Platine Marvel's Spider-Man

Posté le 3 octobre 2018 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°153 : Marvel’s Spider-Man

L’araignée, l’araignée, et le platine est tombé. Marvel’s Spider-Man propose des trophées assez cohérents avec le contenu du jeu, à débloquer sans prise de tête mais avec tout de même quelques pièges à éviter. Voici comment je l’ai obtenu.

Platine Marvel's Spider-Man

J’étais très curieux de mettre la main sur ce Marvel’s Spider-Man, tout en ayant des réserves. J’aime beaucoup ce superhéros, c’est un de mes préférés. L’ensemble déroulement et gameplay semblait avoir des similitudes avec les Batman Arkham, la référence de jeux vidéo de superhéros. Et puis, même si la réalisation n’était pas exceptionnelle, j’avais vraiment bien aimé les 2 Spider-Man édités par Activision et qui présentaient un schéma assez similaire : monde ouvert, quête principale et missions annexes. J’avais malgré tout des inquiétudes sur le contenu, le fun et l’originalité du titre autour d’un personnage déjà maintes fois exploité que ce soit dans les comics, les dessins animés et les films.

Avant de lancer ma partie, j’ai procédé aux vérifications d’usage concernant les trophées : aucun trophée manquable, pas de trophée lié à la difficulté, pas de trophée très spécifique lors des combats (que des objectifs assez naturels). Je jouerai donc en normal sans me soucier des trophées, mais en cherchant tout de même, monde ouvert oblige, à progresser un maximum sur tous les éléments secondaires en parallèle de l’histoire principale. Et puis pas besoin de guide.

Je suis parti un peu trop dans l’idée que le gameplay était calqué sur celui des Batman Arkham, j’ai vite déchanté sur les premiers combats en constatant qu’il n’y avait pas de contre mais uniquement l’esquive. En plus de cela je trouve que le sixième sens de l’Homme-araignée est tardif et bien souvent je prenais des coups. Par la suite en prenant l’habitude et en débloquant des gadgets, je trouvais les combats moins difficiles et même plus agréables. Je regrette tout de même qu’il soit impossible de réaliser une mission complète en mode furtif. En effet, les zones spécifiques sont composées de « vagues » d’ennemis. Vous pouvez éliminer la première vague en totale discrétion, mais la vague 2 arrive forcément en sachant où vous êtes. Dommage.

A chaque fois que l’histoire principale m’emmenait vers un point de la carte, je faisais en sorte de récupérer les collectibles alentours et d’effectuer les crimes et autres missions secondaires qui se déclenchaient sur le chemin, en essayant tout de même de ne pas trop m’éloigner ni me disperser.

Ainsi j’ai pu assez rapidement progresser mon arbre de compétences, le déblocage de costumes et de gadgets. Et puis comme il faut des jetons pour améliorer l’équipement et que ces jetons s’obtiennent sur ces éléments secondaires, autant les faire au fur et à mesure. Les éléments qui demandent un équipement spécifique sont assez rares, si bien qu’à l’exception de deux stations météo que j’ai dû laisser de côté pour plus tard, je pouvais tout faire quand j’en avais envie.

En approchant de la fin de l’histoire, j’ai forcé un peu les crimes restants, car il en restait pas mal. Pour cela je me balançais de toile en toile dans une zone en attendant les messages radio de la police. Ca va assez vite mais quand il reste 5 à 10 crimes à faire dans une zone que l’on a déjà nettoyé, c’est un peu pénible.

J’ai consulté les trophées pour faire le point et j’ai réalisé que pour acheter les deux derniers costumes qu’il me manquait, j’avais besoin de jetons défis et jetons de bases. Le truc, c’est que je n’avais pas trop forcé sur les défis et je m’étais contenté du bronze ou de l’argent, comme aucun trophée ne demandait d’avoir l’or partout. Tant mieux d’ailleurs, car certains défis sont assez difficiles je trouve. Les seuls que j’avais eus en or facilement étaient ceux d’infiltration et de combat. Pour les bases, c’est juste que je les aie faites au début sans me soucier des objectifs secondaires de combat, je n’avais pas remarqué que cela donnait plus de jetons. Pour la plupart des bases j’avais débloqué un objectif sur les deux, un peu au hasard.

Le truc, c’est qu’en théorie il n’y a pas besoin de réussir parfaitement les défis  pour acheter les costumes, à condition de ne pas dépenser trop de jetons dans l’amélioration des gadgets. Je n’avais pas du tout fait attention à cela et j’améliorais tout au fur et à mesure (aucun trophée ne l’exige).

J’ai donc été contraint de refaire une grande partie des défis et d’améliorer mes scores, ainsi que la plupart des bases. Ça n’a pas été la partie la plus fun du jeu, mais je n’avais pas le choix.

Sitôt les jetons obtenus, j’ai débloqué les trophées qu’il me manquait et j’ai pu terminer l’histoire en ayant déjà fait tout le reste. C’est donc sur le générique de fin que j’ai décroché le platine :

Platine Marvel's Spider-Man  Be Greater : Obtenir tous les trophées ! (16/09/2018)

Marvel’s Spider-Man est un très bon jeu de l’Homme-araignée. Pas révolutionnaire, il s’inspire beaucoup de Batman Arkham et des précédents jeux d’Activision sur cette licence. Mais il est très bien réalisé et avec un scénario intéressant. En tous cas le platine était plutôt sympa à débloquer, même si on aurait pu se contenter de moitié moins de crimes à stopper.

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , , ,

Laisser un commentaire