Posté le 4 novembre 2019 Par Dans PlayStation 4

[Test] Erica

Que le jeu vidéo fleurte avec le cinéma, ce n’est pas nouveau, et le genre interactif à choix multiple s’est beaucoup développé ces dernières années avec notamment les jeux de Quantic Dream ou bien encore de Telltales Games. Erica franchi un cap de plus, puisqu’il s’agit réellement d’un film interactif.

Merci à PlayStation France pour l’envoi d’un code du jeu pour la réalisation de ce test.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), PS4 Pro
  • Date de sortie : 19/08/2019
  • Développeur : Flavourworks
  • Editeur : SIEE
  • Type de jeu : Film interactif
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Oui (pour l’application mobile)
  • PEGI : 16
  • Périphériques : application mobile (optionnelle)

Histoire & Mode de jeu

Vous incarnez Erica, une jeune femme réservée au passé trouble, dont elle n’a d’ailleurs que de vagues flashs durant de mauvais rêves. Une mère décédée trop jeune, un père assassiné, on comprend que son cerveau ait voulu faire abstraction de tout cela. Malgré elle, tout va ressurgir et elle n’aura d’autres choix que de se replonger dans ces tristes et étranges souvenirs.

L’histoire d’Erica n’est pas exceptionnelle d’originalité pour qui a l’habitude de regarder des thrillers lorgnant avec le fantastique, mais elle est très bien amenée, et le fait d’avoir des choix à effectuer tout au long de l’aventure conduit vers des fins et des explications différentes. Ma première partie correspond parfaitement à un film que j’aurais adoré même en tant que simple spectateur.

Il n’y a pas de sélection de chapitre, étant donné qu’un choix vers le début du jeu peu avoir des conséquences sur la conclusion.

Commandes & Jouabilité

Erica est un film interactif et à ce titre, vous devez opérer quelques actions simples et faire des choix de dialogues. Si vous jouez à la manette, il faudra parfois déplacer le doigt sur le pavé tactile, pour choisir par exemple si vous voulez aller dans le couloir sur votre gauche ou passer une porte sur votre droite. Vous devrez parfois réaliser des mouvements sensiblement plus complexes, comme pour soulever le couvercle d’un briquet ou mettre en place un disque vinyle. Vous pourrez également interagir avec des éléments du décor sur lesquels apparaitront un point en surbrillance lorsque le curseur s’en approchera. A vous de bien observer et farfouiller. Enfin concernant les dialogues, vous devrez choisir un mot parmi plusieurs qui exprime un sentiment ou une orientation : en colère, remercier etc.

Il est possible de jouer sur votre smartphone via une application (équivalent de PlayLink), plutôt qu’avec votre manette. Habituellement, j’essaie dans le cadre du test puis je reviens à la bonne vienne manette. Pour Erica j’ai préféré l’application, et déplacer le curseur à l’aide du doigt sur l’écran du mobile. Je trouve que c’est beaucoup plus précis, alors que j’ai failli à, plusieurs reprise faire le choix opposé à celui que je souhaitais en jouant à la manette.

Pour 98% du jeu (à la louche), il n’y a pas de temps imparti pour effectuer vos actions, sauf dans quelques passages cruciaux du jeu. Pour les choix de dialogue en revanche, ne tardez pas pendant 5 minutes à chaque fois ou le jeu risque parfois de choisir pour vous, même lorsque cela peut être décisif pour la suite de l’histoire.

Contrairement a pas mal de jeux du genre qui donnent l’illusion que chaque choix est crucial, mais qui en fait suivent systématiquement un chemin bien particulier, Erica propose pas mal d’embranchements possibles avec plusieurs scènes qui ne seront vécues que dans des cas bien précis.

Graphisme & Animation

On ne peut pas vraiment parler de graphisme puis qu’Erica est un film interactif en full motion video, autrement dit ce sont de vraies scènes filmées avec de vrais acteurs. Parlons donc de la réalisation et de l’animation. La production est bonne, digne des films du genre, même si certains acteurs sont moins convaincant que d’autres. D’ailleurs l’actrice principale n’est pas celle qui avait été choisie au départ, c’est pourquoi vous avez peut-être vu des trailer avec une autre actrice. L’enchainement des scènes et dialogues malgré les nombreux choix possibles est plutôt réussi, le tout est fluide en général. Rien à redire non plus pour ce qui est des interactions avec les objets, cela se fait au rythme de notre doigt sur le pavé tactile, sans flou ni saccade.

Le PEGI 16 est justifié par certains propos et surtout des scènes sanglantes. Certains choix ne sont pas très moraux.

Bande son et langue

Vous pouvez choisir la langue et les sous-titres. La version française est de bonne facture avec des voix connues pour certaines, ce qui ajoute du crédit à la réalisation globale.

Durée de vie

Une partie dure environ 1h30, plus ou moins 10 à 15 minutes selon vos choix. La durée d’un film, ce qui va très bien avec l’histoire qui est faite comme un film. Mais les choix et les fins possibles sont nombreux, vous aurez sans doute envie de rejouer plusieurs fois.

Trophées

Comme souvent sur ce genre de titres, vous devrez obtenir les différentes fins possibles, et réaliser des actions spécifiques, mais aussi trouver des collectibles. Beaucoup de trophées sont manquables. Heureusement, les collectibles se cumulent d’une partie à une autre.

Petite particularité, les trophées ne se débloquent qu’à la fin d’une partie lors du générique.

Je vous conseille de réaliser à minima votre première partie comme vous l’entendez, sans lire ni vous soucier des trophées, puis au moins une ou deux autres en réalisant d’autres choix (il y a 3 voies bien distinctes à prendre). Seulement après cela commencez à regarder un guide si vous ne voulez pas avoir à faire des tonnes de parties, mais sachez qu’il en faudra au minimum 7 pour obtenir le platine.

Video

 

Verdict

Erica est un jeu à part de par sa nature et son rendu filmé, même s’il existe aujourd’hui de nombreux jeux proposant une histoire qui évolue selon des choix d’actions et de dialogues. Il est vraiment pensé et réalisé comme un film, ce qui le rend très plaisant à vivre ou même simplement à regarder en spectateur si vous aimez les thrillers avec un soupçon de fantastique.

J’ai adoré ma première partie, et j’ai vraiment aimé chercher par moi-même les autres chemins possibles dans les suivantes. Je ne dirais pas non à d’autres jeux dans le même genre de manière épisodique, avec pourquoi pas des personnages récurrents.

Les :

  • Un vrai film interactif
  • Des doublages français connus
  • Des choix vraiment décisifs

Les :

  • Certains acteurs moins convaincants
  • Les commandes au pavé tactile manquent de précision

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire