Posté le 27 mars 2012 Par Dans PlayStation 3, Tests

[Test] flOw

Parce que j’avais envie de prolonger la très belle expérience que fût Journey, et aussi parce que mon exemplaire de SSX tardait à arriver, je me suis attaqué à cet autre ovni vidéoludique qu’est flOw.

Avant-propos

Il faut remettre les choses dans leur contexte : flOw est l’un des premiers titres à avoir vu le jour sur le PlayStation Store. Il a connu une seconde jeunesse un an plus tard avec une mise à jour intégrant les trophées, et est à nouveau mis en avant à l’occasion de la sortie de Journey, un autre titre de ThatGameCompany.

Histoire

L’aventure se déroule en milieu aquatique. Vous commencez en tant que petite larve, et devez progresser dans les niveaux en vous nourrissant de plancton pour croître et en évitant d’autres créatures plus évoluées et parfois hostiles.

Au bout de votre périple vous attend un œuf à féconder pour donner naissance à une autre larve que vous incarnerez à son tour.

Commandes & Jouabilité

Vous dirigez votre larve en inclinant la manette. Cela est parfois déroutant lorsque l’on veut changer de direction brusquement, d’autant que l’impression d’être dans des eaux profondes est très bien rendu avec une sensation de contre courant et une inertie bien gérée.

Selon la larve que vous incarnez, appuyer sur une touche peut vous faire avancer plus rapidement, vous mettre en « furie » ou paralyser vos ennemis.

A chaque niveau, outre les planctons et les autres créatures, se trouvent 2 éléments : le rouge vous fait progresser vers le niveau suivant, tandis que le bleu vous ramène au précédent.

Manger du plancton ou des parties des créatures fait grandir votre larve, d’autres éléments font évoluer les « segments » de la larve en développant des ailes par exemple.

Selon ce que vous manger et l’ordre dans lequel vous mangez, vous pouvez arriver à obtenir de très belles créatures.

Durée de vie

Faire évoluer toutes les créatures jusqu’à arriver aux crédits (présentés sous forme de niveau également) est très court, cela prend moins d’une heure.

En même temps, étant donné le concept, certes original, mais somme toute assez basique, on se voit mal rejouer sur des dizaines de niveaux, même si les larves ont des caractéristiques différentes.

Heureusement, les trophées viennent considérablement ajouter de l’intérêt au jeu, mais aussi de la durée de vie pour peu qu’il y ait des bugs comme j’ai pu en avoir.

Trophées

Comme expliqué précédemment, le jeu prend tout son intérêt avec les trophées, puisqu’ils nous obligent à réaliser les niveaux de façons différentes et surtout plus réfléchie. En effet, il faudra tantôt ne manger que les planctons, ou à l’inverse n’en manger aucun mais tuer les autres créatures.

Malheureusement certains trophées sont mal expliqués et bug.

Après plusieurs tentatives et heures de jeu, pour 2 d’entre eux j’ai été contraint de supprimer mes données de jeu et le retélécharger.

A noter que pour obtenir les 100% il vous faudra investir dans un pack d’extension qui propose une nouvelle larve et une fonction faisant des screenshots durant le jeu (malheureusement je n’ai pas trouvé comment les récupérer pour vous les présenter).

Bande son

Sans être au niveau du charme poétique et envoûtant de Journey ou bien Flower, flOw reste beau à entendre. Ce sont plus des sons d’ambiances, et l’on retrouve ce côté interactif avec des sons qui « chantent » et s’harmonisent en fonction de nos actions..

Trailer Officiel

Verdict

flOw est un jeu sympathique mais dont l’intérêt et la durée de vie restent limités. Heureusement il est proposé désormais à bas prix, et pour peu que vous ayez envie de vous détendre un après-midi, il est intéressant à découvrir.

Les :

  • Originalité du gameplay
  • Apaisant et ludique

Les :

  • Très court
  • Certains trophées qui peuvent bugguer

Mots-clés : , , , ,

1 Réponse

  1. J’avais tester a l’epque c est vraix que sa reste sympa mais rien de bien special

Laisser un commentaire