Posté le 27 août 2014 Par Dans Evènements

[Évènement] Gamescom 2014 : Ubisoft

Présentation du stand Ubisoft à la Gamescom 2014.

Très certainement que parmi vous, beaucoup attendent impatiemment un ou plusieurs des prochains jeux du studio français Ubisoft. J’avoue que c’est moins mon cas, et comme j’ai pu l’expliquer dans des articles précédents consacrés à la Gamescom, étant donné tout ce qu’il y a à voir et le monde qui fréquente le salon, ne pas pouvoir accéder à un espace pro ou avoir un accès vip au stand pour tester les jeux dans de bonnes conditions, c’est se retrouver dans les mêmes conditions que tous les visiteurs : faire la queue plusieurs heures pour regarder ou jouer quelques minutes à 1 jeu.

C’est qui m’est arrivé pour Until Dawn, pour lequel j’ai dû faire plus de 2 heures de queue (le matin de la journée presse, pour vous situer un peu la situation) pour ne finalement même pas avoir le temps de tester complètement la démo (on m’a gentiment montré la sortie).

Comme je n’ai pas de contact avec Ubisoft pour le moment, et que les licences de cet éditeur, sans remettre en question leurs qualités, ne m’attirent pas spécialement, je n’ai pas pu couvrir l’ensemble du stand faute de temps. J’ai tout de même pu assister à une démo live d’Assassin’s Creed Unity, et jblaster a pu tester Far Cry 4, mais c’est malheureusement tout.

J’aurai bien testé The Crew personnellement, mais pas eu le temps.

The Division

L’avis de Vavache

Ah si, il y avait bien le stand de The Division qui nous intéressait, mais la queue était pour une vidéo. J’avoue que je n’avais pas prêté attention à ce titre jusqu’à la veille du salon, en fait jusqu’à ce que jblaster me montre une vidéo en 4k du jeu. Et là, j’ai trouvé le concept et la réalisation intéressants, assez pour que je suive de plus près la promotion du jeu et que je puisse être intéressé pour y jouer en coop avec des amis. A voir.

Un environnement urbain un brin futuriste, une vue à la 3ème personne et de la coopération bien suggérée avec des systèmes d’infos visuelles à l’écran genre tout connecté, ça le fait bien.

Assassin’s Creed Unity

L’avis de Vavache

La queue n’était pas trop longue quand nous avons tenté notre chance, et comme il s’agissait d’une démo live, il y avait pas mal de places devant l’écran et nous n’avons pas attendu très longtemps.

Durant la démo, nous avons pu apprécier l’extérieur et l’intérieur de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, symbole emblématique de notre capitale. Voir les rues « à l’ancienne » de Paris est plutôt sympathique, les graphismes sont soignés et l’environnement très crédible (le fait de pouvoir grimper si facilement un tel monument un peu moins).

Pour ce qui est du gameplay, n’ayant jamais joué à Assassin’s Creed (excepté la beta multi de Brotherhood), en comparaison avec ce que j’ai déjà pu voir de la licence, il ne m’a pas semblé y avoir de grosse révolution (sans mauvais jeu de mot).

Je trouve que l’IA est un peu à la ramasse, mais jblaster qui a l’habitude d’assister à des previews sur des versions beta me précise que c’est souvent le cas dans ce genre de présentation et que ce n’est pas représentatif de ce que sera la version finale. Espérons, car par exemple le fait de sortir d’un nuage de fumée avec des cris d’agonie d’un homme ne semble pas éveiller les soupçons des gardes alentours, dont la fumée n’a visiblement pas brouillée que la vue.

Mais je suis plutôt mal placé pour juger.

J’ai trouvé cette démo sympa, je pense que les fans de la saga apprécieront, pour ma part je ne suis toujours pas attiré, sans vraiment savoir expliquer pourquoi.

L’avis de jblaster

Comme tous les ans la licence Assassin’s Creed fait autant parler qu’elle divise. Adulée par certains, décriée par d’autres, la série saura t-elle se renouveler et attirer d’autres personnes pour cet épisode exclusif à la nouvelle génération?

Paris, 1789. La Révolution Française fait rage et toute la ville est plongée dans le chaos et la terreur.

Alors que le destin de toute une nation se décide, un jeune homme du nom d’Arno mène une quête personnelle qui fera de lui un vrai Maître Assassin. Plongé au cœur d’une lutte sans merci pour le pouvoir, Arno révèlera les vraies forces qui agissent dans l’ombre de la Révolution.

Sur le stand Ubisoft nous avons pu uniquement nous contenter d’une démonstration live de ce nouvel opus. Cette démonstration se déroulait autour de Notre Dame de Paris et avait pour but d’assassiner une personne se trouvant à l’intérieur de celle-ci. Graphiquement l’ensemble est très réussi, les modélisations sont belles, les textures soignées et l’on peut voir la ville de Paris sur une très grande distance ce qui ajoute vraiment du réalisme. L’ambiance de l’époque semble fidèlement retranscrite, et malgré une multitude de PNJ à l’écran le tout tourne très bien sans ralentissement. Le tout est vraiment beaucoup plus convaincant qu’Assassin’s Creed IV.

La personne au commande a d’abord commencé par repérer sa cible à l’intérieur puis elle s’est chargée d’effectuer des missions annexes ayant pour but de créer des diversions ou des opportunités d’améliorer son infiltration à l’intérieur de la cathédrale. Elle a d’abord tué un personnage se trouvant dans le cimetière avoisinant, et pour cela elle s’est aidée d’une grenade fumigène permettant de s’approcher et d’exécuter la personne sans être repéré. Ensuite il y avait une possibilité d’entrer dans l’édifice en pénétrant par une fenêtre en hauteur, mais malheureusement elle était verrouillée. Pour y parvenir il a suffit d’aller voler une clé sur une personne dans une taverne toute proche. Le vol n’a pas forcément besoin de réunir une totale invisibilité. 2 gardes étaient dans le dos d’Arno, une jauge se remplissait pour indiquer la progression du vol, une fois fait il a suffit de grimper à nouveau sur Notre Dame et d’y entrer.

A l’intérieur l’édifice est bien gardé, il a fallu d’abord se rapprocher le plus possible de la cible en éliminant quelques gardes en toute discrétion. Mais en arrivant vers elle, Arno s’est fait repérer, après l’élimination il fallait donc fuir, et arriver à le faire sans que vos ennemis sachent par où. Après s’être un peu caché, la personne aux commandes a emprunté une sortie dissimulée de la cathédrale qui menait à des souterrains pour ressortir sur le parvis de l’édifice et se mêler à la foule afin de disparaitre. Fin de la démo.

Cet épisode reprend les bases de la série, avec une réalisation digne de la génération actuelle, et les améliorations apportées aux déplacements et combats semblent porter ses fruits. Verdict au mois d’octobre où j’attends avec impatience mon édition Notre Dame.

Far Cry 4

Comme il s’agit là d’un FPS, je passe naturellement mon tour. Voici en revanche l’avis de jblaster. A noter que nous avions la possibilité de tester le jeu aussi sur le stand 18+ de PlayStation.

L’avis de jblaster

Lors de l’annonce surprise de Far Cry 4 lors de l’E3 j’avoue avoir été scotché par ce jeu. Techniquement il semblait hallucinant et j’ai entendu beaucoup de bien sur cette franchise même pour des personnes dont le FPS n’est pas le style de prédilection. J’étais donc très curieux de pouvoir le tester et de me faire ma propre opinion.

Caché à l’ombre de l’Himalaya, Kyrat est un paradis montagneux empreint de traditions et de violence…

Vous incarnez Ajay Ghale, un jeune homme de retour dans son pays natal pour réaliser le dernier souhait de sa mère décédée ; celle-ci avait fui le pays en pleine guerre civile 25 ans plus tôt, et vous a demandé d’y revenir pour y disperser ses cendres. Mais ce qu’elle vous a caché, c’est que votre famille, les Ghale, était à l’origine de la faction rebelle, qui lutte, encore aujourd’hui, contre le roi Pagan Min, despote autoproclamé.

Tout en explorant Kyrat et en apprenant plus sur le pays, vous prendrez part à l’action des rebelles du Golden Path, marchant ainsi dans les pas de vos parents. Les rebelles ne manquent pas de volonté, mais leurs dirigeants sont incapables de se mettre d’accord. En agissant, vous ferez peu à peu des choix qui rapprocheront un peu plus le Golden Path de la libération de Kyrat, d’une façon ou d’une autre…

La démo disponible consistait à prendre possession d’une forteresse ennemi, mais celle-ci propose de le faire de 3 manières différentes. Soit en tentant la furtivité au sniper, soit en lançant un assaut à dos d’éléphant, soit en utilisant une sorte de mini hélicoptère. Ceci est proposé par un menu, je ne sais donc pas si ces possibilités seront présentes de manière naturelle dans le jeu, mais si c’était le cas cela serait vraiment un gros plus, chacun choisissant son style ! J’ai personnellement choisi la voie des airs. Ce choix ne serait pas forcément celui que je ferai lors de ma partie, mais je voulais tester la maniabilité du véhicule. La démo commence et les graphismes sont vraiment magnifiques, on commence réellement à avoir de vrais jeux next-gen. Les paysages sont magnifiques, très détaillés, très colorés. Les personnages sont très bien modélisés également. Il existe encore quelques imperfections de textures ou de modélisation mais gageons que cela sera corrigé d’ici la sortie étant donné que nous avions accès à une version bêta.

J’ai donc pris place dans le mini hélicoptère et grimpé dans les airs afin de commencer à me débarrasser des ennemis présents dans la forteresse. Les déplacements sont assez aisés et simples une fois passé un petit temps d’adaptation. On se débarrasse assez facilement des ennemis au sol mais ceux-ci arrivent souvent à bien se cacher et leur petite taille à l’écran peut rendre la tâche parfois difficile. Après m’être débarrassé d’un hélicoptère, j’ai décidé de rejoindre le sol en sautant du véhicule et en m’aidant de la wingsuit et du parachute. Et une fois à terre les affrontements deviennent tout de suite plus dynamiques et l’on dispose d’une grosse artillerie pour mettre fin aux jours de nos ennemis. L’IA réagissait plutôt bien et il m’est arrivé assez rapidement de voir des ennemis débarquer de plusieurs cotés pour me piéger.

La démo étant finie, je peux vous dire que j’attends vraiment ce jeu même si je ne suis pas un grand adepte des FPS. Ce jeu est beaucoup plus fun et varié que d’autres jeux de ce genre, et avec ce que l’on a pu voir dans les différents trailers on aura vraiment de quoi être dépaysés dans l’immense map. J’espère que l’histoire sera à la hauteur de la bonne qualité des graphismes et de la jouabilité. Enfin je terminerais avec un point qui est très important pour moi, le jeu ne proposera pas de multijoueur compétitif mais uniquement un mode coopératif, ce qui permettra d’envisager de bons moments entre amis. En tout cas l’attente ne sera plus très longue le jeu étant prévu de sortir le 18 Novembre 2014.

Conclusion

Le stand d’Ubisoft, pour ne pas dire les stands tellement il occupait de la place au salon, était impressionnant autant en volume qu’en fréquentation.

Même pour se faire prendre en photo aux côtés d’un Lapin Crétin il fallait faire la queue :

Je m’excuse auprès de ceux qui attendaient un compte-rendu plus riche de ma part concernant Ubisoft à la Gamescom 2014, j’espère que par la suite j’aurai plus de facilités avec eux, comme j’ai déjà la chance d’avoir de bons rapports avec d’autres éditeurs.

SUGGESTION

Mots-clés : , , , ,

2 Réponses

  1. Merci pour ce compte rendu @vavache. @Jblaster tu m’as donné sérieusement envie de jouer à Far Cry 4 là !

    • Perso je suis enthousiaste car pour moi c’est tout nouveau je n’ai jamais joué à un autre épisode de la série mais pour ceux connaissant bien ils pourraient l’être moins 😉

Laisser un commentaire