Yoku's Island Express

Posté le 12 juin 2018 Par Dans PlayStation 4

[Test] Yoku’s Island Express

Marre des blockbusters, des jeux où il faut tirer à tout bout de champ ? Yoku’s Island Express va vous changer les idées, avec son concept de jeu de plateforme mélangé à du flipper. Voici mon test.

Yoku's Island Express

Merci à Team 17 pour l’envoi d’un code du jeu pour la réalisation de ce test.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), PS4 Pro, Nintendo Switch, Xbox One, PC
  • Date de sortie : 29/05/2018
  • Développeur : Villa Gorilla
  • Editeur : Team 17
  • Type de jeu : Plateforme/Pinball
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 7
  • Périphériques : PlayStation Vita ou autre support pour Remote Play.

Histoire & Mode de jeu

Une fois n’est pas coutume, vous incarnez Yoku, un scarabée ou plus précisément un bousier. Vous savez, ce petit insecte qui fait rouler sa boule d’excrément animal faisant office de garde-manger. Vous y êtes d’ailleurs tellement attaché qu’elle est reliée à vous par un fil incassable. Un jour, vous débarquez sur l’ile de Mokumana en pensant que vous pourrez vous la couler douce. Très vite vous allez faire connaissance avec les habitants de l’ile, certains auront même des services à vous demander.

Yoku's Island Express

Le contexte est plutôt original, tiré par les cheveux c’est vrai, mais on y croit volontiers pour le bien du jeu.

Il n’y a pas de système de difficulté ni de chapitrage, le jeu se présente comme un seul et grand niveau. Heureusement des accès rapides à débloquer faciliteront (plus ou moins) les déplacements au cours de la progression.

Commandes & Jouabilité

Yoku’s Island Express est un savant mélange de plateforme et de flipper. En effet, sur les surfaces planes, vous pouvez déplacer Yoku à droite ou à gauche. Ce dernier fera rouler sa boule en la poussant. A certains endroits dans le jeu, vous verrez des blocs flipper qui peuvent projeter Yoku et sa boule. C’est à vous de les déclencher. Si le bloc est jaune, c’est avec . S’il est bleu, c’est avec . S’il est bicolore, l’un ou l’autre des boutons fonctionne. Dans certaines zones, vous serez carrément dans un environnement de flipper avec des flips, des bumpers, différents couloirs et des mécanismes à déclencher pour ouvrir de nouveaux passages.

Yoku's Island Express

En avançant dans l’aventure et en accomplissant des missions, principales ou secondaires, vous débloquerez des compétences qui seront bien utiles pour aller toujours plus loin sur la vaste et complexe ile : pour aller sous l’eau, pour s’accrocher et se balancer, pour dénicher des passages secrets etc.

Yoku’s Island Express présente un level design assez chiadé et très bien orchestré. On a le sentiment d’être libre de découvrir l’ile à notre guise et pourtant, une bonne partie des zones ne peuvent se voir qu’après un moment précis de l’aventure. Malgré tout, on n’a jamais l’impression d’être contraint dans nos déplacements. La foultitude de missions secondaires données par les différents personnages y est pour beaucoup. Il y a même des boss à affronter.

Attention toutefois à ne pas trop se disperser et à consulter régulièrement la carte pour ne pas se perdre ou tourner en rond. A certains moments, on peut avoir tendance à partir dans une direction pour se rendre à un endroit de la carte, pour tomber dans un cul-de-sac ou s’apercevoir que c’était plus rapide par un autre chemin. Malheureusement la lecture de la carte n’est pas optimale, il n’est pas possible de la parcourir en zoomant. De plus certains icones comme les coffres et les boites aux lettres apparaissent fermés si on est loin d’eux alors qu’on les a peut-être déjà ouverts. Ce n’est quand approchant d’eux que l’icone est plus précis : ouvert ou fermé.

Le jeu n’est pas très difficile, la difficulté viendra dans le fait de savoir où aller pour débloquer des éléments et progresser. Pour les joueurs qui veulent tout compléter en revanche, les derniers collectibles sont assez compliqués à récupérer, et il ne faudra pas avoir peur de faire de nombreux allers et retours.

J’oubliais, partout dans le jeu il y a des fruits à récupérer. C’est une monnaie d’échange avec les habitants de l’ile pour acheter des cartes, des objets, ou pour déverrouiller des flippers. On peut en récupérer à l’infini, je n’ai jamais eu besoin de forcer à en récupérer en squattant une zone de flippers.

Il n’y a pas d’histoire de jauge de santé, il n’est d’ailleurs pas possible de mourir. Au pire des cas, vous pouvez être amené à retomber tout en bas à devoir remonter par un chemin long et tortueux.

Graphisme & Animation

Le jeu est plutôt mignon, tout dessiné à la main. C’est coloré et fleuri, et l’ile est assez vaste pour proposer différentes variations d’environnement, avec des ambiances tantôt joyeuses, tantôt sombres et inquiétantes.

Yoku's Island Express

Je n’ai pas noté de souci d’animation ou de ralentissement lors des phases rapides et chargées. Le seul souci vient de la lecture de la carte, comme évoqué précédemment.

Petit plus, il est possible de personnaliser l’aspect de sa boule. Petit moins, on ne débloque les personnalisations que tardivement dans le jeu.

Bande son et langue

Les musiques évoquent les iles dans les zones joyeuses, parviennent à générer du stress contre les boss, et de l’inquiétude dans les endroits les plus lugubres. Elles n’ont rien d’extraordinaires, ne resteront pas dans les esprits, mais sont tout à fait à propos pendant nos sessions de jeu. On sent la touche Team17, sans pour autant que les musiques ne soient des redites des musiques de Worms.

Les personnages ne parlent pas vraiment mais émettent des sons durant l’affichage des dialogues à l’écran, un peu comme dans Yooka-Laylee, mais heureusement de manière moins énervante. La traduction en français est bonne, les textes sont assez gros.

Durée de vie

Comme j’ai déjà pu le dire, l’ile est assez vaste, il y a beaucoup de choses à faire, d’endroits à découvrir. Il faudra entre 10 et 15h pour finir l’histoire principale et faire une bonne partie des missions secondaires. La rejouabilité est en revanche inexistante dès lors que l’on a terminé le jeu à 100%.

Yoku's Island Express

Trophées

Tous les trophées sont liés à des objectifs du jeu. Autrement dit, complétez Yoku’s Island Express à 100% et vous aurez logiquement le trophée de platine. Il n’est pas insurmontable, mais les derniers éléments à récupérer ne sont tout de même pas évidents, voire casse bonbon quand il faut être hyper précis dans un « saut » et que rater son coup se traduit par plusieurs minutes à revenir au point d’essai.

Video

 

Verdict

Yoku’s Island Express est un jeu au gameplay original, à la progression plutôt bien pensée, le tout dans un univers tout mignon. Malgré tout, il faudra bien apprivoiser les environnements et le jeu propose tout de même un peu de challenge. De quoi passer un bon moment, que l’on ait envie de le compléter totalement ou pas. A moins que de parfois possiblement tourner en rond et chercher sa route ne vous agace très vite…

Les :

  • Du flipper sauce plateforme, ça le fait
  • Un level design très bien élaboré

Les :

  • On ne peut pas zoomer une zone sur la carte
  • Certains collectibles trop pénibles à récupérer

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire