WRC 6

Posté le 29 septembre 2016 Par Dans Evènements

[Évènement] Présentation WRC 6

Comme annoncé la semaine dernière, après que jblaster et moi avons pu assister à une présentation de WRC 6  à la Gamescom cet été, c’est MathMcFly qui s’est rendu jeudi dernier sur Paris pour une soirée de présentation orchestré par Bigben que l’on remercie.

Invité par le studio Kylotonn Racing Games et par l’éditeur Big Ben, je me suis rendu le 22 septembre à l’Auto Passion Café (197 Boulevard Brune – 75014 Paris) pour y découvrir la nouvelle mouture du jeu de rally bien connu, WRC 6, présenté en association avec Thrustmaster, et en présence du pilote français Sébastien Chardonnet.

C’est donc en avant-première que j’ai pu froisser de la tôle (eh oui, je suis un piètre pilote !), dans un environnement complètement dédié à l’automobile. Un café bien connu des aficionados parisiens des sports automobiles, aux décors particulièrement somptueux !

 

Présentation WRC 6

Présentation WRC 6

la course automobile, le cœur de l’Auto Passion Café

Avant toute chose, pourquoi un WRC 6, un an à peine après le précédent opus ? Et bien tout simplement pour tenir compte des critiques émises par les fans de la licence, et proposer un jeu à la hauteur des consoles nouvelle génération.

En effet, si WRC 5 avait été développé en cross-gen, le 6 est exclusif aux plateformes récentes, à savoir la PS4 et la Xbox One (et bien sur les PC). Cela s’en ressent sur les graphismes, sans concession, et sur les nombreuses petites améliorations techniques, comme la prise en compte plus poussée des conséquences des dégâts sur la conduite, ou des conditions météo sur la tenue de route.

Moins technique, mais tout aussi important, l’environnement de la course est rendu plus réaliste avec des ombres portées et des jeux de lumière plus présents, et, en réponse aux remarques des joueurs, un public plus vivant au bord des pistes. Pour autant, j’ai pour ma part trouvé les abords des départs et arrivées un peu aseptisés (plus sur les textures des bâtiments d’ailleurs, que sur la présence effective de supporters). Mais une fois sur la route, visuellement, c’est bluffant, et on a presque plus envie d’être passager que pilote, pour profiter des graphismes hyper réalistes (bon, je l’ai dit dès le début, je ne suis pas un pilote émérite !).

Bien sûr, les écuries sont mises à jour, avec leurs pilotes respectifs, et fait marquant, bien que le rallye de Chine ait été annulé en cours de saison, on le retrouve malgré tout dans cet opus !

Autre remarque prise en compte par les développeurs de Kylotonn Racing Games, en plus de la possibilité de jouer en ligne à 8, on retrouve notre bon vieil écran splitté pour des parties à 2 joueurs, chez soi ! Une option qui, avec le développement rapide des connexions haut débit, avait presque complètement disparu ! On va pouvoir revivre cette convivialité des soirées d’antan, quand tout n’était pas que virtuel !

Présentation WRC 6

le retour de l’écran splitté !

Après une présentation succincte de ce nouveau WRC par l’équipe du studio Kylotonn Racing Games,  c’est Sébastien Chardonnet (Champion WRC junior 2013) en personne qui nous a fait découvrir les premiers tracés. En effet, il a participé de manière active au développement du jeu, afin de rendre la conduite encore plus réaliste. Mais bon, entre ses mains, on dirait presque un jeu d’arcade tellement ça parait simple !

Présentation WRC 6

présentation par l’équipe Kylotonn RG et Sébastien Chardonnet

Ensuite, ça a été à nous de jouer, grâce aux 7 « bornes » présentes au café (1 sur PC et 6 autres sur PS4), équipées haut de gamme : siège de simulation rSeat RS1  et simulateurs de conduite Thrustmaster T300 (avec volant TM Leather 28 GT et pédalier T3PA-Pro). Alors autant je ne suis pas un pro des jeux de conduite, autant j’ai trouvé la qualité du retour de force des volants Thrustmaster particulièrement bluffante. Bref, un accessoire quasi obligatoire pour tout fan de jeux de simulation automobile !

Présentation WRC 6

du matériel haut de gamme au service de la simulation

Tout en étant une simulation très réaliste, le jeu permet, grâce à des menus très complets et variés, de modifier la quasi totalité des paramètres de conduite et du véhicule, et ainsi de s’adapter au niveau de pilotage de chacun. Pour autant, il m’aura fallu quelques tours de piste avant de finir une course sans sortie de route ; ça reste une simulation de course, on n’est pas dans un Need For Speed, plus orienté arcade !

Présentation WRC 6

Présentation WRC 6

cockpit entièrement reproduit par David Henry Compétition

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire