Posté le 11 janvier 2014 Par Dans PlayStation Vita, Tests

[Test] [PSVita] Batman Arkham Origins Blackgate

Après 3 très bons épisodes sur console de salon, Batman débarque sur portable avec un nouvel opus. Le passage est-il réussi?

A noter que si vous avez joué à Batman Arkham Origins sur PlayStation 3, vous aurez gratuitement et dès le début du jeu accès à une tenue spéciale, donnant une protection supplémentaire de 50% contre les balles.

A noter également que ce test a été réalisé sur la version patchée du jeu, qui est fortement recommandée puisque dans sa version initiale, le jeu est rempli de bugs comme des interactions qui n’apparaissent pas à l’écran et qui rendent impossible la progression dans le jeu.

Crédits

  • Plateforme : PSVita (support du test), 3DS
  • Date de sortie : 25/10/2013
  • Développeur : Warner Bros. Games
  • Editeur : Warner Bros. Games
  • Type de jeu : Action aventure
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 16
  • Périphériques : aucun

Menus & Modes de jeu

Alors que Batman se rend dans la prison de Blackgate pour remettre un peu d’ordre, il tombe nez à nez avec Catwoman qui semble manigancer quelque chose de louche. Ils parviennent à se mettre d’accord sur les motivations et objectifs de chacun, et avec les conseils et connaissances de Catwoman sur les lieux, Batman sera en charge de mettre un terme aux agissements du Joker, du Pingouin et de Black Mask et d’autres Vilains.

L’histoire se situe après Batman Arkham Origins, et avant Asylum, mais il est tout à fait possible d’y jouer sans avoir joué aux autres épisodes, voire en même temps.

La première originalité de cet épisode, c’est son déroulement dans un environnement en 2,5D, dont nous parlerons plus en détail dans le chapitre suivant.

L’autre originalité, c’est sa semi liberté dans l’ordre de progression. En effet, nous sommes libre de progresser dans les différentes zones de la prison à loisir et dans l’ordre que l’on veut, à partir du moment où l’on possède les bons gadgets pour débloquer les différents passages. Même chose pour les Boss, libre à nous de les affronter dans l’ordre de notre choix.

Une fois le jeu terminé, il est possible d’y jouer en nouvelle partie + dans laquelle les costumes et les collectibles sont conservés (pas les améliorations).

Commandes & Jouabilité

Bien que se déroulant en 2,5D, c’est à dire « à plat » dans un environnement 3D, la base du jeu est la même que pour les épisodes PS3. On commence avec un grappin pour agripper, des Batarangs pour étourdir ou détruire des éléments, et un mode détective pour visualiser des indices, des éléments et les ennemis. Ce mode s’enclenche d’un simple appui du doigt sur l’écran tactile, et en maintenant le doigt appuyé et en le glissant sur tout l’écran, vous pouvez révéler des éléments comme des portes, des trappes, des grilles de ventilations, des boitiers électriques etc.

D’ailleurs, il est impératif d’identifier ces éléments afin de pouvoir interagir avec eux. De fait, on est très souvent en mode détective, voire quasiment tout le temps, ce qui est un peu dommage.

Et la 2,5D n’est que pour la vue, les décors, les salles, les bâtiments sont bels et bien en 3D, d’ailleurs entrer dans un conduit ou arriver au bout d’un couloir pourra faire tourner la caméra et visualiser la pièce sous un autre angle.

En progressant dans l’aventure, on récupérera d’autres gadgets et améliorations comme le Batarang électrique, le gel explosif ou la Bat-griffe. Plus l’on progresse dans les bâtiments, plus on développe les gadgets et plus on a accès à de nouveaux endroits, et ainsi de suite.

Cela implique beaucoup d’allers et venues un peu partout, il faut donc bien mémoriser les lieux déjà empruntés. D’autant que la carte représente les couloirs des bâtiments en vue du dessus, sauf que les étages et les couloirs les uns aux-dessus des autres ne sont pas représentés, ce qui rend la lecture parfois très difficile.

Comme dans les précédents épisodes, certaines portes se déverrouillent à l’aide du décodeur cryptographique. Le fonctionnement n’est pas le même en revanche, vous devez trouver une combinaison de 3 chiffres en déplaçant les 3 cases sur un grilles de chiffres mélangés.

Côté action, on retrouve des phases de combat, qui se gèrent comme d’ordinaire, avec les coups (), les contres (), les étourdissements () ainsi que les raclés. Batman marchant vers les ennemis, c’est un peu rigide, et il est possible qu’un ennemi donne un coup alors que l’on est en train d’effectuer un contre, du coup il y a tout de même un temps d’adaptation nécessaire pour réussir de longs combos. Mais une fois que l’on a compris combien les raclées étaient efficaces, on finira par ne faire plus que ça. Du coup les combats sont loin d’être aussi dynamiques et impressionnant que sur les précédents épisodes sur console de salon.

Côté sbires on retrouve les classiques, ceux en armure, ceux avec des couteaux ou des bâtons électriques.

On retrouve également des phases d’infiltration durant lesquels il est préférable de rester furtif, car une fois repéré il sera très difficile de se cacher.

Les Boss ont tous un pattern et une approche différente et demanderont un peu de réflexion pour les éliminer.

Il y a plusieurs éléments à récupérer dans le jeu : des améliorations d’arme, des morceaux de tenues, des indices et des collectibles des 3 Boss à détruire. Pour tout cela il faudra retourner dans des lieux déjà visités avec tous les gadgets en poche, et en scannant tous les recoins du décor.

Les déplacements dans l’environnement se font bien, une indication s’affiche à l’écran chaque fois que l’on peu s’agripper, monter, descendre, entrer sous une grille ou dans une bouche d’aération.

Le plus difficile sera vraiment de se repérer sur la carte et de s’y retrouver lorsqu’il y a plusieurs embranchements possibles.

Graphisme & Animation

Le passage sur console portable se fait plutôt bien, le jeu est beau, dans le même esprit que ses 3 ainés.

Les textures, les environnements, les animations bien qu’un peu rigides des personnages lors des combats, tout est plutôt réussi.

Le seul hic, c’est que le gameplay et le fait de devoir scanner constamment le décor font que l’on joue beaucoup en mode détective et que l’on profite finalement peu des décors lors de sa première partie.

Mais même s’il ne fallait pas scanner une porte pour pouvoir l’ouvrir, le grain et les couleurs des décors sont tels qu’il serait de toute façon difficile de jouer uniquement en vue normale, il serait tellement facile d’être coincé et perdu faute de voir une grille par exemple.

Toutes les cinématiques sont sous forme de comics. Le contraste surprend au début, mais le rendu est plutôt agréable et colle bien au thème de super héros, même si l’apparence des personnages n’est pas tout à fait la même que dans le jeu.

Bande son

Les musiques et les bruitages ne dépayseront pas les habitués des Batman Arkham, le thème est bien là. Les bruitages sont familiers et réussis. Au casque en stéréo, c’est vraiment agréable.

Par contre, tout le jeu est en VO sous titrée en français, ce qui peut déranger lorsque l’on est habitué aux voix françaises. En plus de cela certains sous-titres n’apparaissent pas, lors des combats contre les boss par exemple.

Durée de vie

Il faut compter une bonne dizaine d’heures pour terminer une première fois le jeu en cherchant les améliorations et gadgets, selon les allers et venus que vous effectuerez.

Le fait de débloquer un élément d’une tenue parmi 3 selon l’ordre dans lequel vous éliminez les Boss vous motivera peut-être, en plus des trophées, à terminer le jeu 3 fois. Même si les 2 parties suivantes seront certainement plus rapides, la durée de vie total du titre est plus que correcte.

Trophées

Les trophées imposent 3 parties donc, et la récolte de tous les collectibles, dont la quête sans guide peut s’avérer longue et délicate, aussi je vous suggère mon guide de trophée, mais l’ensemble n’est pas hyper compliqué pour autant.

Trailer Officiel

Verdict

Batman Arkham Origins Blackgate ose transposer ce qui plait dans la licence dans un environnement 2,5D avec des mécanismes légèrement différents. Beau, avec une semi liberté dans nos choix de progression, le résultat est plutôt réussi.

Les combats un peu rigides, la grande facilité de se perdre avec les nombreux allers et venues et la lecture de la carte très difficile pourront rebuter des joueurs qui lâcheront sans doute le jeu en route, mais si vous aimez la licence Batman Arkham et que vous adhérez au concept, cet épisode sera un vrai plaisir.

Les :

  • Un Batman Arkham dans ses mains
  • Une semi liberté dans la progression
  • Des combats de boss variés

Les :

  • Une carte souvent difficile à lire
  • Une rigidité dans l’animation des combats
  • Trop de scans à réaliser au tactile tout le temps partout
  • Le mode détective trop sollicité

Suggestion

Mots-clés : , ,

1 Réponse

  1. Merci pour ce test, enfin un avis sur ce jeu ^.^

Laisser un commentaire