Ratchet & Clank

Posté le 10 mars 2016 Par Dans Evènements

[Évènement] Présentation de Ratchet & Clank (Film et Jeu vidéo)

Voilà, l’embargo est levé, je peux enfin vous parler du film Ratchet & Clank que j’ai eu la chance de voir en avant-première, mais surtout du jeu vidéo dont j’ai pu tester la preview le 3 mars dernier. Retour sur cet évènement.

Petite précision avant de vous laisser découvrir mon compte-rendu, à la base j’avais prévu de vous proposer un vlog (reportage vidéo). Je suis parti avec mon matériel, caméra, micro-cravate et accessoires, j’ai réalisé plusieurs séquences et en regardant le résultat à la maison, j’ai constaté que mon micro n’a pas fonctionné correctement. Beaucoup de séquences sont ruinées par un bruit de fond et ma voix est à peine audible. Je tenais malgré tout à vous présenter le résultat, mais cela me demande du coup un travail supplémentaire sur le son et les sous-titres. La vidéo n’est pas encore prête, et je ne sais pas si elle serait présentable, à mon grand regret. En attendant j’ai fait à l’ancienne, avec un bon vieil article à lire.

J’ai eu l’immense privilège d’être invité le 3 mars dernier par PlayStation France à une journée presse consacrée à Ratchet & Clank afin de découvrir le film et le jeu vidéo, tous deux attendus pour avril prochain. Je dis immense privilège, car contrairement aux évènements auxquels je suis habituellement invité, ouverts aux blogueurs, celui-ci était plutôt dédié à la presse. En effet, hormis la team du site de fans Ratchet Galaxy, quelques blogueurs reconnus, et 4 chanceux invités par We Are PlayStation, il y avait essentiellement des journalistes de sites et presses spécialisés.

D’ailleurs l’évènement n’a pas le même « habillage » que ceux dont j’ai l’habitude : pas d’animation, pas d’hôtesses déguisées, pas de goodies.

C’est sérieux là, on joue. (Farador D&D)

Peu importe, ce n’est pas pour cela que nous venions, mais bien pour découvrir ce « remakestered » du tout premier Ratchet & Clank, ainsi que le film d’animation qui s’en inspire (et dont il est inspiré également).

Evènement Ratchet & Clank

L’évènement avait lieu au cinéma-restaurant Les Films 13 (appartenant à Claude Lelouch que j’ai vu en partant, pour la petite anecdote), dans le 8ème arrondissement à Paris. Un endroit très classe et distingué, où il est donc possible de manger (je n’ai pas osé regarder les prix) mais aussi de regarder des films qui sont diffusés dans 2 salles de projections, de 14 et 65 places. En général ce sont des films de Claude Lelouch ou produits/distribués par Film 13). Aujourd’hui, ou plutôt ce matin, ce sera le film d’animation Ratchet & Clank, qui s’inspire donc du jeu vidéo éponyme paru pour la première fois sur PlayStation 2 en 2002, entièrement refait dans une version PS4 au goût du jour (j’y reviendrai après).

Affiche Film Ratchet & Clank

Dès les premières minutes dans le bâtiment, alors que je faisais la queue pour le vestiaire, j’entendais des invités se plaindre du casting vocal du film, visible sur l’affiche : Squeezie, Nikos AliagasJohn Rachid… pas vraiment les voix habituelles que les fans de la licence connaissent, et pas vraiment des voix d’acteurs. J’étais un peu septique quant à ce choix, mais avec une certaine objectivité malgré tout, du fait que pour Squeezie par exemple je ne le connais que de nom. Je n’ai jamais regardé ses vidéos.

Evènement Ratchet & Clank

Après un petit déjeuner le temps que tout le monde arrive, nous avons été conviés à nous installer dans la salle de projection 1 (65 places). Les fauteuils sont larges, en cuir et très mou, le confort est top, voir trop, c’est un coup à s’endormir. Curieusement avec la salle déjà bien remplie j’ai pu m’installer dans la zone que j’affectionne au cinéma (vers les 2/3 haut, centré).

Evènement Ratchet & Clank

James Stevenson, Community Lead chez Insmoniac Games (le studio en charge de la licence Ratchet & Clank), nous a fait une présentation (en anglais) du film et du jeu. Il a ainsi pu nous expliquer que le jeu n’était pas un simple remastered, puisqu’il intègre de nouvelles séquences (dont certaines inspirées du film), que des boss ont été modifiés, et que le gameplay bénéficiait des améliorations que la licence a connu au fil du temps. Le Film suit une trame parallèle, avec des similitudes mais aussi des différences. Les 2 médias sont ainsi complémentaires.

Le film commence, et très vite on constate qu’effectivement, ce ne sont pas les voix dont on a l’habitude. Squeezie, qui interprète Ratchet, ne s’en sort pas si mal, et même plutôt bien. Nikos qui joue un journaliste, Nikas Aliagos, n’est pas des plus convaincants (au moins autant que lors de son émission après le 20h sur TF1), mais son personnage n’est pas non plus omniprésent. A la limite la voix qui m’a le plus dérangée, c’est celle de Patrick Poivey (doubleur de Bruce Willis) qui double ici le Capitaine Quark. J’aime beaucoup Patrick Poivey, mais je suis trop habitué à la voix originale de Quark, j’ai trouvé que ça manquait de punch dans le film. Christophe Lemoine (Cartman) est également de la partie et double Nefarius. Pas si mal, mais Cartman est parfois trop présent, c’est dommage.

Au-delà des doublages, ce sont plus les répliques qui m’ont parfois déroutées. Je me suis senti vieux, à ne pas tout comprendre. Ok l’objectif est d’attirer un large public, et de toucher les jeunes, mais il ne faudrait pas non plus perdre les fans dans la bataille.

Ceci dit, globalement, le film est plutôt sympa, dynamique, bourré d’humour et se regarde avec un certain plaisir. Tout tourne beaucoup autour des personnages, et il manquerait presque un chouillat d’action.

Visuellement il est très réussi, tout comme les animations.

Je ne vais pas trop m’étaler sur le film (on nous a demandé de ne pas trop en parler avant avril), je ne fais d’ailleurs jamais de critique de film ou de série télé, ça reste très subjectif et je n’ai pas l’habitude ni le vocabulaire pour l’exercice.

Je suis resté jusqu’à la fin du générique, contrairement à beaucoup, et j’ai bien fait car il y a une scène, justement sur les scènes post-génériques. Mais du coup en quittant la salle, les différentes bornes pour tester la preview étaient déjà occupées. 17 bornes pour 65 personnes, pour une preview de 2 à 3 heures annoncées, j’étais bon pour aller me restaurer en attendant.

Evènement Ratchet & Clank

Evènement Ratchet & Clank

J’ai grignoté quelques amuses-bouches qui nous étaient proposés et j’ai regardé un peu d’autres jouer avant de trouver un coin tranquille pour enregistrer une séquence vidéo (que vous verrez peut-être, ou pas). Je suis ensuite allé faire un tour dans les 2 salles de projection où il était possible de jouer. Sur grand écran, ça le fait, on rêverait tous d’avoir la même installation à la maison ! A 14h alors que certains commençaient déjà à partir, j’ai pu prendre place devant un écran pour tester à mon tour cette preview.

Evènement Ratchet & Clank

Evènement Ratchet & Clank

Bien que l’embargo soit levé, nous n’avons pas le droit de vous parler du début du jeu, puisqu’il est différent de la version d’origine et qu’il fait le lien avec le film. Mais très vite je reprends mes marques, c’est du bon Ratchet & Clank, visuellement magnifique, avec des graphismes très fins et surtout une profondeur de champ et des environnements très fournis. Côté maniabilité, comme dit précédemment, le jeu utilise des éléments qui sont apparus dans les épisodes suivants mais qui sont bien pratiques, comme le déplacement latéral en visant, et le système d’évolution des armes contre du raritarium. Tout est fluide et répond au doigt et à l’œil. C’est curieux de retrouver des passages que l’on connait (si l’on a joué au jeu d’origine sur PS2 ou au remastered HD sur PS3) mélangés à d’autres inédits, que l’on a pu voir sous un autre angle dans le film. C’est curieux mais rafraichissant.

Concernant le doublage du jeu, il s’agit des mêmes voix que dans les Ratchet & Clank édités sur PS3. Les séquences identiques film / jeu ont donc été doublées 2 fois. Mais au moins, les fans seront rassurés.

RCPS4_1_met_train

RCPS4_3_ari_run

RCPS4_4_nov_bridge

RCPS4_5_nov_run

C’est un détail, mais les vis et écrous que l’on récupère en guise de monnaie semblent être attirés sur une zone plus large, ce qui est plus confortable (même si les tenues que l’on achète au cours du jeu améliorent aussi cela). On retrouve les boulons en or cachés (qui sont en réalité des vis et non des boulons), les armes loufoques, les gadgets, et un nouveau système de cartes à collectionner en fonction des ennemis éliminés ou dans certaines zones spéciales à explorer.

Le plaisir de jouer à un Ratchet & Clank est bien là, malgré le côté réchauffé. Le jeu promet d’être riche en contenu avec une bonne durée de vie, pour un prix modéré (40€ au lancement).

Evènement Ratchet & Clank

Si vous ne connaissez pas la licence, il sera grand temps de vous y mettre. Si vous êtes familier avec le lombax, cette revisite du premier jeu est une belle occasion de se replonger dans une licence qui possède un gameplay et un level design soignés et fun.

Merci encore PlayStation France pour m’avoir permis de découvrir plus d’un mois en avance le film (qui sortira le 13 avril dans les salles) et le jeu, il me tarde à présent de mettre la main sur la version finale, le 15 avril prochain.

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire