Lara Croft Go

Posté le 16 août 2015 Par Dans Evènements

[Évènement] Gamescom 2015 – Lara Croft Go

Compte-rendu de mes impressions sur Lara Croft Go présenté à la Gamescom 2015. Avec la participation de jblaster et sur rendez-vous avec Square Enix.

Je suis un joueur sur console avant tout, et il est très rare que je joue sur smartphone. Mais il y a malgré tout quelques exceptions, dont Hitman Go, que j’avais acheté lors d’une promo après avoir lu plusieurs fois Bertrand Amar en parler. Et j’ai eu bien fait, car j’ai vraiment beaucoup aimé le concept. Reprenant le système du jeu de Go avec des déplacements de pions sur des emplacements définis et selon certaines règles, mais adapté habilement à l’univers de Hitman, j’attendais chaque fois impatiemment les ajouts pour m’y remettre et compléter les objectifs.

Aussi, à l’annonce d’un Lara Croft Go, je ne pouvais qu’être enthousiaste. Malheureusement je n’ai pas pu décrocher de rendez-vous pour la Gamescom. Par chance, notre contact Square Enix sur place, rencontré pour la présentation de Just Cause 3, est parvenu à nous trouver une place pour jblaster et moi pour le lendemain après-midi. Nous avions prévu de rentrer plus tôt car beaucoup de route, mais comment refuser une telle opportunité?!

C’est la charmante Brand Manager de Square Enix Montreal qui nous a donc présenté ce Lara Croft Go. L’idée était, fort du succès de Hitman Go, de proposer un jeu dans le même esprit, mais adapté à l’univers de Tomb Raider. Il y a alors eu un travail de réflexion sur ce qui représente Tomb Raider et qui devait se retrouver dans ce Lara Croft Go. De l’exploration, des pièges, une faune hostile, des artéfacts, et de gros boss, voilà ce que l’on est en droit d’attendre d’un jeu estampillé Lara Croft. Une autre contrainte était de faire de Lara Croft Go un jeu plus accessible qu’Hitman Go. Pas nécessairement dans la difficulté des énigmes, qui est progressive, plutôt bien dosée et amenée de manière à se substituer à un tutoriel, mais plutôt dans le déroulement. En effet, dans Hitman Go, il fallait remplir un certain nombre d’objectifs pour pouvoir accéder à la série de niveaux suivants, mais certains de ces objectifs étaient particulièrement corsés et tout le monde n’avait pas forcément la patience ni l’envie de les faire avant de jouer aux niveaux suivants.

Ce système a disparu dans Lara Croft Go, les niveaux s’enchainent et forment un monde et une aventure complète. Il y a toujours des objectifs comme la collecte d’artéfacts, mais ce n’est absolument pas obligatoire pour progresser. Cela permet en revanche de débloquer des costumes mythiques de la belle aventurière. Oubliez le nombre de déplacements minimum, l’objet à récupérer (incompatible avec le précédent objectif), jouez posément, sans pression.

Mais attention, il faudra tout de même vous creuser les méninges. Au début du jeu, c’est simple, on se déplace en glissant le doigt sur l’écran tactile dans la direction souhaitée. Lara évolue dans un environnement en 3D, elle pourra donc être amenée à grimper après des parois et avancer sur plusieurs hauteurs. Très vite, elle trouvera sur son passage des zones dangereuses qui s’ébouleront après qu’elle soit passée, lui empêchant de rebrousser chemin. Un peu plus loin, elle devra faire face à des serpents, ou au plutôt elle devra les contourner et arriver dans leur dos ou sur leurs flancs pour les éliminer à coups de feu. L’aventure serait bien triste si elle devait se limiter à ces quelques obstacles, mais Lara devra rapidement éviter des scies circulaires, des animaux qui la prendront en chasse etc. Certaines énigmes s’apparentent à ce que l’on a pu voir dans Hitman Go, mais une bonne partie des obstacles à contourner sont originaux et inédits. La zone s’achève avec un affrontement épique contre un boss énorme, à coup de déplacements et de réflexion, comme le reste du jeu.

En plus d’un gameplay simple mais efficace, et d’un level design travaillé, Lara Croft Go propose des graphismes vraiment très jolis, dans un style bien différent d’Hitman Go. C’est beau, coloré, bien animé. La bande-son n’est pas en reste. Non seulement les bruitages sont plutôt bons, mais la musique est vraiment immersive. A jouer avec le casque.

Après la présentation, on nous a proposé de jouer. J’ai immédiatement été séduit et captivé, et si les premiers niveaux ne m’ont posé aucune difficulté, en approchant du boss, il m’a fallut réfléchir et préparer mes déplacements quelques tours en avance. Nous étions tellement dedans jblaster et moi, chacun dans notre partie, qu’il a fallut nous inviter à arrêter et à sortir de la pièce pour laisser la place pour la présentation suivante.

Je remercie sincèrement Square Enix et la personne qui nous a permis de participer à cette présentation.

Je vous propose à présent de voir mes impressions à chaud sur Lara Croft Go avec cette vidéo tournée au salon de la Gamescom 2015 (ou plutôt sur le retour) le jour même, accompagné de mon ami jblaster qui nous fait également part de ses impressions :

Lara Croft sera disponible le 27 aout sur smartphone et tablette.

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire