Platine Color Guardians

Posté le 23 juin 2015 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°98 : Color Guardians

Un platine haut en couleur.

Platine Color Guardians

J’aime bien de temps en temps jouer à des petits jeux qui changent des jeux d’actions, aventure. Des jeux plus légers, qui font limite retomber en enfance. Si en plus ils peuvent faire cogiter un peu ou faire travailler les réflexes, histoire d’entretenir le cerveau, c’est encore mieux. Color Guardians me faisait donc naturellement de l’œil, et plus encore en lisant le test ou en en discutant avec mon ami Ashesheart qui s’était lancé dessus à la sortie et a même réalisé un guide.

Le jeu n’est pas très cher, et pour ne rien gâcher, disponible en cross-buy PSVita / PS4. Je me suis donc lancé à mon tour.

J’ai commencé sur PSVita, ce type de jeu m’apparaissant plus logique sur ce format, et cela me permet de jouer lorsque la télé n’est pas disponible ou que je n’ai pas forcément la possibilité de me poser dans le salon.

Après une lecture rapide de la liste des trophées et des conseils d’Ashesheart, je débute le jeu et j’accroche immédiatement au concept de devoir changer de couleur pour ramasser des sphères de la même couleur ou pour enclencher des mécanismes. A la fin du niveau 1 qui sert de tutoriel, j’aurai déjà du avoir un trophée qui n’est pas tombé. J’enchaine avec le niveau 2, que je recommence dans la foulée en essayant différents objectifs particuliers, comme ne ramasser aucune sphère, ou au contraire toutes les ramasser avec le timing parfait, sans mourir etc. J’aurai du débloquer les trophées Nous ne le méritons pas !, Bien joué !, Offrez-lui une bague !, mais rien. J’ai fermé puis relancé le jeu, seuls quelques trophées sont finalement tombés alors que j’avais terminé le premier monde avec 3 étoiles partout et pas mal d’objectifs particuliers. Cette version PSVita était clairement buguée. Tant pis, je jouerai avec la version PS4. Je vais pour sauvegarder sur le Cloud, l’option dans le menu était grisée…

J’ai basculé sur PS4, en repartant de zéro ma partie. Heureusement, le premier monde n’est pas très difficile et avec ce petit échauffement j’ai enchainé les 10 niveaux avec 3 étoiles en first try (du premier coup). J’ai ensuite refait les trophées spéciaux, comme Vraiment ? VRAIMENT ?!?! Terminez un niveau presque à la perfection en ne ratant qu’une seule sphère. D’autres sont tombés tout seul.

J’ai poursuivi avec les niveaux secrets du premier monde, toujours en visant les 3 étoiles à chaque fois, même si cela n’est pas requis pour les trophées. Ensuite, le monde 2 et le 3 ont subi le même sort : 3 étoiles à chaque niveau. A ce moment-là du jeu, j’aurai très bien pu me contenter de terminer les niveaux restant juste en les traversant, sans me soucier des sphères et des étoiles, car j’avais déjà débloqué Ciel étoilé Gagnez une quantité incroyable d’étoiles. (50%), et il n’y a pas de trophées pour les 100%. Mais ce serait bien mal me connaitre, je ne concevais pas de finir le jeu sans un minimum de challenge. Ramasser les sphères de couleur, c’est la base même du jeu que je trouve vraiment très bon, j’ai donc continué sur les mondes 4 et 5 avec toujours cet objectif d’obtenir les 3 étoiles à chaque niveau. Sur la fin du monde 5, cela commence à se corser un peu, et les checkpoints sont appréciés je dois l’avouer.

Évidemment lors de ma progression, à chaque fois que je terminais un niveau sur lequel il y avait un trophée spécial, je recommençais le niveau pour le débloquer avant de passer au niveau suivant.

Arrivé au boss final, j’avoue avoir eu un peu de mal la première fois. Ça tombe bien, il faut le faire avec les 3 personnages de base et également avec le personnage secret qu’on obtient en terminant le jeu. Avant ça, j’ai eu une grosse frayeur une fois le boss vaincu et les crédits passés, car je n’ai pas eu les trophées Tous à l’abri ! Libérez tous les Tokis de leurs cages ni Plus aucune obscurité Découvrez pour la première fois le monde entier avec des couleurs. Je m’imaginais déjà devoir me retaper le jeu en entier… Avant d’envisager cette option, j’ai donc refait le boss final avec les autres personnages. J’avais en tête de le refaire déjà 2 fois pour bien mémoriser les séquences puis, avec le personnage secret, de le faire sans mourir pour Interdiction de passer. Ma seconde fois s’est bien passée et Oh miracle m’a débloqué les trophées manquants, la troisième encore mieux puisque j’ai réussi sans mourir alors que je ne cherchais pas particulièrement à le faire. Mon dernier affrontement contre le boss final a été plus laborieux, j’ai vraiment galéré, j’ignore encore pourquoi.

Je pensais débloquer travail d’équipe dans la foulée, mais ce trophée requiert d’enchainer 3 fois un même niveau avec les 3 personnages principaux, or en faisant le boss final on enchaine automatiquement avec le niveau crédit. J’ai donc du refaire le niveau 1-1 avec tous les personnages. Pour finir, il me restait Sachez ce qu’est un SPARTIATE ! Tombez 100 fois d’une falaise pour décrocher le platine, j’ai donc choisi le niveau 4-2 comme conseillé par le guide d’Ashesheart pour avoir une falaise juste après un checkpoint et me laisser mourir en boucle.


Platine Color Guardians 15px-Platine296c Légendaire : Gagnez tous les trophées du jeu ! (14/06/2015)

Platine Color Guardians

J’ai vraiment beaucoup aimé Color Guardians, le concept est fun et la difficulté croissante fini par vraiment mettre nos réflexes à rude épreuve, mais j’aime ce genre de challenges. Je trouve qu’il manque des trophées qui pousseraient les joueurs à bien faire le tour du jeu, mais leur absence ne nous empêchent pas de réaliser ces objectifs malgré tout.

Vraiment dommage par contre que la version PSVita soit buguée, heureusement j’ai pu compenser en jouant en Remote Play.

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire