Posté le 3 mai 2013 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°49 & 100% : Need For Speed Most Wanted

J’en avais marre d’avoir plusieurs jeux en cours proche du platine depuis plusieurs jours/semaines, j’ai donc mis les bouchée double ce week end pour avancer. Après LittleBigPlanet PlayStation Vita, ce fût le tour du dernier Need For Speed.

[Mise à jour du 03/05/2013] : 100% incluant les DLC Pack Ultimate Speed, Pack Paré au décollage, Pack Comme au cinéma et Pack NFS Legends.

Je l’attendais depuis un moment ce nouvel épisode, dans l’espoir de prolonger le plaisir que j’avais eu à jouer en ligne avec des amis et membres du PlayStation Forum sur Hot Pursuit et The Run.

Car malgré son solo un peu décevant (surtout avant le patch correctif) et son multi douteux (jouable à 8 mais avec seulement 3 amis), The Run n’était pas si mauvais que ça et j’avais vraiment passé de bons moments dessus.

Bref, l’annonce d’un nouvel épisode lorgnant du côté de Burnout Paradise et se déroulant dans un monde ouvert avait tout pour me faire trépigner d’impatience.

Son côté remake de l’ancien Most Wanted m’intriguait également puisque je n’avais pas joué à ce volet, mais mon frère lui avait adoré.

J’ai tout de suite aimé l’ambiance visuelle et sonore du jeu (il faut dire qu’avec une intro de Muse…), et l’aspect liberté : je vois une voiture sur le côté, hop je monte dedans, elle fait désormais partie de ma liste de voitures. L’inconvénient, c’est que chaque fois que j’étais en train de rouler en

direction d’une course à faire, je trouvais une nouvelle voiture et je la prenais, si bien que je lançais rarement les courses au début.

Les similitudes avec Burnout Paradise étaient flagrante à chaque coin de rue, et si au début je trouvais les clins d’œil sympathiques, j’ai fini par me demander si Criterion n’avait pas manqué d’imagination pour nous proposer une carte inédite. La navigation dans le menu m’a également rappelé quelques souvenirs, mais certainement pas les meilleurs.

Je me suis donc fait violence pour ne plus m’arrêter en chemin et attaquer sérieusement les épreuves. J’avais en tête le trophée qui demande de finir 1er à toutes les courses avec toutes les voitures, sans vraiment savoir de quoi il en retournait. En avançant dans le jeu, j’ai vu qu’il y avait pour chaque voiture 5 épreuves disponibles. 41 voitures en tout, cela fait 205 courses, c’est long mais jouable.

Du coup, pour chaque voiture, je m’efforçais d’obtenir l’or dans chaque épreuve avant de passer à la voiture suivante.

En procédant de la sorte, le niveau de pilote géré par des speedpoints grimpait assez vite, et l’accès aux voitures most wanted s’est fait très rapidement. Presque trop, puisqu’arrivé aux most wanted n°3 ma voiture actuelle manquait de puissance. J’ai donc attaqué la conduite d’un plus gros bolide.

C’est à ce moment que j’ai découvert que pour le trophée évoqué précédemment, il suffisait en fait de terminer au moins 1 fois 1er à chacune des 61 épreuves différentes. Beaucoup plus facile, mais beaucoup moins de challenge.

Après avoir battu le most wanted n°1, je me suis décidé à tester le multijoueur. Même fonctionnement que dans Burnout Paradise : tous les joueurs doivent se retrouver sur un point de la carte, et attendre que les autres veuillent bien venir. En attendant, vous pouvez essayer de regarder les menus jusqu’à ce qu’un adversaire vous percute. Finalement, vous oubliez rapidement la navigation dans les menus qui est impossible dans ses conditions, et vous finissez par tuer le temps en rentrant dans les autres comme tout le monde.

Les courses se lancent sans grille de départ, si bien que si vous êtes dans la mauvaise direction ou que vous venez de subir un takedown, vous êtes certain de partir en retard. Ça m’a rapidement gonflé, et ça ne s’est pas arrangé quand on arrivait à certaines épreuves et que je ne savais pas quoi faire. Les courses avec des voitures type monoplace sur des voies ferrées m’ont bien fait halluciner également : ça n’avance pas, ça n’est pas maniable, c’est long et chiant. Qui a pu penser à créer de telles courses ?!

Pour couronner le tout, je devais obtenir 3 améliorations pro en réalisant des objectifs absurdes : 160 drift de 91m, 40 crevaisons avec des pneus autogonflants mais pas de herses car pas de flics en multi… J’avais déjà eu par hasard une modif pro sur une voiture, et j’ai forcé la main pour en avoir 2 autres sur une autre voiture en ne cherchant même pas à faire les courses. Manque de bol, c’est sur la même voiture qu’il faut avoir les 3 modifications pour le trophée.

Ceci fait, j’ai repris le solo pour continuer de trouver les radars, les panneaux à traverser et les grilles de sécurité. Cet aspect du jeu est sympa, mais quasi impossible à terminer dans s’aider d’une carte avec les emplacements.

Il ne me restait plus qu’à finir premier à quelques épreuves, et j’ai terminé avec la moins évidente : avoir une moyenne de vitesse très élevée au volant de la Bugatti Veyron sur un parcours mi autoroute blindée de flics et mi hors-piste. Pas évident mais intéressant à faire, surtout pour obtenir

le platine !

Vertige des sommets : Distinction réservée aux détenteurs de tous les trophées de Most Wanted. (19/11/2012)

Voilà, platine en poche avec un mode multi sur lequel je n’ai plus envie de revenir, et un mode solo finalement loin d’être achevé (il doit me manquer les 5 épreuves d’environ 20-25 voitures). A une époque j’aurai certainement continué pour finir 1er à toutes les courses avec toutes les voitures, mais

avec la liste de jeux que j’ai à faire et la déception que m’a procuré cet épisode, je vais garder cette tâche pour plus tard.

Need For Speed Most Wanted n’est pas un mauvais jeu et je pense que les fans de Burnout Paradise pourront y trouver leur compte même s’il manque clairement le côté cascade, mais pour ma part il ne répond pas à mes attentes.

Je le mets de côté en attendant les DLC qui vont baisser mon pourcentage de trophées !

[Mise à jour du 03/05/2013] : à la sortie du premier DLC à 9,99€, j’ai d’abord pensé que je ne le ferai pas, ou en tous cas pas avant une baisse de prix, car pour le peu de contenu proposé (je fais abstraction du multi que je n’aime pas) l’addition était salée.

Un peu plus tard, ce ne sont pas moins de 3 nouveaux DLC qui étaient proposés, aux prix tout aussi élevés (2 à 9,99€ et 1 à 14,99€), baissant encore plus mon pourcentage de trophées. Je venais de prêter mon jeu à jblaster, ça attendrait donc un peu, mais je me motivais à le faire, d’autant qu’il y a des trophées multijoueur et que dans ces cas-là je préfère ne pas trainer histoire de profiter du monde qui joue encore.

Sitôt mon jeu récupéré, j’ai pris les 4 DLC (heureusement, un bundle propose les 3 derniers à 24,99€ – avec un pass online pour ceux qui ne l’auraient pas déjà -). Une chance que j’ai des cartes PSN de 20€ offertes par [We Are PlayStation, car ça m’aurait vraiment fait mal de lâcher 35€ de ma poche pour ça.

J’ai attaqué directement les trophées multijoueurs, en commençant par débloquer toutes les voitures. Pour cela, il faut terminer des défis (6 pour débloquer une voiture, sachant qu’une session comprend 5 défis, logique). Dès la première soirée et mes 4 premières voitures débloquées, j’en avais déjà marre. Je déteste vraiment ce multi brouillon et me prendre des takedowns à répétition alors que j’essaie de naviguer dans les menus.

Par chance, Swing-oner s’est proposé de m’aider. A deux en salon privé, en enchainant un défi court (voir mon guide pour plus de détails), j’ai débloqué les 12 autres voitures nécessaires. On a même enchainé sur les objectifs pour lesquels je devais gagner des courses.

Je me suis ensuite attaqué aux modifications spéciales du Pack Paré au décollage, seul dans mon salon multi.

Avec des amis dont Swing-oner et bobtuner26, nous nous sommes réunis le temps de faire le trophée qui nécessite de sauter avec une voiture spécifique par-dessus 6 autres joueurs.

J’ai ensuite fait le plus chiant. Si les trophées paraissent simples (réaliser un takedown avec telle plaque d’immatriculation), l’objectif qui se cache derrière est bien plus pénible : pour obtenir la plaque d’immatriculation, il faut débloquer toutes les améliorations avec toutes les voitures du pack (5 par pack). Sachant que pour une des améliorations, il faut rouler 321km.

Comme il était hors de question que je m’ennuie à rouler bêtement 321km avec 15 voitures, j’ai utilisé des élastiques pour maintenir l’accélérateur enfoncé, ainsi que la direction pour tourner en rond. En surveillant de temps en temps pour vérifier que je n’avais pas trop dévié, en 2h30/3h par voiture c’était fait. En pratiquant de la sorte un peu tout les soirs, en moins de 2 semaines j’étais prêt à passer aux takedowns.

Car une autre amélioration demande de réaliser 10 takedowns, soit 150 à faire avec les différentes voitures des packs.

Cette fois encore Swing-oner a eu la gentillesse de m’aider en servant de victime. En un peu plus d’une heure, j’avais terminé les 3 trophées liés aux plaques d’immatriculation.

Il ne me restait plus que les objectifs solos. Il fallait terminer 1er à toutes les courses disponibles pour chacune des voitures des packs (20 voitures). Allant de 6 à 8, cela représente tout de même pas loin de 140 courses !

J’ai attaqué avec le Pack Paré au décollage dont les voitures sont les moins puissantes, puis le Pack Comme au cinéma, le Pack NFS Legends pour finir avec le Pack Ultimate Speed et ses bolides surpuissants.

Pour les 3 premiers packs, j’ai bien enchainé en réussissant les épreuves au 1er voire second essai (parfois un peu plus pour les poursuites, lorsqu’il faut échapper à la police en un temps record). Mais pour le dernier, avec ses voitures très rapides et les épreuves pas évidentes (beaucoup de circulations, épreuves de moyenne de vitesse), j’ai eu plus de mal, je me suis même parfois énervé et j’ai recommencé certaines courses pas mal de fois.

Mais le dernier trophée a fini par tomber alors qu’il me restait encore 2 courses à faire avec la Henessey.

Au final, je remercie sincèrement Swing-oner qui m’a économisé un temps précieux et m’a évité de m’énerver sur le multi, et j’ai quand même apprécié rejouer au solo avec ces nouvelles voitures et les nouvelles épreuves, mais l’ensemble reste cher pour ce que ça apporte.

Je trouve vraiment que ces trophées qui « obligent » à camper le multi des heures sont abusés, on se sent pris en otage, et ça ne fait pas aimer le multi pour autant.

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , , , ,

6 Réponses

  1. salut je suis entiérement d’accord avec toi moi aussi je m’attendais a mieux sinon je voulais savoir si tu pouvais m’aider, voila j ai été sur le site needforspeed.fr pour mettre ma photo de profil pour qu’au lieux d’avoir mon avatar qui s’affiche sur les panneaux ca soit ma photo de profil mais je n’y arrive pas. peut tu m’aider s’il te plais je te donne mon pseudo en ligne c’est X-TREM_Ludo29 en esperant que tu puisse m’aider je te souhaite une agréable soirée et a bientot jéspère merci d’avance. ludo

    • Quand tu dis que tu n’y arrives pas, qu’est-ce que cela signifie?

      J’ai fait la manipulation de mon côté, et ma photo ne s’affichait pas sur le site, mais en relançant le jeu plus tard j’ai bien vu ma photo. Donc il y a soit un temps d’attente pour la synchronisation, soit une validation manuelle des photos pour éviter des abus.

      Précises-nous ce qui ne fonctionne pas de ton côté.

  2. Merci Vavache, je vais donc réaliser une belle économie en ne l’achetant pas!

    • J’ai prêté mon exemplaire à {{jblaster}}, il pourra te le passer ensuite afin que tu découvres quand même la partie solo mais effectivement, l’achat n’est pas indispensable.

  3. Que de remerciements, je suis flatté ^^

    Je suis ravi d’avoir pu t’aider et j’espère avoir encore l’occasion de le faire à l’avenir 😉

  4. Félicitations pour ton 100% !!!
    C’est un très bon jeu je trouve, à part le multi/DLC et les améliorations à débloquer pour chaque voiture … :/

Laisser un commentaire