Posté le 6 septembre 2013 Par Dans PlayStation 3, Tests

[Test] [PS3] GRID 2

Codemasters revient après un premier Racedriver GRID plutôt complet et bien réalisé, avec un second opus quelques années après. Le retour est-il réussi ?

Crédits

  • Plateforme : PS3 (support du test), Xbox 360, PC
  • Date de sortie : 31/05/2013
  • Développeur : Codemasters
  • Editeur : Codemasters
  • Type de jeu : Course
  • Nb de joueurs : 2
  • Online : Oui
  • PEGI : 7
  • Périphériques : volant (optionnel)

Menus & Modes de jeu

On vous recrute afin de faire vos preuves au cours de 5 saisons en tant que pilote pluridisciplinaire (courses, contre-la-montre, touge, face-à-face, drift etc) sur des circuits du monde entier ou presque. Voilà en gros le scénario, prétexte à vous proposer un mode carrière avec des voitures (une cinquantaine au total) de plus en plus puissantes, et des épreuves de plus en plus difficiles. Du classique.

Comme dans Racedriver GRID, on est invité au tout début du jeu à donner son nom et son prénom. Durant le reste du jeu la voix off vous appellera alors par votre prénom. C’est gadget, mais tout de même sympathique.

La ligne conductrice est de récupérer des fans, en se classant le mieux possibles aux épreuves et en relevant des défis proposés par des sponsors (1ère premier de telle épreuve, finir avec 5 secondes d’avance etc). Lorsqu’un certain palier est atteint, il est possible d’accéder au championnat WSR (World Series Racing) que vous mettez en place avec votre team afin gagner un maximum de fan et de passer à la saison suivante.

Si vous décidez d’avancer rapidement en zappant des courses ou sans terminer 1er à chaque fois, il vous sera possible de les refaire via un menu « Chronologie », mais vous ne gagnerez pas de fans supplémentaires.

La progression du mode carrière est sympathique, mais le manque de circuits et le grand nombre d’épreuves dans les saisons 4 et 5 font que c’est assez répétitif sur la fin, voire lassant.

A côté de cela, vous avez un mode personnalisé avec des courses entièrement paramétrables, un mode écran splitté (c’est devenu tellement rare que c’est à souligner) ainsi qu’un mode en ligne (accessible en activant un pass online).

En ligne, vous pouvez participer à des défis hebdomadaires et vous comparer à vous amis ainsi qu’à des rivaux commis d’office. Par contre, pour qu’un ami de votre liste soit dans le jeu un de vos rival, vous devrez vous inscrire sur le site de Codemasters racenet.com, faire une demande d’ami à votre ami psn, et une fois qu’il a accepté, faire une demande de rivalité qu’il doit aussi accepter… un peu compliqué pour pas grand-chose au final, alors qu’il suffisait d’associer automatiquement les amis psn dans le jeu.

Les défis permettent de gagner de l’argent et de monter en niveau, pour ainsi débloquer et acheter des voitures et des améliorations (il n’y a pas d’améliorations en mode carrière).

Vous pouvez aussi participer à des épreuves en ligne contre des autres joueurs dans des séries toutes faites ou en créant des épreuves, publiques ou privées (à condition de trouver l’option au fond des menus).

Le gros soucis de ce multijoueur, c’est qu’il n’y a pas de groupement de niveau, et en tant que débutant niveau 1 vous aurez de fortes chances de vous retrouver avec des niveaux 30 ou plus et leurs voitures améliorées. Ne vous attendez pas à faire des podiums et de l’argent rapidement…

De plus comme dans la plupart des multijoueurs, les adversaires n’hésiteront pas à vous bousculer et les accidents ne pardonnent pas. Bref, il faudra soit avoir des amis sur le jeu, soit avoir de la chance et s’armer de patience pour progresser.

Commandes & Jouabilité

Les commandes sont « classiques » pour un jeu de voiture. Classique entre guillemets, car on accélère et on freine façon nouvelle génération, avec les gâchettes et .

5 niveaux de difficultés sont proposés, et comme souvent sur les jeux de course Codemasters, le niveau moyen est plutôt élevé. Il est possible en plus de la difficulté de régler si les dégâts sont uniquement visuels ou s’ils ont un impact sur le comportement de la voiture.

La physique des voitures est particulière, on sent bien le poids des véhicules et les tracés imposent un pilotage dosé. Il n’y a pas de réglage possible, on est donc face à un jeu qui n’est pas une vraie simulation, mais qui n’est pas franchement arcade non plus.

La direction (à la croix directionnelle ou au stick gauche) est hyper sensible, beaucoup trop, surtout pour des voitures qui pour la plupart survirent ou n’aiment pas être brusquées (muscle cars, Viper etc). Aucun réglage de cette sensibilité n’est possible, et les têtes à queue seront nombreux, de quoi bien s’énerver.

Heureusement, le mode flashback qui avait fait son apparition dans le premier GRID (et a été repris ensuite par d’autres licences) est toujours présent. Un virage raté, un accident ? Pas de soucis, on appuie sur , le jeu rembobine et vous appuyez à nouveau sur là où vous voulez reprendre la séquence pour tenter de ne pas refaire l’erreur. Vous disposez de 5 flashback par épreuves.

En multijoueur les flashbacks permettent de se repositionner sur la piste, plusieurs dizaines de mètres avant le point de déclenchement, et vous êtes transparent et non percutable durant quelques secondes.

A noter également qu’il n’y a pas de vue intérieure, mais :

  • une vue avant
  • une vue capot
  • une vue arrière proche
  • un vue arrière un peu plus éloignée

Concernant les disciplines proposées, on retrouve, sur parcours ou circuit :

  • course : entre 5 et 12 participants
  • face-à-face : il faut arriver avant l’autre, en 2 manches gagnantes
  • touge : comme le face-à-face sauf qu’il est aussi possible de gagner en prenant 5 secondes d’avance (ou de perdre en prenant 5 secondes de retard) ou de perdre en percutant l’adversaire (ou en étant percuté par l’adversaire, eh oui !)
  • checkpoint : avec des participants et un temps qui se décrémente, il faut passer les checkpoint pour regagner du temps et parcourir la distance la plus longue possible
  • contre-la-montre : il faut réaliser le meilleur temps
  • éliminatoire : toutes les 15 secondes le dernier concurrent sur la piste est éliminé
  • dépassement : il faut cumuler des points en dépassant des 4×4. Un bonus multiplicateur s’incrémente à chaque dépassement, mais retombe en cas de contact ou de sortie de route

On peut regretter la disparition du destruction derby qui était plutôt agréable dans le premier volet de la licence. Il semblerait qu’un DLC gratuit soit à l’étude pour combler ce manque, mais il n’y aura pas d’épreuves dans le mode carrière.

Une originalité de ce jeu vient des circuits « liveroute ». Durant ces courses, le tracé n’est pas définit à l’avance mais évolue constamment, il est donc impossible d’anticiper les virages avant celui sur lequel on arrive. En théorie, cela offre un circuit inédit à chaque course et une certaine pression.

Sauf qu’en réalité, les virages sont en fait ceux qu’on retrouve habituellement sur les circuits du même environnement, et bien qu’aléatoirement placés, ils reviennent souvent et on sait facilement les gérer. L’effet de surprise n’est pas franchement au rendez-vous, et la sensation de redécouvrir un nouveau tracé à chaque fois encore moins.

Graphisme & Animation

Les voitures sont plutôt bien modélisées, sans pour autant nous époustoufler, la plupart des jeux de courses actuels proposent des voitures bien designées et GRID 2 ne se démarque pas à ce niveau là.

Les dégâts sont très bien gérés et bien modélisés en revanche.

Les décors sont moyens. Pas moches, mais vraiment pas extraordinaire, et il y a peu d’environnements différents. Même certains lieux se ressemblent.

Enfin, les détails comme la foule sont plutôt basiques voire assez moches.

Au global, le jeu n’est pas franchement sublime, mais pas moche non plus. Alors que le premier était assez impressionnant à son époque, GRID 2 est tout juste dans la moyenne.

Et les choses ne s’arrangent pas en multijoueur. Les différents éléments évoqués ci-avant en prennent encore un coup, et l’ensemble est parfois limite moche cette fois-ci, avec des baisses de framerate notables.

Bande son

Le bruit des voitures est correct sans être extraordinaire, pas sûr que toutes les voitures aient le son caractéristique du modèle. Il n’y a pas de musique durant les courses, sauf sur le dernier tour ou les derniers instants sur des épreuves de checkpoint par exemple, histoire de donner un coup de pression supplémentaire, la mélodie va vraiment dans ce sens.

Le gros soucis, c’est la gestion des sons dans l’espace, notamment si vous jouez avec un casque. Déjà à chaque démarrage de course le son a des ratés et crache. Ensuite il y a des échos des bruits de voitures, et on a très souvent l’impression au bruit qu’un adversaire est juste dernière nous, alors qu’il est à plus de 10 secondes derrière, sur une autre portion de la piste donc.

C’est déstabilisant, et cela donne de fausses informations sur l’environnement.

Durée de vie

Faire les 5 saisons de la carrière vous occuperont bien 15-20 heures voire plus, selon que vous cherchez à participer à toutes les épreuves, que vous essayez d’être 1er systématiquement et selon évidemment le niveau de difficulté choisit.

Le mode multijoueur à quant à lui théoriquement une durée de vie infinie, à voir si vous accrochez ou pas à ce mode.

Trophées

Quand on sait que Codemasters a fait appel aux joueurs de « Xbox 360 Achievements » et « PS3Trophies » pour dresser la liste de trophées, on pourrait s’en réjouir et se dire qu’on aura droit à une belle liste comme c’est trop rarement le cas.

Sauf que ces joueurs ont tout de même réussi à proposer plusieurs trophées multi, dont un qui peut prendre du temps (atteindre le niveau 10), un qui demande de s’inscrire sur un site externe et d’avoir au moins un ami, plus d’autres qui suivants sur qui vous tombez ne seront franchement pas évident à réaliser, sans parler du trophées hebdomadaire qui bug et qui si vous le manquez vous obligera à attendre le vendredi suivant pour espérer l’avoir.

En plus de cela, ajoutez 4 trophées manquables dans le mode carrière, plus des trophées avec des objectifs à la noix qui porteront en partie sur la chance (faire 7 tonneaux ou plus et retomber sur les roues).

Même si globalement le platine est accessible, à condition de lire au préalable un guide, il n’empêche que cette liste est loin d’être la liste idéale, à se demander si les joueurs qui l’ont établi sont vraiment des amateurs de succès/trophées.

Trailer Officiel

Verdict

GRID 2 tente de reprendre le chemin qu’avait pris son ainé, mais ne convainc pas totalement. Si le test fait ressortir surtout des aspects négatifs, c’est parce que le jeu déçoit, il ne répond pas vraiment aux attentes que l’on pouvait avoir en ayant joué au premier volet.

Malgré tout, GRID 2 n’est pas un jeu mauvais et il propose tout de même des heures de jeu agréables, mais il ne devrait pas squatter la console pendant des mois.

Les :

  • le flashback
  • le jeu nous appelle par notre prénom
  • des épreuves originales et variées
  • des voitures variées dont des muscles cars
  • un mode écran splitté

Les :

  • une sensibilité trop forte de la direction et non réglable
  • pas de destruction derby (un DLC gratuit devrait corriger cela)
  • des épreuves répétitives à la longue (manque de circuits)
  • un multijoueur mal équilibré
  • la complexité pour avoir ses amis comme rivaux
  • un pass online

Suggestion

Mots-clés : , , ,

11 Réponses

  1. Merci pour ton test Vavache 🙂

    Après avoir vu quelques vidéos il ne m’emballait pas trop, et ton test me fait aller globalement dans cette direction, j’ai bien fait de ne pas l’avoir pris, au final je me suis pris MotoGP13 sur les 2 consoles (PS3 et Vita) et je ne le regrette pas, certes cela peut paraître répétitif pour certain mais c’est vraiment un bon jeu de course moto (par contre je ne sais pas si c’est parce que j’avais fait la version PS3 avant mais la version Vita m’a paru vraiment plus simple). Peut-être que lorsque j’aurais fini mon stock de jeu je me prendrais Grid 2 mais vu que j’ai peu de temps libre maintenant c’est pas évident, surtout qu’il risque fort d’être comblé dès la sortie de GT6 !

    • Le jeu de moto plairait à mon frère ^^

      GRID2 est en promo sur le store actuellement comme pas mal d’autres jeux de voitures, il est à 25euros je crois, à ce prix là il se laisse tenter tout de même.

  2. Un test bien complet.

    C’est vrai que j’ai plusieurs fois entendu que GRID 2 était un peu décevant. Pourtant en regardant les lives de Codemaster, il donnait vraiment envie, mais au final, ça va être plutôt un jeu que j’aurais si je le gagne dans un concours ou si il a une promo vraiment exceptionnelle. J’ai bien d’autres priorités avant GRID 2.

    Merci pour le test 😉

  3. Est-ce que quand on choisi une peinture pour une voiture (ou une deco) , elle s’applique a toute les autres voitures (comme grid sur ds) ou elle est specifique a cette voiture ?

    cordialement
    Maxime.

    • Elle est spécifique à la voiture sur laquelle on l’applique. Toutefois, il est possible de la sauvegarder et de l’appliquer ensuite aux autres voitures.

  4. Merci cela me rassure car je n’ai vu que des vidéos où il n’y a que des voitures avec les mêmes teintes.

    Cordialement
    Maxime.

  5. Peut on changer les parechocs ;les spoilers ou c’est un kit de carroserie complet ?

    Cordialement
    Maxime.

    • En mode carrière (solo), il n’est pas possible d’améliorer les véhicules ni en terme de performance, ni en terme d’apparence, hormis le look : couleurs, numéros etc.
      En multijoueur, les améliorations sont de 3 types : moteur, direction, maniabilité. Il n’est donc pas possible non plus de modifier les parechocs ou autre.

      Seules les jantes sont changeables.

  6. Y-a-t-il une solution pour que je puisse jouer a mon jeu ? car dès que je le lance ce dernier me met l’icone grid 2 et met ensuite l’écran noir toujours avec l’icone grid 2 mais ensuite il y a un autre écran noir et ensuite je reviens a ma page steam !

    Cordialement
    Maxime.

    P.S:Réponds vite c’est urgent !
    P.P.S:Surtout que j’ai déballé mon jeu Mercredi soir et je l’ai installé vers 22H00

  7. Bonjour, je ne connais pas du tout le fonctionnement des jeux avec Steam, il faudrait plutôt vous tourner vers leur service client pour ce genre de dysfonctionnement.

  8. Merci pour ta réponse rapide !

Laisser un commentaire