Posté le 26 septembre 2013 Par Dans PlayStation 3, Tests

[Test] [PS3] Darksiders

Alors que l’on garde espoir d’avoir une suite à cette licence de feu THQ et que les serveurs de Darksiders II sont à nouveaux ouverts et le platine à nouveau possible, je vous propose le test du premier volet.

Précision qui a son importance, j’ai joué à Darksiders II avant Darksiders (à cause de la possible fermeture des serveurs à l’époque). Même en restant objectif, la comparaison avec la suite est inévitable dans mes propos, ou en tous cas dans mon esprit en rédigeant ce test.

Crédits

  • Plateforme : PS3 (support du test), XBOX360, PC
  • Date de sortie : 24/09/2010
  • Développeur : Vigil Games
  • Editeur : THQ
  • Type de jeu : Action – Aventure
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 18
  • Périphériques : Aucun

Menus & Modes de jeu

Guerre, l’un des 4 cavaliers de l’apocalypse, a été appelé pour rétablir l’équilibre entre les mondes, le bien et le mal. Sauf qu’il semblerait que les 7 sceaux n’aient pas tous été brisés et que sa présence soit une erreur. Le Conseil l’accuse d’être intervenu à tort.

Guerre obtient du Conseil de pouvoir enquêter sur ce qu’il s’est réellement passé. En réalité, il ignore qu’il fait l’objet d’un vaste complot.

Le ton est donné, Guerre est plongé dès le début du jeu dans une guerre sanglante entre les mondes, les démons et les anges, sur une Terre contemporaine dévastée.

Son enquête le conduira dans des endroits divers, parfois mystiques, et il sera amené à affronter des créatures démoniaques très puissantes, au nom de la vérité.

L’histoire est sympathique bien que la fin soit prévisible, et la progression dans le jeu est agréable. A savoir que l’on peut retourner librement dans un lieu déjà visité.

Commandes & Jouabilité

Darksiders mélange combats, plateformes et énigmes. Vous devez progresser dans une zone, extérieure ou un « donjon ». La progression et l’accès à certains endroit dépendra de votre équipement qui ne cessera de s’étoffer au fur et à mesure. Au départ, vous n’aurez que votre énorme épée pour venir à bout des ennemis. Les combats contre les ennemis « simples » sont assez basiques, en bourrinant du . Même si par la suite on peut acheter des techniques avec des âmes récupérées sur les ennemis tués, elles ne sont pas très simples ni intuitives à utiliser ( + des directions et des combinaisons de ou ) et l’on reste généralement sur le simple .

Par la suite, Guerre trouvera des disques-lames, un grappin, un pistolet etc, qui lui permettront d’accéder à de nouveaux passages, y compris dans des endroits déjà visités, et d’autres armes qui pourront être utilisées en tant qu’arme secondaire avec le .

Les éléments ainsi acquis au cours du jeu constituent un point très important du level design du jeu, qui fait que l’on ne se lasse pas du gameplay puisqu’il est sans cesse renouvelé avec l’apparition de nouvelles techniques. Et cela donne envie de retourner sur d’anciens lieux afin de les utiliser et d’accéder à des passages et des coffres remplis d’âmes, d’orbes de vie ou de rage, ou bien encore de techniques spéciales rendant votre arsenal encore plus efficace.

Si les combats aux croisées des routes sont assez basiques et répétitifs, on appréciera tout de même de pouvoir achever les ennemis d’une belle exécution avec la touche lorsqu’elle apparait au-dessus dudit ennemi. Et l’on a surtout droit à des combats contre des boss imposants et puissants, dont l’apprentissage du pattern est indispensable, tout comme la maitrise de l’esquive (+) et la découverte de l’astuce pour en venir à bout. Ces combats sont aussi impressionnants et intéressants que les combats contre les « petits » démons » sont sans grand intérêt.

Comme évoqué précédemment, la récolte d’âmes sur les dépouilles ou dans les objets destructibles du décor, permet d’acheter des compétences et des techniques de combat. Les armes possèdent des barres d’xp et 4 niveaux de progression.

Ce petit côté rpg, bien que très léger, est assez bien intégré.

Dans l’ensemble, Darksiders a un gameplay plutôt bien travaillé et surtout un level design très intéressant avec des passages à énigmes parfois bien tordus, les moins cérébraux d’entre nous pourraient bien tourner en rond dans certaines salle sans trouver comment progresser, tandis que les moins tactiques au combat pourraient facilement se casser les dents sur les boss.

Graphisme & Animation

Remettons les choses dans leur contexte : Darksiders date de 2010. Alors oui le jeu n’est pas magnifique, on est très loin d’un God Of War, mais malgré tout nous sommes facilement plongé dans l’histoire sans être critique sur l’environnement.

Malgré tout les décors sont variés, tout comme les ennemis, et le jeu ne souffre d’aucun bug d’affichage ou de collision, la caméra est bien gérée contrairement à Darksiders II.

Les séquences d’exécution ne sont pas très impressionnantes mais restent sympathiques.

En bref, Darksiders est visuellement très correct pour son « âge » et cela ne nuit en aucun cas sur le plaisir de jeu.

Bande son

Ce n’est pas cet aspect du jeu qui marquera les esprits, même si l’ambiance sonore est sympathique. On appréciera surtout les petits musiques lorsque l’on résout une énigme complexe ou que l’on trouve un coffre secret, musiques qui resteront dans Darksiders II.

Durée de vie

L’aventure Darksiders peut se boucler en une quinzaine d’heures. A cela vous pourrez ajouter la quêtes des coffres secrets, l’amélioration des armes et compétences etc, qui pourront pousser à 20h et plus.

C’est très correct pour un jeu de ce type et la construction du jeu est telle que l’on retourne facilement dans des zones déjà visitées pour y trouver d’autres passages.

Trophées

Si la liste de trophées est de prime abord tout à fait conventionnelle et adaptée, avec d’un côté des trophées (non cachés) liés à l’histoire, aux niveaux de difficulté et à l’amélioration des compétences et armes, et de l’autre certains objectifs particuliers, c’est au niveau des paliers de cette seconde catégorie de trophées que le jeu est en défaut.

En effet, même en jouant en difficile en explorant bien partout, en éliminant bien les ennemis et en trouvant bien tous les coffres etc, certains objectifs seront loin d’être atteints alors qu’il ne vous reste concrètement plus qu’à botter les fesses du boss final.

Déjà, il faut savoir qu’il y a 3 trophées manquables, plus éventuellement un 4ème, qui est en tous cas très pénible s’il n’est pas débloqué au début. Il est donc fortement conseillé de lire un guide et les objectifs de trophées en détail avant de se lancer dans l’aventure.

Ensuite, gardez en tête d’utiliser en priorité les armes secondaires pour monter leur expérience, puisque l’arme principale sera quoiqu’il arrive remplacée par une arme de niveau 4. Pensez aussi à lancer tout les objets que vous avez à disposition sur les ennemis, mais seulement si vous savez que cela va les tuer (un au-dessus de leur tête sauf les zombies). Enfin, pensez à faire une sauvegarde manuelle au début des 3 séquences dont le trophée est manquable pour ne pas devoir refaire tout le jeu.

Malgré ces conseils, vous serez inévitablement obligé de tuer en boucle un groupe d’araignées afin de monter vos armes au niveau 4, et de faire du cheval pendant plus d’une heure et demie, sans doute loin de la télé avec des élastiques sur la manette pour tourner en rond.

Clairement, si les objectifs des trophées sont bons, les paliers demandés ne sont pas du tout adaptés à une progression normale dans le jeu, et l’acquisition de ces derniers trophées risquent de vous laisser un goût amer et blasé du jeu qui à la base est plutôt bon.

Trailer Officiel

Verdict

Darksiders, malgré sont âge et ses graphismes bien en-dessous de concurrents tels que God Of War ou Castlevania Lords Of Shadows, propose une aventure, un gameplay et un level design vraiment plaisants à jouer, et l’ont progresse avec plaisir tout au long de l’aventure… jusqu’à se prendre la tête ou en tous cas s’ennuyer fermement sur les derniers trophées pour ceux qui s’y intéressent. C’est le seul point noir du jeu, et c’est dommage car des objectifs mieux équilibrés auraient supprimés le seul vrai point négatif de ce jeu.

Les :

  • Un level design très bien fichu
  • Des boss pas pour les bourrins
  • Des énigmes et des passages secrets qu’on aime à trouver

Les :

  • Certains objectifs de trophées mal calibrés
  • Des techniques de combats peu pratiques et peu utilisées au final
  • La commandes pour gérer tous les accessoires

Suggestion

Mots-clés : , , , ,

2 Réponses

  1. Un très bon jeu que j’ai malheureusement laché suite à l’ylod de ma PS3 fat !
    Je n’étais pas abonné PS+ à l’époqe du coup perte de ma save et vu que je synchronisais mes trophées une fois l’an…
    Même après avoir joué au 2, Darksiders premier du nom me fait toujours de l’oeil du haut de son étagère. Reste à trouver le temps pour s’y remettre !

    • Et je te rassure même aujourd’hui il est plaisant à faire, un peu moins les derniers trophées, mais bon. C’est l’histoire d’une vingtaine d’heures mais c’est vrai qu’en ce moment c’est difficile à trouver !

Laisser un commentaire