Posté le 15 juillet 2012 Par Dans PlayStation Vita, Tests

[Test] Modnation Racers : Road Trip

Voici mon premier test sur PlayStation Vita, avec ce jeu de kart empruntant pour la course à Mario Kart et pour la création à Little Big Planet.

Précisons qu’il s’agit d’un nouvel épisode de la licence et non d’un portage du premier jeu sorti sur PlayStation 3 et PSP.

Je vais malgré tout faire régulièrement la comparaison entre les 2 jeux, ceux qui connaissent le premier pourront ainsi se faire un idée plus précise de ce à quoi ils peuvent s’attendre avec celui-ci.

Menus & Modes de jeu

Le mode principal du jeu, Carrière, vous propose de participer directement à 30 courses réparties en 6 championnat. Pas d’introduction, pas de séquence vidéo ni même de texte explicatif.

Même s’ils finissaient par être agaçant, on regrettera l’absence des 2 commentateurs sportifs qui animaient les courses du premier jeu.

On retrouve les différents menus habituels :

  • Atelier de Course : course libre, carrière, contre la montre, ad-hoc.

    Il n’y a pas de vrai mode en ligne. A la place, il faudra se contenter de ce mode ad-hoc, pas génial quand vous n’avez personne autour de vous qui a le jeu.

  • Mod, Kart, Circuit : créez à loisir.

  • Magasin : dépensez les jetons ramassés en mode carrière pour débloquer des objets de création.

  • Partager : publiez vos créations et téléchargez les créations des joueurs du monde entier, provenant de PlayStation Vita et PlayStation 3 (ah moins que ce soit zoné?).

  • Favoris : réalisez des cartes postales, analysez vos statistiques de jeu

Commandes & Jouabilité

Les commandes sont globalement les mêmes que dans Modnation Racers. Si vous y aviez joué vous retrouverez très rapidement vos marques, d’autant que la prise en main sur PS Vita est très bonne, et déraper en permanence est moins pénible pour les poignets qu’agrippé à sa Dualshock.

Vous accélérez avec , vous pouvez freiner/reculer avec (je ne m’en sers jamais). En appuyant puis maintenant enfoncé et en dosant correctement la direction (), vous pouvez effectuer des dérapages, et en maitrisant bien vous pouvez rester en dérapage sur presque tout le circuit.

C’est d’ailleurs une technique dont vous devrez abuser si vous voulez espérer progresser dans les championnats.

Déraper vous permet également d’augmenter votre jauge de boost, à utiliser pour aller plus vite ou pour vous protéger des attaques adverses.

Les armes sont toujours présentes, d’ailleurs certaines classiques sont toujours de la partie (éclair, missiles, vitesse, onde de choc), accompagnées de nouvelles (boule de neige, phœnix, mines, …).

Elles fonctionnent toujours en 3 niveaux, le premier étant faible, souvent direct et permettant avec de la chance de toucher 1 adversaire tandis que le niveau 3 vous assurera d’en atteindre plusieurs.

Il n’est en revanche plus possible de déposer sous forme de bombe les armes derrière vous, ce qui est dommage lorsque l’on est régulièrement en tête. Il faudra désormais faire avec l’arme mine.

Une chose qui n’a pas changé et c’est bien dommage, c’est la précision qui est demandée pour ramasser les armes. En effet, si ramasser un jeton ou se faire toucher par un tonneau explosif ou un modbot se fera sans mal, même en passant grossièrement à côté (assez énervant pour les tonneaux), il sera en revanche impossible de ramasser une arme sans passer exactement dessus.

Et encore, il arrivera fréquemment que vous ayez l’impression de passer dessus et de vous apercevoir que vous ne l’avez pas récupérée. Frustrant.

La navigation dans les menus et le mode création utilisent judicieusement l’écran tactile, sans pour autant vous y contraindre. La croix directionnelle est également fonctionnelle.

Cela simplifie grandement la création de kart, mod ou circuit, mais la rend moins précise (taille et placement des objets).

Graphisme & Animation

Visuellement c’est très bien, on a l’impression de jouer au premier opus sur un écran plus petit. La PlayStation Vita est puissante et cette version portable de Modnation Racers n’a rien à envier à son ainée.

Je n’ai eu que très très occasionnellement des ralentissements, mais rien de bien méchant.

Mais quand je dis que l’on a l’impression de jouer au premier, c’est aussi parce que les décors et objets de création, les karts et les mods sont les mêmes. Il y a bien de nouveaux éléments, mais pour les obtenir il faudra voyager à travers le monde entier (pour de vrai ! Et on a tous la possibilité d’aller de Paris à New York en passant par Oslo c’est bien connu…) ou via l’application Near, encore faut-il avoir des amis qui possèdent le jeu.

Les circuits sont jolis et variés mais on aurait aimé plus de changement. Il faudra atteindre le Championnat bonus pour enfin profiter de nouveau décors.

C’est dommage, certains risquent de ne pas en profiter (l’accès à ce championnat bonus requiert pas mal de réussite dans les précédents), et nous les proposer dès le début du jeu aurait moins donné cette impression de déjà-vu.

Bande son

Là encore pour ceux qui connaissent Modnation Racers premier du nom, nous sommes en terrain conquis. Sons et musiques sont fidèles à ce que l’on connait, mais ce n’est pas gênant, au contraire.

Durée de vie

Les 6 championnats, soit 30 circuits, proposent un challenge progressif et intéressant, surtout si vous visez les défis, les jetons et les temps des développeurs.

Comptez 12 à 15 heures pour faire le tout, ajoutez à cela la création, les contre la montre, et une rejouabilité plutôt bonne.

Divers

Les temps de chargement des circuits sont longs, ce qui n’est pas sans rappeler les attentes interminables il y a 2 ans de cela.

Contrairement aux décors, les circuits sont totalement inédits et variés, assez techniques dans l’ensemble mais les commandes répondant au doigt à à l’œil ils sont agréables à rouler.

Certains un peu trop troués pourront agacer, surtout lorsqu’il faut les faire sans sortir de la piste.

Les défis proposés sont intéressants, et pas trop abusés comme certains d’avant le patch sur Modnation Racers. Seuls quelques uns demanderont un peu de chance, pour les autres c’est votre pilotage qui importera.

Trophées

On sent qu’il n’y a pas eu trop d’effort de ce point de vue là. La liste est à peu de chose près la même que pour le premier Modnation Racers, au point même qu’un trophée était prévu pour le mode en ligne et a été remplacé (dans la description tout du moins, le titre lui n’a pas été modifié).

On retrouve donc malheureusement des trophées liés à la création et au partage, sans trop de moyens pour mettre en avant ses créations. Je n’aime en général pas ces trophées qui dépendent du bon vouloir des autres joueurs, ici c’est le summum.

J’en profite pour vous rappeler que j’ai réalisé un , et que j’apprécie volontiers de l’aide (vous pouvez noter, télécharger, utiliser et remixer mes créations sans modération).

Les autres trophées sont en revanche bien pensés pour nous pousser à relever les défis, faire tout les championnats en réalisant les meilleurs temps etc.

Verdict

Ce jeu ferait plus penser à un add-on qu’à un jeu à part entière s’il ne proposait pas un mode championnat aussi complet, tant il copie son ainé visuellement et peine à s’en démarquer.

Malgré tout il est très agréable à jouer (la maniabilité sur PlayStation Vita est tip top), offre un challenge intéressant (facile au début, puis rapidement plus difficile) avec une très bonne rejouabilité.

Les :

  • une prise en main impeccable
  • une bonne durée de vie
  • fait oublier les bugs d’autrefois
  • les challenges : défis, jetons à trouver, temps à battre
  • de nouveaux décors

Les :

  • pas de mode en ligne
  • de nouveaux décors mais seulement à la fin pour les meilleurs joueurs
  • des armes très pénibles à ramasser
  • des trophées de création décourageant

SUGGESTION

Mots-clés : ,

Laisser un commentaire