Ripsurf

Posté le 12 septembre 2016 Par Dans Jeux de société et divers

[Test] Ripsurf

Razor tente de nous proposer avec son Ripsurf de faire du surf urbain. J’ai eu la chance de m’y essayer, voici mon test.

Je remercie Razor pour le prêt d’un Ripsurf pour la réalisation de ce test.

Ripsurf

Sur le papier, le Ripsurf est une planche à roulette, à l’instar du skateboard classique. Mais sa conception avec seulement 2 roues en ligne qui peuvent pivoter sur 360° le rapproche plus du surf, ou en tous cas des planches Ripstick. Regardons de plus prêt.

Apparence

Ripsurf

Visuellement, du dessus, le Ripsurf ressemble à une planche de surf. Je trouve l’objet très joli avec de belles lignes et la zone grip en mousse arc-en-ciel à l’arrière pour le modèle CMYK que j’ai pu tester. Le Ripsurf existe également dans une version Pro Black plus sobre avec le grip noir et le liseré orange.

ripsurf_02

ripsurf_03

ripsurf_04

En polymère renforcé, le Ripsurf est léger (2.38kg) et robuste (renforcé par de nombreuses nervures sous le dessous). Vous risquez par contre de frotter les côtés lors de vos premiers essais et sur le bitume, ça ne pardonne pas. Je ne saurais que trop suggérer de mettre de la bande de protection sur les flancs comme sur un manche de cross de hockey par exemple, le temps de bien maitriser l’engin. Ce modèle de prêt a fait les frais de mon inexpérience malheureusement.

ripsurf_05

ripsurf_06

Les 2 fentes vers l’arrière ne sont pas qu’esthétiques, elles permettent à la planche de se vriller plus amplement que si elle est faite d’un tenant. Étant donné sa faible longueur (82.55 L x 21.59 l x 11.43 H cm), c’était un choix mécanique nécessaire pour faire face aux contraintes insufflée par les mouvements, d’autant qu’elle peut supporter des gabarits allant jusqu’à 100kg. Je trouve que cela lui donne encore plus de charme.

Le Ripsurf est vendu avec une roue de rechange ainsi qu’une planche de stickers pour le personnaliser.

Fonctionnement

Le principe du Ripsurf reprend celui de son ainé le Ripstick. Les parties avant et arrières peuvent supporter une importante torsion, et c’est l’enchainement de torsions dans un sens puis dans l’autre qui va générer un mouvement et de la vitesse. Ce mouvement est réalisé avec la jambe arrière qui pousse d’un côté puis de l’autre, et l’inclinaison du corps et de la planche permettent de prendre des virages.

Avec les roues pivotant sur 360° il est même possible de pousser jusqu’à se mettre en travers, et les plus expérimentés se permettront des ollies et autres figures de style.

Mais avant d’en arriver là, il faut pouvoir monter sur la planche et se lancer. La toute première fois, ça parait impossible, les roues rendent la planche instable et on ne trouve pas d’appui convenable. Il est recommandé de débuter le Ripsurf en se faisant aider par un ami ou en s’appuyant à quelque chose afin de pouvoir monter les deux pieds dessus à l’arrêt avant de se lancer. Après deux essais ainsi, le temps de comprendre le fonctionnement et les sensations, je me suis lancé sans aide, en posant le pied avant bien en appui et en donnant une légère impulsion avant de poser le pied arrière. Et c’est parti !

Finalement le plus dur c’est de monter dessus au tout début, mais pour ce qui est de rouler avec le Ripsurf, on s’y fait très vite. Alors oui au début on cherche son équilibre, le mouvement des jambes et des hanches manque d’harmonie et je m’arrêtais après plusieurs dizaines de mètres à moins d’être en descente, mais après 2 bonnes sessions d’une heure chacune j’ai bien affiné ma technique et j’ai pu effectuer un grand tour de parking et rouler pendant plus de 10 minutes sans m’arrêter. J’aurais pu continuer sans problème.

Je n’ai pas encore le niveau pour tenter des figures ou m’aventurer dans un skate park, mais je me sens déjà à l’aise pour évoluer dans une zone avec du monde.

Pour s’arrêter c’est très simple, on pose un pied puis l’autre au sol et on marche, le Ripsurf se couche et s’arrête immédiatement. A moins d’être casse-cou ou de faire n’importe quoi, je pense que le Ripsurf n’est pas dangereux, en tous cas on maitrise bien plus les chutes que sur un skateboard classique, et dans la plupart des cas la planche n’ira pas rouler et percuter un passant ou une voiture si vous ripez. Ceci étant si vous êtes un débutant total, pensez au casque et protèges poignets au minimum.

Dans le principe comme je le disais en début de paragraphe, le Ripsurf ressemble au Ripstick. Mais avec la forme de la planche, sa plus faible longueur et le point de torsion plus en arrière, on a naturellement des gestes et des sensations plus proches du surf (en tous cas du snowboard, mon seul point de comparaison). C’est étonnant mais vraiment plaisant. Je me suis amusé comme un gosse malgré mes appréhensions (mes années de roller agressiv’ sont tout de même loin derrière moi).

Les roues, à l’instar des roues de roller vont avoir tendance à s’user plus d’un côté que de l’autre. A surveiller et inter changer de temps en temps pour éviter d’avoir des roues en cône.

Dans la vague

Le blabla c’est bien, mais le mieux c’est encore de vous montrer le Ripsurf en action avec une vidéo unboxing + essai (oui j’ai mouillé le t-shirt pour vous) :

Verdict

Faire du surf californien dans la rue ? C’est la promesse de Razor avec son Ripsurf. N’ayant jamais fait de surf, je ne saurais vous dire, mais en tous cas les sensations sont très bonnes. Le Ripsurf peut impressionner à voir, et lorsque l’on met un pied dessus pour la toute première fois, mais la prise en main est finalement assez simple et rapide (pour arriver à se balader correctement), et les risques (chutes et accident avec l’environnement) moins importants qu’avec un skateboard.

Cette jolie planche ravira donc les jeunes dès 8 ans jusqu’aux adultes de moins de 100kg, qu’ils soient amateurs téméraires ou confirmés, ces derniers pourront pousser le Ripsurf dans ses derniers retranchements en le sollicitant dans un skate park.

Les :

  • Très esthétique, une vraie planche de surf miniature
  • Prise en main rapide (plus ou moins long selon votre expérience en sport de glisse)
  • Prix abordable
  • De bonnes sensations

Les :

  • S’abîme facilement sur les côtés au début

SUGGESTION

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire