Posté le 17 juillet 2013 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°67 & 100% : The Walking Dead Saison 1

Petit retour d’expérience sur ce jeu d’exception même si l’obtention du platine ne requiert rien d’autre que de jouer.

J’avais acheté le season pass de The Walking Dead lors d’une promotion à 15€ (10 pour les abonnés PlayStation Plus dont je ne fais toujours pas partie), mais j’attendais les fameux sous-titres en français pour y jouer. C’est d’ailleurs pour ça que j’avais attendu si longtemps pour l’acheter, mais au moment de la promo il était question d’un patch sur xbox360 et PC, on était donc en droit d’espérer ce patch sur PS3.

Et puis les semaines sont passées sans que l’on ait de nouvelles, j’ai même bien cru qu’on ne les aurait jamais ces sous-titres.

Alors oui j’aurai sans doute pu y jouer en anglais, sur la démo j’avais pu comprendre sans difficulté, mais je n’aime pas avoir à me concentrer là-dessus dans un jeu, surtout un jeu comme celui-ci dans lequel les dialogues sont essentiels, et où une phrase mal interprétée et donc une réponse inappropriée peuvent changer le déroulement de l’histoire.

En plus de cela, par principe, je ne trouve pas normal qu’un jeu qui soit distribué dans un pays ne comporte pas au minimum les sous-titres dans la langue dudit pays.

Bref, tout a fini par s’arranger avec une mise à jour arrivée sur le tard donc. Entre temps j’étais lancé sur d’autres jeux, et puis le DLC a été annoncé. Comme je voulais proposer rapidement le test de ce DLC, je me suis décidé à lancer le jeu 3 jours avant. Comme j’avais lu qu’il fallait 1h30 à 2h par épisodes, je serai dans les temps pour enchainer sur le DLC.

J’ai lancé le premier épisode le dimanche soir en lieu et place d’un film. Si j’ai vite accroché au concept du jeu, avec l’importance portée aux dialogues et aux choix que l’on fait, l’ambiance graphique inspirée du comics m’a posé problème quant à l’immersion. C’est plutôt joli, mais j’ai plus de mal à être dedans et à avoir peur par exemple en voyant un zombie en dessin.

Là où j’étais en revanche souvent pris aux tripes, c’est quand je devais faire un choix difficile. Décider dans les quelques secondes dont on dispose d’aider telle personne en sachant que cela risque de couter la vie à une autre, devoir décider à qui donner le peu de nourriture que l’on a etc. C’est en cela que le jeu est poignant.

Le lendemain, j’ai lancé l’épisode 2. Sympa aussi, bien que j’ai un peu tourné en rond à un moment et que j’ai vu venir la fin dès le début, et que je n’avais pas dans les choix possibles les réactions que j’aurai aimé avoir.

Ces deux premiers épisodes m’ont bien emballé malgré quelques lags dans les phases d’action ou au moment d’avoir un choix dans des dialogues.

Dans la foulée, j’ai attaqué l’épisode 3, et j’ai commencé à pester le jeu. Sans doute que la fatigue a joué aussi, mais les lags m’ont clairement gâché le plaisir du jeu. Trop présents, trop fréquents, et des passages beaucoup trop mous. J’ai tourné en rond un bon moment à me retaper plusieurs fois les mêmes dialogues (parce que oui, parfois on peut dire x fois la même chose à une personne qui répondra x fois la même réponse, normal…) parce qu’un point d’interaction dans le décor n’est pas apparu la première fois que j’ai regardé. J’ai même dû relancer le jeu une fois car je n’avais plus du tout d’interaction avec qui ou quoi que ce soit.

Vraiment, cet épisode 3 a dégradé fortement mon impression globale sur le jeu et je redoutais fortement la suite.

Mardi soir, épisode 4. Un peu inquiet, ça s’est beaucoup mieux passé. J’ai encore eu quelques lags mais moins désagréables, et l’histoire était plus prenante, plus d’action. Toujours des choix importants et décisifs à faire. Par contre, j’ai mis pour chaque épisode plus de 2h, et l’épisode 4 n’a pas fait exception. Je ne pouvais pas enchainer sur l’épisode 5, il faudrait absolument que je le fasse le mercredi en enchainant sur le DLC.

L’épisode 5 conclue vraiment bien la saison 1. Certains passages sont durs à vivre, très durs, et j’ai fini par être plus facilement touché par certaines scènes que je ne l’ai été au début. Pour un passage en particulier, si la décision ne m’a pas été trop difficile à prendre, c’est de la voir à exécution qui m’a donné des sensations fortes.

J’ai bien aimé le fait que la fin ne soit pas franchement joyeuse, cela m’aurait embêté que ça se termine en happy end.

Si je n’ai pas parlé des trophées jusque-là, c’est parce qu’ils tombent naturellement en jouant, pour chaque « chapitre » d’un épisode, et ce quelques soient les choix que l’on a fait. Le platine tombe donc tout aussi naturellement à la conclusion de l’épisode 5, pour peu que vous ayez fait les 5 épisodes, dans l’ordre :

The Walking Dead : Gagner tous les trophées dans « The Walking Dead ». (10/07/2013)

Malgré des désagréments qui m’ont vraiment agacé sur une partie du jeu, j’ai vraiment apprécié vivre cette aventure poignante et le fait d’être confronté à des choix difficiles à prendre rapidement, et de devoir en subir les conséquences.

J’ai donc enchainé dans la foulée avec le DLC 400 Days. J’avais lu qu’il y avait 2 trophées liés à des choix dans le jeu. Je les ai donc bien lu histoire d’essayer de les avoir.

Il y a 5 chapitres, un par personnage jouable, puis un épilogue. Il est possible de jouer chaque personnage dans l’ordre que l’on veut, mais j’ai voulu les faire dans l’ordre de la liste des trophées. Dès mon second chapitre, j’ai été confronté à une situation évoquée dans les trophées manquables : le chifoumi, autrement dit le jeu de pierre-papier-ciseaux. J’ai rapidement regretté ces trophées car cela m’a inévitablement orienté dans mes choix de réponses. Peut-être que l’on est quand même amené à y jouer si on dit qu’on ne veut pas, mais j’ai forcément répondu que oui je voulais jouer à pierre-papier-ciseaux. Reste que ce jeu tient du hasard, en tous cas la première fois que l’on y joue dans The Walking Dead 400 days. Le terme papier au lieu de feuille que j’ai plus l’habitude d’utiliser m’a un peu perturbé au moment de faire mes choix. Quoiqu’il en soit, pour 2 manches gagnantes, je n’ai gagné que la première, j’ai perdu les 2 suivantes. Super, j’étais bon pour refaire au moins ce chapitre…

Lors de mon troisième chapitre, j’ai obtenu le second trophée manquable par le fruit du hasard. A pied, sur le bord de la route, alors qu’une voiture approche, on a le choix de se cacher ou de rester visible. En décidant de me cacher je suis tombé sur le cadavre d’un personnage de la saison 1 que je n’aurai pas vu en restant visible. Sans doute que si j’avais fait ce chapitre en premier, sans reconnaitre cette voiture et ce dont le propriétaire était capable, je n’aurai pas jugé utile de me cacher et j’aurai loupé ce trophée, je pense que c’est le cas de pas mal de joueurs d’ailleurs.

Une fois le DLC terminé (moins d’1h30, plus court que les 5 précédents épisodes), je pensais qu’on pourrait relancer un chapitre pour récupérer ces trophées, mais non. J’ai donc relancé le DLC complet sur un second slot de sauvegarde histoire de ne pas écraser ma progression et de ne pas devoir tout refaire (car nos choix influeront sur la saison 2). J’ai relancé juste le chapitre avec le chifoumi, et comme j’avais mémorisé les réponses de mon adversaire et qu’elle sont écrites et non choisies aléatoirement, j’ai cette fois gagné 2 à 0.

Moins prenant que la saison 1, avec beaucoup trop d’ellipses entre les chapitres et 2 trophées qui n’ont finalement rien à faire dans un jeu de ce type, 400 Days reste malgré tout une bonne mise en bouche pour la saison 2, en espérant que les défauts rencontrés seront corrigés.

SUGGESTION

Mots-clés : , , ,

2 Réponses

  1. GG pour ce nouveau platine, tu as eu la chance de le faire en français, moi j’ai tout faire en anglais donc j’ai pas compris grand. Par contre que ce jeu soit le jeu de l’année, je trouve ça un peu de l’abus.

Laisser un commentaire