Posté le 23 décembre 2012 Par Dans PlayStation 3, Skylanders, Tests

[Test] [PS3] Skylanders Spyro’s Adventure

Skylanders est souvent présenté comme un gouffre à argent pour les parents avec ses nombreuses figurines à collectionner et un jeu orienté pour les enfants. Et moi, j’en pense quoi?

Crédits

  • Plateforme : PS3 (support du test), XBOX360, PC, Wii, DS, Smartphones
  • Date de sortie : 14/10/2011
  • Développeur : Toys For Bob
  • Editeur : Activision
  • Type de jeu : Plateforme – Action
  • Nb de joueurs : 1 ou 2 hors ligne
  • Online : Non
  • PEGI : 7
  • Périphériques : Portail et Figurines

Menus & Modes de jeu

Alors que tout était calme et paisible dans les skylands, ces bouts de terres flottants dans le ciel, le vilain Kaos est venu voler les différentes sources du mécanisme qui faisait fonctionner tout cela, et il en profita pour détruire le maître du portail, Eon. Heureusement ce dernier n’a pas été complètement anéanti et son aura demeure.

Il est d’ailleurs venu nous chercher, nous jeune apprenti du portail, afin de faire revenir les skylanders, ces êtres incroyables, et tenter de faire revenir la paix.

Vous voila lancé dans l’aventure. Il vous faudra donc utiliser à bon escient les personnages, matérialisés physiquement par des figurines que l’on pose sur un socle, le portail, afin de les faire apparaitre dans le jeu.

L’histoire se décompose en 22 chapitres, représentant chacun un ensemble de skylands, et comportant une trame principale et parfois des zones accessibles à seulement certains types de personnages. En effet, les skylanders sont répartis en 8 catégories : la vie, la terre, le feu, l’eau, l’air, la magie, les technologies, les mort-vivants.

Vous pouvez changer de personnage à tout moment, et en utiliser autant que vous voulez.

Chaque chapitre est rejouable à loisir une fois terminé, et comporte certains challenges comme trouver tous les trésors cachés, finir sans mourir ou dans un temps limité par exemple.

Il est possible de jouer à 2 assez librement, le second joueur peut venir et repartir à sa guise.

Un second mode de jeu est proposé : les combats en arène. Il s’agit de s’affronter en 1 contre 1 dans une arène assez réduite, il faudra donc choisir judicieusement son personnage en fonction de ses attaques mais aussi de celles de son adversaire.

Commandes & Jouabilité

Quand on commence un jeu de plateforme en général, on appuie sur toutes les touches pour vérifier leur fonction, et la première chose que l’on cherche, c’est le saut.

Chose surprenante dans Skylanders, il n’est pas possible de sauter ! Très frustrant les premières secondes, on s’adapte vite car le game design est très bien pensé et les niveaux sont justement conçus autour de cette particularité : dénivelé, portails de saut, escaliers. Si une zone est située en hauteur et donc à priori inaccessible, c’est qu’il faut trouver le moyen d’y accéder en ouvrant un passage ou en résolvant une énigme.

Du coup, le terme de plateforme perd un peu de son sens même si on retrouve des éléments classiques de ce type de jeu.

Pour en revenir aux commandes, pas de saut donc, mais chaque personnage possède par défaut 2 attaques, que l’on pourra faire évoluer en achetant des améliorations. Lors de l’aventure ils gagnent de l’xp et des niveaux, ainsi que de l’argent, et lors de l’évolution d’un personnage il faudra choisir à un moment d’avantager l’une de ses 2 voies.

Il est également possible d’augmenter certaines compétences (coups critique, vitesse, armure etc) en accomplissant des défis et en portant des chapeaux à trouver dans les niveaux.

Le changement de personnage est très simple, il suffit de retirer une figurine du portail et d’en placer une autre. C’est vous qui décidez, mais comme certaines zones offrent un bonus d’un élément, il est préférable d’utiliser un personnage de cet élément à ce moment là. De même si vous souhaitez accéder à certaines zones réservées à un type de personnage, il faudra le prendre pour ouvrir le passage.

Au cours d’un chapitre, si un personnage perd tout ses points de vie, vous devez en utiliser un autre pour continuer ou recommencer le chapitre.

Les personnages par défaut ont 10 niveaux, mais certains existent en édition légendaire allant jusqu’à 15 niveaux, tout comme les séries 2.

Graphisme & Animation

Le jeu est graphiquement assez simple. Multiplateforme, destiné aux enfants, on sent clairement qu’il n’y a pas eu un gros travail côté graphismes même sur les consoles HD et PC.

Ce n’est pas fondamentalement gênant car le jeu reste agréable, son côté mignon et enfantin plaira tout de même, mais comparé à des jeux comme Rayman qui est absolument sublime, Skylanders fait pâle figure.

Ce ne sont pas les graphismes qui font d’un jeu qu’il est bon, et ça n’est pas ce qu’on attend d’un tel titre, mais on aurait tout de même apprécié mieux. Certaines compilation HD de jeux PS2 s’en sortent mieux.

Concernant les figurines, elles sont plutôt bien réalisées et bien peintes.

Bande son

La musique est assez simple mais colle bien avec le décor et le côté mystique et magique des terres flottantes. La musique plus techno et crispante des Boss est en totale opposition mais marque bien le côté dramatique du moment et ajoute du stress à la situation.

Au niveau du doublage, il est correct, si on se place dans la peau d’un enfant. C’est léger au niveau du contenu, mais bourré d’humour et plutôt bien doublé, le Boss passe pour un enfant pourri gâté et c’est assez amusant.

L’ensemble nous rappelle en tous cas que l’on a affaire à un jeu destiné aux enfants, sans que cet aspect du jeu n’ait été négligé.

Durée de vie

Faire l’histoire une première fois occupera un moment, surtout si vous essayez d’explorer tous les recoins des niveaux, même sans avoir de figurines autres que celles de base, et ce sera encore plus vrai si c’est un enfant qui joue.

En effet, si les 22 chapitres s’enchaineront bien pour un joueur confirmé, un enfant risque d’être plus souvent en difficulté (dans le bon sens du terme) face aux énigmes et à certains passages, notamment les boss. Rien d’insurmontable mais un challenge plus important pour eux malgré tout.

Après cette première session déjà longue, nous aurons envie de rejouer pour compléter les niveaux, faire évoluer nos figurines, voire en avoir plus pour explorer les zones jusqu’alors inaccessibles.

La durée de vie va donc aller de très correcte à très longtemps, et encore je ne parle pas de ceux qui prendront du plaisir dans le mode de combat en arène.

Trophées

Le platine n’est pas très compliqué pour un joueur confirmé et demandera juste de rejouer certains passages après avoir terminé l’histoire. Là où on peut applaudir Activision des 2 mains, c’est qu’il n’y a pas besoin d’acheter d’autres figurines que celles fournies dans le pack de démarrage, et que les DLC de niveaux supplémentaires n’ajoutent pas de trophées.

Il sera donc assez facile et sûr d’atteindre les 100%.

Divers

Le principe des figurines à collectionner pour ajouter dans le jeu personnages et nouvelles zones est juste excellent : ce sont des DLC dont on peut jouir physiquement, puisque l’on peut admirer les figurines, les exposer dans une vitrine.

De plus on peut facilement les revendre (aucun autre DLC ne peut se revendre) ou les utiliser sur d’autres consoles ou support.

Elles sont également utilisables dans la suite, Skylanders Giants (l’inverse n’est vrai que pour les « séries 2 »).

On se prend vite au jeu de les changer sur le portail selon nos besoins, de les faire grimper jusqu’au niveau maximum, de faire les séries de défis pour augmenter leurs stats, et même si ce n’est pas du tout obligatoire on envisage rapidement de s’en procurer d’autres.

Trailer Officiel

Verdict

Bien que la cible première soit les enfants, comme on s’en rend rapidement compte via le visuel, les dialogues, le scénario et les énigmes, ce jeu séduit facilement un plus large public en proposant un univers magique agréable et un concept de figurines à collectionner et à placer sur un socle.

De plus certaines énigmes, trophées et boss susciteront suffisamment de challenge auprès des joueurs plus aguerris qu’ils y trouveront largement leur compte.

On pourra lui reprocher des graphismes un peu léger sur les consoles HD, mais le plaisir de jeu est bien là !

Les :

  • Un univers d’iles flottantes sympathique
  • Des personnages qu’on tient dans la main
  • Un large choix de personnages
  • Pas d’obligation d’achat autre que le pack de démarrage

Les :

  • Graphiquement un peu léger
  • Un portail sans fil gourmand en piles
  • On se prend vite au jeu de vouloir plus de figurines

Suggestion

Mots-clés : , , , ,

5 Réponses

  1. Parfait ce petit test. Je suis tout a fait d’accord avec toi sur les divers points cités, peut être à part sur les doublages (j’ai remarqué quelques scènes ou le boss bouge les lèvres mais rien ne sort ^^). Il y a possibilité de rajouter 3 chapitres supplèmentaires au 22 existant (Figurines de niveaux disponible en pack).

    PS: Je pense qu’il y a une petite erreur : le socle trop gourmand en pile, je l’aurai mis dans les points négatifs ^^

    • Effectivement, c’est corrigé, merci.

      Concernant le doublage, tu as parfaitement raison, mais ce décalage peut également venir du fait que tu accélères le défilement du texte en laissant le bouton x enfoncé. Mais quand je dis qu’il est bien réalisé, c’est dans le sens où le jeu des acteurs est plutôt bon, ils mettent le ton et jouent bien les émotions, enfin je trouve.

  2. C’est vrai qu’excépté ce décalage (peut être causé par la volonté de passer une vidéo déjà vu (car petit défaut du jeu : lorsque l’on refait un niveau, impossibilité de passer les cinématiques)) les doublages sont vraiment bons.

    Pour les chapitres supplémentaires existant dans les « pack aventure », après recherche, il y en a finalement 4.
    Elles se présentent, comme les personnages, sous forme de figurines, qui une fois posé sur le socle donne accès à de nouveaux chapitre du jeu (Pas besoin de les mettre sur le socle à chaque fois, une seule pose suffit à enregistrer le niveau dans le jeu…Là pour le coup, à part pour les collectionneurs, il est judicieux de les revendres sinon ils risque de prendre la poussière ^^).
    Il y a « La mer Pirate » , « La Crypte noire », « L’Empire de glace » et « Le Pic Dragon ».

  3. quand je veux reparler à flynn pour repartir à l’aventure je n’arrive pas et il me répète toujours la même chose quelqu’un pourrait m’aider

Laisser un commentaire