Blood And Truth

Posté le 16 novembre 2019 Par Dans PlayStation VR

[Test] [PSVR] Blood & Truth

Un jeu de tir en Réalité Virtuelle ? Comme c’est original… non, mais est-ce que c’est fun ? Blood and Truth promet de l’action, des explosions, comme si vous y étiez. Mission accomplie ?

Blood And Truth

Merci à PlayStation France pour l’envoi d’un code du jeu pour la réalisation de ce test.

Les captures d’écran ont été réalisées depuis le PSVR et ont donc un aspect plus écrasé et moins immersif que lorsque l’on joue avec le casque sur la tête.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), PS4 Pro
  • Date de sortie : 28/05/2019
  • Développeur : SIE London Studio
  • Editeur : SIEE
  • Type de jeu : Action / Shooter
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Oui (score)
  • PEGI : 16
  • Périphériques : PSVR obligatoire, 2 PS Move optionnels (mais fortement recommandé).

Histoire & Mode de jeu

Vous incarnez Ryan Marks, de retour d’une mission des forces spéciales et retrouvez votre famille, bien connue de la pègre, qui baigne dans de sales histoires. Très vite vous vous retrouvez impliqué dans des histoires mafieuses et devrez jouer de vos talents de soldat pour vous en sortir.

Blood And Truth

L’histoire n’est pas des plus originales, et on y trouverait presque quelques similitudes au début avec Immortal Legacy sortit peu de temps avant. L’idée était de vous plonger dans une histoire pleine d’action, à l’instar d’un film B qu’on regarde pour le show et non pour se faire un nœud au cerveau. Le pari est somme toute réussi et l’ensemble tient malgré tout la route.

Blood And Truth

Vous pouvez rejouer le jeu en « nouvelle partie + », en conservant donc l’amélioration de votre équipement, et vous pouvez également vous faire la main et vous amusez dans un mode défi de tir sur cible, avec des objectifs et des bonus à la clé. Pour ne rien gâcher, du contenu additionnel a déjà été ajouté gratuitement. A l’origine, deux niveaux de difficulté étaient proposés : normal, et cinématique, plus dirigiste, plus simple, et ne donnant pas la possibilité de débloquer des trophées. Une difficulté difficile a été ajoutée via une mise à jour.

Commandes & Jouabilité

VR oblige, Blood and Truth est un jeu de tir à la première personne. On distingue en général trois cas : avec déplacements libres, sur « rail » ou par « téléportation » de point en point. Chaque solution à ses avantages et ses inconvénients. On pourrait penser que des déplacements libres offrent plus d’immersion et de liberté. Immortal Legacy va dans ce sens, et le résultat n’est pas très bon : c’est lent, on se perd dans les déplacements pour se cacher ou autre. Blood and Truth s’oriente quant à lui vers la solution des déplacements semi dirigés, avec tantôt la possibilité d’avancer vers d’autres points de la carte, pour avancer progressivement (il n’y a pas de retour en arrière possible) ; tantôt avec des séquences courtes mais intenses en rail shooter, durant lesquelles vous vous concentrez surtout sur les tirs.

Blood And Truth

Et au final, le résultat est bien meilleur, car ce que vous perdez en liberté, vous le gagnez en dynamisme et animation. Vous vous concentrez sur l’action, les tirs, l’observation, sans vous perdre dans les commandes pour se déplacer ou se cacher. En plus, le jeu reste somme toute assez ouvert avec parfois plusieurs chemins possibles, et bien souvent plusieurs endroits où aller se mettre à couvert.

L’autre point important dans ce genre de jeu, ce sont les commandes. Le jeu est compatible à la manette, mais c’est forcément plus compliqué et moins immersif : une manette tenue avec les 2 mains donne l’impression d’avoir les mains liées dans le jeu, et vous prive de la possibilité d’être ambidextre notamment. Il est donc possible et fortement recommandé de jouer avec 2 PSMove, comme le prolongement de chaque main. Là encore le résultat est plus immersif et dynamique, vous pouvez vous prendre pour Lara Croft avec 2 pistolets, ou des armes plus efficaces. Le système de recharge se fait manuellement, avec des chargeurs à foison récupérer sur le torse pour les insérer dans la crosse de l’arme. Un peu déroutant parfois mais on s’y fait vite, et l’on pourra même avec l’habitude recharger sans trop perdre le fil de l’action, et même pourquoi pas avec classe en lançant le chargeur et en le récupérant directement dans l’arme.

Blood And Truth

Il est possible de customiser les armes, en modifiant la couleur et, plus utile, en ajoutant un silencieux et un viseur laser. Vous aurez pour cela besoin de points de défis que vous débloquez en détruisant des cibles durant la partie. Il y a également quelques défis originaux comme lancer des boules de papier dans des panier-poubelles.

Blood And Truth

Globalement la prise en main est assez immédiate, et très vite le fun et l’action s’installent. Pas de prise de tête, on se sent assez fort sans pour autant que tout ne soit trop facile. En cas d’échec (mort), les checkpoints sont assez nombreux pour que le jeu ne soit jamais frustrant.

On apprécie les éléments comme le crochetage de portes. Même si ce ne sont pas les énigmes du siècles, c’est toujours sympa et le jeu s’efforce de ne pas être qu’un jeu de tir.

Vous pouvez rejouer les missions en mode score, et les défis en dehors de l’histoire sont variés et originaux :  tir au pigeon, duel façon western etc.

Graphisme & Animation

Le jeu est propre, et les animations plutôt maitrisées du fait là encore du choix des déplacements non libres. On reconnait la patte du studio qui avait développé London Heist au lancement du PSVR, même si pour le coup je regrette qu’il n’y ait pas autant d’interactivité avec les éléments du décor que dans la démo, et que la gestion des collisions ne soit pas aussi bien maitrisée. Il y a tout de même pas mal de petites choses avec lesquels jouer dans le décor.

Blood And Truth

Les personnages sont plutôt bien modélisés et vous reconnaitrez peut être des acteurs plus ou moins connus. Les phases spéciales en rail shooter avec des explosions de partout sont assez fun et un vrai point fort du jeu.

Côté modélisation du personnage que l’on incarne, là encore il y a deux écoles, et Blood And Truth a fait le choix de ne modéliser que les mains pour optimiser le reste des éléments du jeu. Si je trouvais cela dommage sur mes premières expériences VR (Batman Arkham VR), après le catastrophique rendu des bras qui sortent des oreilles de Immortal Legacy, je pense finalement que c’est la solution la plus efficace pour un jeu en réalité virtuelle en vue à la première personne.

Bande son et langue

Le jeu mérite son PEGI16 de part l’ambiance et les propos tenus. Gros mots, langage cru, sans non plus être outré, cela donne un peu de crédit à l’ambiance, même si c’est parfois peut-être un peu trop.

La VF est correcte, et les musiques adaptées à la situation, sans être mémorable. Assez proche d’un film d’action proche du style du jeu.

Durée de vie

Une première partie devrait vous occuper environ 6 à 8h, à quoi vous pourrez en ajouter une autre pour les collectibles ou le plaisir de rejouer avec un équipement améliorer, sans compter les défis et le mode score. Comme dit précédemment, du contenu a été ajouté gratuitement, il n’est pas exclu qu’il y en ait encore par la suite. Bref, il y a de quoi s’amuser.

Blood And Truth

Trophées

La liste de trophées n’est pas surprenante : jouer les chapitres, réussir les défis, les collectibles, ainsi que plusieurs actions spécifiques manquables. Tout n’est pas facile, rien n’est vraiment difficile non plus, à celui qui s’implique dans leur collecte.

Il y a des trophées supplémentaires pour les défis et la difficulté difficile qui ont été ajoutés gratuitement.

Video

 

Verdict

Blood and Truth rempli son contrat : c’est un jeu de tir bourré d’action et fun, dans lequel on se sent assez puissant, sans pour autant que l’on puisse tout réussir sans effort. Le côté dirigiste des déplacements n’est aucunement un problème, bien au contraire : le jeu maitrise ses phases d’action pour toujours nous tenir en haleine.

Pour ne rien gâcher Blood and Truth propose des défis et une rejouabilité intéressante, et du potentiel pour une licence à série, ou en tous cas une suite du même acabit.

Les :

  • Un déroulement maitrisé
  • Un gameplay très accessible (aux PSMove)
  • De l’action, des explosions dans une ambiance adulte
  • Du contenu additionnel gratuit

Les :

  • Pas toujours évident de récupérer les chargeurs sur le torse
  • Des cibles, objectifs et collectibles facilement manquables du fait du côté on avance sans pouvoir revenir en arrière
  • Une mauvaise gestion des collisions avec le décor

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire