Planet Of The Apes Last Frontier

Posté le 18 janvier 2018 Par Dans PlayStation 4

[Test] [Playlink] Planet Of The Apes: Last Frontier

Les jeux à regarder plus qu’à jouer sont devenus assez courants, notamment grâce à Telltale Games, et l’on commence déjà à en voir fleurir dans la gamme des jeux Playlink. C’est le cas de Planet Of The Apes: Last Frontier dont voici mon test, sans spoil.

 

Merci à PlayStation France pour l’envoi du press kit Playlink contenant le jeu pour la réalisation de ce test.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), Xbox One, PC, Android
  • Date de sortie : 21/11/2017
  • Développeur : The Imaginati Studios
  • Editeur : Foxnext Games
  • Type de jeu : fiction interactive
  • Nb de joueurs : 1 à 4
  • Online : Oui (Wifi requis pour connecter les smartphones si vous jouez en Playlink)
  • PEGI : 18
  • Périphériques : Smartphone ou tablette doté de l’application Playlink (optionnel), PlayStation Vita ou autre support pour Remote Play.

Histoire & Mode de jeu

L’histoire de Planet Of The Apes: Last Frontier vient se placer directement entre le deuxième et le troisième film de la dernière saga cinématographique La Planète des Singes, respectivement L’affrontement et Suprématie, sans pour autant en reprendre les personnages. Toutefois, toute ressemblance avec des personnages des films sera totalement volontaire. C’est ainsi que Bryn, le César de Last Frontier, doit faire face avec sa tribu à l’arrivée d’un hiver difficile. Les denrées se faisant rares, ils vont devoir empiéter sur un territoire humain. Vous allez devoir prendre des décisions dans les deux camps, pour essayer de les faire vivre en paix, ou contraire pour donner l’avantage d’un côté ou de l‘autre.

Le scénario n’est pas très recherché, mais malgré tout intéressant, et la tension entre les deux peuples est palpable à tout moment. Maintenir la paix est une vraie bataille. Sans être inoubliable, il m’a suffisamment intrigué pour que j’ai eu envie de le terminer le soir où je l’ai commencé.

Le jeu n’a pas de niveau de difficulté. Il est jouable seul ou à plusieurs. Il n’y a pas de possibilité de rejouer un chapitre, vous devrez rejouer une partie complète pour explorer d’autres scénarios, ou jouer avec des copies de sauvegarde.

Le jeu est déconseillé aux moins de 18 ans et compte tenu de certaines scènes et de la situation globale, je suis plutôt d’accord avec cette recommandation.

Commandes & Jouabilité

Précisons avant toute chose que si le jeu est présenté dans la gamme des jeux Playlink sur PS4, ce mode qui remplace la manette par un smartphone ou une tablette avec une application dédiée n’est pas obligatoire. En effet, il est tout à fait possible de jouer à la manette, et le jeu est ainsi proposé sur différents supports.

Les commandes sont plutôt simples à vrai dire. Vous aurez régulièrement des choix de dialogue ou décision à faire, toujours entre 2 possibilités. Il suffira de pencher un stick analogique vers la gauche ou la droite pour correspondre à la proposition que vous préférez. Vous disposez d’un laps de temps pas trop long pour répondre, après quoi le jeu choisi par défaut.

Il y a aussi parfois des actions à réaliser ou non. Il suffira alors d’appuyer sur une touche (X sur PS4), ou de ne rien faire, selon ce que vous souhaitez. Même lorsqu’il s’agit de tirer, il n’y a rien d’autre à faire qu’appuyer sur la touche ou laisser s’écouler le temps pour valider le fait que vous ne voulez pas tirer. Nous sommes vraiment dans la fiction interactive, ne vous attendez pas à des QTE complexes. Ce n’est pas gênant en soit, il faut prendre le jeu comme un film dont on est le héros.

Là où c’est plus embêtant, c’est sur l’aspect des scénarios multiples, selon nos choix. Si la plupart des dialogues à déterminer et actions à réaliser semblent lourds de conséquences, et les choix souvent difficiles, on se rend compte avec le recul et en rejouant qu’ils n’ont finalement pas tant d’impact que cela sur la suite de l’histoire qui n’a que 3 fins à proposer.

Graphisme & Animation

Planet Of The Apes: Last Frontier s’appuie sur les outils qui ont aidé à la réalisation des films et le résultat est plutôt bon. On regarde les cinématiques s’enchainer d’une manière fluide malgré les variations qu’il peut y avoir en fonction de nos choix. Aussi bien les singes que les humains sont bien modélisés et les animations crédibles. Le jeu se déroule la plupart du temps la nuit, les images sont donc assez sombres, mais sont lisibles.

Les graphismes renforcent l’idée d’être devant une fiction, plus en tant que spectateur que réel joueur.

Bande son

Le jeu est en VO sous titrée, mais comme sur la moitié nous suivons la tribu des singes dont une partie préfèrent le langage simiesque ou les signes, il faudra compter sur les sous-titres. Pas de problème de traduction à déplorer, en revanche la taille des caractères est trop petite, sur un grand écran de télévision ça n’est ni pratique, ni agréable.

La VO est de bonne facture et rend l’ensemble assez crédible.

Durée de vie

Découpé en 5 longs chapitres (dont un prologue), Planet Of The Apes: Last Frontier se joue en 4 heures environ. Vous pourrez ensuite rejouer pour essayer d’autres choix, même si l’impossibilité de rejouer un chapitre en particulier et donc l’obligation de refaire une partie complète à chaque fois pourra démotiver.

Trophées

Pour ceux qui ont l’habitude des platines faciles sur ce type de jeu, à jouer une fois sans avoir à se préoccuper de l’orientation de vos choix, vous allez déchanter ici. En effet, vous devrez obtenir les 3 issues possibles, soit 3 parties. Quelques trophées sont liés à la progression et tomberont d’eux-même, mais la plupart des trophées de la liste sont manquables. Pour tous les obtenir, il faudrait jouer normalement au moins 6 fois. Il existe toutefois des guides qui, en jouant sur les sauvegardes, réduit à 3 parties + relances de sauvegardes. Avec un guide, le platine devient abordable.

Fort heureusement, il n’y a aucune trophée lié au mode Playlink ou au fait de pouvoir jouer à plusieurs.

Video

 

Verdict


Planet Of The Apes: Last Frontier a sur le papier de quoi séduire les amateurs du genre, d’autant plus s’ils apprécient les films. Dans les faits, on pourra reprocher un manque de possibilités scénaristiques et ce sentiment d’avoir le choix mais que ça n’a pas grande importance. Mais ce sentiment n’intervient pas au cours de votre première partie qui au contraire vous met constamment au pied du mur, à devoir faire des choix qui semblent cruciaux. Le jeu manque peut-être un peu de complexité dans son gameplay monotouche, et l’on n’aura pas forcément envie d’y rejouer sitôt terminé, mais je l’ai trouvé tout de même plaisant à faire.

Les :

  • L’univers des films de La Planète des Singes
  • Comme un film dont on choisi la suite des évènements
  • Mode Playlink heureusement pas obligatoire

Les :

  • Pas de possibilité de rejouer à partir des différents chapitres
  • Beaucoup de choix n’ont pas vraiment de conséquences
  • Les presque personnages des films, mais pas tout à fait
  • Pas de QTE, juste une touche d’action, toujours la même

Mots-clés : , , , , , , ,

Laisser un commentaire