur cet évènement.

Mad Max sera disponible le 3 septembre Xbox One, PlayStation 4 et PC.

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , ,

Laisser un commentaire