Posté le 4 octobre 2013 Par Dans Evènements

[Évènement] Avant-Première Beyond: Two Souls

Voici mon expérience de l’Avant-Première et au-delà, sans mauvais esprit, de Beyond: Two Souls.

Il n’y a aucun spoil qui ne soit pas encadré dans une balise.

Pour information avant de commencer mon récit, sachez qu’en plus des modestes photos que j’ai pu faire, je vous propose des photos officielles ainsi que les photos de mon camarade jblaster qui était bien mieux équipé que moi comme le prouve cette image :

Vous pouvez voir ses photos de la soirée sur son blog (rubrique évènement) :

J’ai eu l’immense plaisir de recevoir un joli carton d’invitation de la part de PlayStation France afin de me rendre au Grand Rex à Paris mercredi 2 octobre pour assister à l’Avant-Première du jeu Beyond: Two Souls.

Après mon expérience fabuleuse sur Heavy Rain, Beyond: Two Souls est un jeu que j’attends avec impatience et je me devais d’être présent à l’évènement.

De leur côté, plusieurs de mes camarades de We Are PlayStation et mon ami jblaster on pu obtenir des invitations ou acheter des places à la Fnac.

Il a été convenu que ceux qui le pouvaient arriveraient tôt pour être bien placés dans la salle.

Histoire d’optimiser ma venue sur Paris, j’avais prévu de passer au Toys’R’Us de La Défense pour voir le Tournoi Skylanders Swap Force qui s’y déroulait l’après-midi. Ayant loupé mon train de peu, j’ai eu l’occasion d’avancer pas mal sur les derniers niveaux Origins de Rayman Legends sur PlayStation Vita.

Arrivé au magasin, je suis reparti quasiment aussi sec, le tournoi et l’accès aux bornes étant réservés aux enfants de moins de 12ans (ce n’était pas précisé dans les communiqués), et ne voyant en tant que spectateur tourner que des combats en arène. Je n’ai du coup pas pris le temps de faire une photo de la devanture qui montrait plusieurs exemplaires de Swap Force. A savoir qu’il y avait à gagner des figurines Eye-Brawl Pumpkin (version Halloween) ainsi qu’une version spéciale chromée gold-green de Gill Grunt et pour le grand vainqueur de la journée une PlayStation 3.

J’ai donc rejoins mes camarades « wapeurs » vers 17h devant le Grand Rex. La queue n’avait pas encore physiquement commencée même si déjà quelques personnes semblaient attendre comme nous. Le tapis rouge, les lumières et les barrières se mettaient en place.

Sur mon carton d’invitation, il était précisé « tenue : casual chic », j’avais donc mis jean, belle chemise et chaussures de ville classes, et comme j’avais passé le mot à mes camarades, ils avaient joué le jeu également allant jusqu’à mettre une veste de costume pour certains. Mais à en juger par certaines personnes du public, l’indication n’était pas présente sur tous les billets et n’était pas une condition sine qua non pour entrer.

Quelques dizaines de minutes plus tard on nous proposait d’avancer dans un enclos, mais visiblement les vigils n’étaient pas certains de la séparation ou non des personnes avec des invitations de ceux qui avaient acheté leur place. Finalement, tout le monde a fini dans le même panier, et étant dans les 200 premiers nous nous sommes vu remettre un bracelet blanc estampillé Beyond: Two Souls et avons été convié à nous placer le long des barrières qui bordaient le tapis rouge.

Après une longue attente (certains d’entre nous étaient arrivés peu après midi) dans la bonne humeur, et ayant pu pour ma part saluer des camarades du Community Mag et de Fun&Zen, tout le public sans bracelet blanc est entré dans le bâtiment. On a pu reconnaitre quelques têtes connues du monde du jeu vidéo comme Carole Quintaine et Julien Chièze comme souvent à ces évènements, ainsi que M. Poulpe et Bertrand Amar.

Puis les artistes, Ellen Page et Willem Dafoe en tête, suivi de David Cage et d’autres protagonistes, ont fait leur entrée sur le tapis rouge et se sont prêtés au jeu des interviews auprès des médias présents et des autographes auprès du public. Je n’étais pas hyper bien placé, aussi mes photos cadrées à l’aveugle bras en l’air ne sont pas parfaites, mais en voici tout de même quelques unes.

Et voici pour les photos officielles :

Puis ce fût notre tour d’entrer (vers 20h30 environ), les premiers rangs nous étaient réservés, nous 200 premiers arrivés. Sur chaque siège, un livre collector de présentation du jeu (celui-là même qui sera offert en guise de bonus de précommande dans les magasins Micromania et que je vous présenterais plus en détail dans un autre article) ainsi qu’une bouteille de Coca-Cola (zéro ou normale, pas de bol pour moi j’ai eu une zéro), le sponsor de la soirée.

La salle est immense (il y avait un peu moins de 800 personnes), impressionnante avec ses 2 balcons et vraiment très jolie.

Entrée sur scène de Jim Ryan, président de PlayStation Europe, qui nous remercie, en français et en anglais d’être là et nous explique qu’il est vraiment heureux et excité en cette période riche en évènements avec notamment l’arrivée de la PlayStation 4, mais aussi de jeux tels que Beyond: Two Souls.

Il laisse ensuite la place à Guillaume de Fondaumière, Producteur Exécutif du Studio Quantic Dream qui nous présente rapidement la soirée ainsi que le travail pré-Beyond avec notamment Heavy Rain et le projet Kara. Il s’exprime en anglais et visiblement c’est partit pour être ainsi toute la soirée. Personnellement je comprends bien l’anglais donc pas de soucis, mais je suis étonné et je pense à ceux qui ne sont pas anglophones et me dis qu’ils vont trouver le temps long. Nous avons appris à la fin de la soirée que des casques étaient disponibles pour avoir la traduction en direct, j’espère que ceux qui en avaient besoin étaient au courant en entrant dans la salle.

Le rejoint ensuite sur scène Lorne Balfe, Compositeur en collaboration avec Hans Zimmer de la Bande Originale du jeu, qui nous explique brièvement qu’il a travaillé 1 an et demi sur le projet.

S’ajoute ensuite Kadeem Hardison, un des acteurs du jeu que l’on peut apercevoir dans la démo disponible depuis mercredi dernier (ou depuis une semaine déjà pour les chanceux dont je fais partie ayant pu gagner un code). Il explique rapidement que c’est un joueur de jeux vidéo et que lorsque son agent l’a informé que David Cage souhaitait le rencontrer, il était très excité. D’ailleurs lors de leur première rencontre, ils n’ont pas parlé du rôle ni du projet, mais d’Heavy Rain pendant plus d’une heure.

C’est ensuite l’acteur Willem Dafoe qui est monté sur scène, puis l’actrice Ellen Page et enfin David Cage, Fondateur du studio Quantic Dream et surtout à l’origine de Beyond: Two Souls.

Avant de passer à la présentation du jeu, David fait venir sur scène l’ensemble de l’équipe ayant travaillée sur le jeu, en expliquant qu’il ne s’agit pas d’un travail d’un seul homme mais de toute une équipe.

David nous explique que chaque actions, chaque décisions impactent l’issue du jeu. ATTENTION SPOIL Il nous explique également que les scènes ne seront pas jouées dans l’ordre chronologique et que c’est seulement à la fin du jeu que tout s’imbriquera et formera un tout FIN DU SPOIL .

Il introduit ensuite le film de 45 minutes (celui qui a été présenté au Tribeca Film Festival de New York qui va nous être diffusé, en expliquant que l’image a été adaptée pour une diffusion sur grand écran et qu’elle ne reflète pas exactement ce que l’on aura en jouant. Je n’aime pas être spoilé, surtout sur ce type de jeu, mais je me vois mal fermer les yeux pendant 45minutes, tout en me bouchant les oreilles. Je prends donc sur moi et regarde le film.

Le jeu est visuellement impressionnant, notamment les visages des acteurs, leurs expressions, c’est juste bluffant. Le réalisme est tel qui sera plus que préférable de jouer en V.O. sous-titrée pour une meilleure immersion, le doublage français ne collant pas (comme dans un film) parfaitement avec le mouvement des lèvres. Le film nous permet d’avoir un bon aperçu du gameplay ATTENTION SPOIL qui se base sur des choix de dialogues et des touches à appuyer à certains moment, mais de manière suggérée bien souvent et non pas à coup de QTE en permanence. La comparaison avec un film est donc encore plus vraie que pour Heavy Rain avec des passages du jeu sans affichage d’icone ou de touche FIN DU SPOIL . Ayant pu tester la démo auparavant, je m’aperçois que certains passages peuvent être différents selon comment l’on joue. Il s’agit parfois de petits détails, mais cela laisse présager des possibilités et des embranchements variés et intéressants.

Vers la fin du film, on se prend un méchant gros spoil dans la tronche, dont j’hésite même à parler aux curieux tellement c’est surprenant. Tant pis pour moi, et tant mieux à la fois car j’ai vraiment, mais vraiment hâte de pouvoir jouer et découvrir tout ce qui ne nous a pas été montré.

Le beau monde présenté avant le film reviennent sur scène pour une séance d’interview dont voici les éléments important que j’ai relevé :

David Cage explique ATTENTION SPOIL qu’il n’y aura pas de mauvaise ou bonne fin, mais plusieurs variantes, histoires différentes selon nos choix FIN DU SPOIL . Il essaie de véhiculer toutes sortes d’émotions que les jeux ne procurent pas habituellement, contrairement aux autres arts (cinéma, musique, peinture etc).

Une scène de motion capture est montrée en fond et Willem Dafoe nous explique que les acteurs jouaient dans une pièce vide avec 65 caméras placées tout autour, qu’il faut donc beaucoup d’imagination pour jouer les scènes (on verra d’ailleurs un peu plus tard une scène jouée par Ellen Page absolument époustouflante, avec une expression du visage très intense malgré les conditions particulières de tournage).

Willem explique également que le tournage est différent de celui du cinéma, qu’il faut aller vite, beaucoup plus de scènes sont tournées en moins de temps.

Ellen Page poursuit la discussion et révèle que c’est un vrai challenge de devoir rejouer plusieurs fois une scène avec des variantes, contrairement à un film ou une version d’une scène est attendue.

Lorne Balfe revient sur la composition de la musique et nous dit que c’était intéressant à faire car il y avait beaucoup de scènes déjà tournées au moment de composer, ce qui aide à s’imprégner de l’ambiance à retranscrire au travers de la musique. David Cage reviendra un peu plus tard sur le sujet en expliquant que la mort de Normand Corbeil (compositeur de la musique d’Heavy Rain) au début du projet a été difficile.

David Cage nous parle un peu du personnage principal, Jodie Holmes et explique qu’il ne voulait pas faire un personnage de jeu vidéo mais bien un personnage féminin humain, qui paraisse réel.

Kadeem Hardison en bon joueur de jeux vidéo qu’il est, restera évasif sur son personnage dans le jeu afin de ne pas nous spoiler (merci à lui), il se contentera de nous dire qu’il est l’assistant du professeur incarné par Willem Dafoe.

Willem Dafoe explique quant à lui que son expérience du jeu vidéo se limite à Sonic the Hedgehog mais que l’exercice sur Beyond: Two Souls était vraiment intéressant.

Durant la séance de questions posées par le public, David Cage et Ellen Page en viennent à expliquer que pour les scènes dans lesquelles Jodie est une petite fille, c’est la jeune comédienne Caroline Wolfson qui se chargeait de jouer pour la motion capture. Pour le visage de Jodie à différents âges, il se trouve qu’Ellen Page possède beaucoup de photos d’elle sur toutes les périodes de sa vie et que cela a été une très bonne source d’étude pour la modélisation de son visage.

J’aurai voulu poser une question, jblaster aussi, malheureusement les micros ne sont pas passés vers nous. On a en revanche eu droit à une question limite provocation d’un jeune homme s’interrogeant sur le fait que David Cage s’obstine à faire des jeux plutôt que du cinéma, le gameplay n’étant pas à son goût semble-t-il. Je vous l’a fait courte mais sa maladroitesse lui a valu des sifflements du public et si j’ai bien compris, il avait déjà posé cette même question la veille lors de la séance de dédicace à la Fnac.

On a également eu droit à la question « comment c’est de travailler en tant qu’acteur pour un jeu vidéo plutôt qu’un film? » alors que cela faisait 30 minutes que chacun des intervenants nous l’expliquait. Donc merci messieurs d’avoir privé d’autres personnes de questions peut-être plus intéressantes…

A l’issue de cette séance de questions, le public a quitté la salle. Nous nous sommes retrouvé entre membre We Are PlayStation devant le Grand Rex, le temps de discuter un peu et participer individuellement à une interview qui devrait être diffusée sur jeuxvidéo.com et/ou le blog PlayStation, je vous tiendrai informé bien évidemment.

Le temps de manger un bout avec le groupe et il était grand temps pour jblaster et moi de regagner la gare. J’ai profité du trajet en train pour avancer encore un peu sur Rayman Legends, mais avec la fatigue je n’ai pas franchement brillé.

Cette soirée était vraiment exceptionnelle, dans un cadre magnifique et je remercie PlayStation France de m’y avoir convié ainsi que We Are PlayStation d’avoir permis à des membres de s’y rendre.

Je suis impatient de pouvoir mettre la main sur le jeu qui devrait nous garantir un beau moment vidéoludique, assurément.

SUGGESTION

Mots-clés : , , ,

3 Réponses

  1. Merci pour cet article et merci d’avoir encadré les spoils, ça m’a permis de sauter rapidement les passages concernés. Certains ne se seraient pas gênés pour les mettre et ne pas les préciser. C’est ce genre de détails pour moi qui font la distinction entre un bon blog et un blog normal : l’attention apportée aux lecteurs. Encore merci !

    • C’est normal, en tant que joueur je n’aime pas me faire spoiler, et je savais que tu me lirais donc je me devais de faire très attention 😉

      Merci.

  2. Merci pour cet article, j’en connais beaucoup qui auraient voulu être à ta place, dont moi 😉

Laisser un commentaire