Posté le 9 mars 2015 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°94 & 100% : The Last Of Us Remastered

Certains platines, pourtant très abordables, restent au placard un moment. S’en est enfin terminé de ce portage « HD », depuis le temps que je le trainais.

A l’annonce de la sortie de cette version « HD » de l’excellent The Last Of Us sur PS4, j’étais septique. J’ai adoré le jeu, mais le refaire juste pour des meilleurs graphismes… j’avoue que cette vague de remake et portage sur PS4 me dérange. Autant les versions HD de jeux PS2 sur PS3, le différence est notable et les jeux datent, on peut le justifier ainsi. Mais de PS3 vers PS4, des jeux qui ont moins de 2 ans, qui vont être à peine plus beau… bref, c’est un autre débat. En plus de cela, je n’avais toujours pas fait le mode réaliste sur ma version PS3.

Et puis comme PlayStation France m’a proposé à sa sortie de le tester, je me suis dit pourquoi pas pas après tout. The Last Of Us est une licence que j’aime beaucoup après tout.

J’en ai donc profité pour terminer en parallèle ma version PS3 et revenir à 100% de trophées sur cette dernière. Je me suis organisé de manière à faire un chapitre en facile sur PS4 en récupérant bien tous les collectibles et les conversations, au besoin en me rafraichissant la mémoire à l’aide de vidéos. Je ne procède jamais de la sorte en général, mais là c’était différent puisque je connaissais déjà le jeu. L’idée était d’optimiser au maximum mon temps et ma progression. En 2 parties + le début d’une troisième en théorie on peut obtenir tous les trophées de la partie solo. Il faut par contre faire attention à améliorer en priorité les armes que l’on récupère à la fin du jeu, pour n’avoir plus que les premières à améliorer sur ce fameux début de 3ème partie.

Une fois le chapitre exécuté « parfaitement » et ma mémoire rafraichie, je lançais le jeu sur PS3 en mode réaliste pour refaire ce même chapitre. La difficulté était toujours là mais je m’évitais certains pièges.

J’ai été victime d’un bug apparemment pas si rare sur PS4 qui fait que la dernière porte à ouvrir au surin n’avait pas compté, j’ai dû relancer ce chapitre juste pour débloquer le trophée. Rien de grave, juste un peu de frustration de ne pas avoir tous les trophées de collectibles avant les trophées de fin de partie. Une fois cette première partie terminée, j’ai relancé dans la foulée en réaliste, et c’est passé vraiment tout seul, encore plus facilement que ma partie sur PS3. J’avais même capturé toutes les phases de combat (mersi la fonction SHARE) que j’ai passé à une ou deux exceptions près à la perfection, sans utiliser d’arme et sans me faire blesser, mais j’ai-je dois l’avouer eu la flemme de monter et mettre tout ça en ligne sur ma chaine Youtube (vivement le jour où j’aurai la fibre). Certains passages qui m’avaient posé problème sur PS3 comme l’attaque dans le refuge dans la neige, est passé du premier coup sur PS4.

Etape suivante et logique, le DLC Left Behind, en survivant directement, avec tous les collectibles, vite fait bien fait.

Je suis ensuite passé au multijoueur. Comme je n’avais plus mes camarades de jeu de l’époque PS3, je me suis débrouillé tout seul pour les objectifs. Mais ces derniers ont été simplifiés sur PS4 et aucun ne présente vraiment de difficulté, le plus dur étant surtout de tomber sur les bonnes cartes.

J’avais achevé ma première campagne en ayant obtenu tous les trophées des DLC.

Il ne me restait donc plus qu’un trophée avant le platine, celui de la seconde campagne multijoueur.

Comme des DLC étaient annoncés pour la fin de l’année, je me suis dit que je pouvais attendre ces derniers avant de me lancer dans cette dernière ligne droite.

Et effectivement de nouveaux DLC sont sortis fin 2014, sauf qu’ils étaient payants et non inclus dans le season pass (qui a été très grandement amorti il faut l’avouer). De plus ils n’apportaient aucun trophées, mais juste de nouvelles armes et compétences, ainsi que des animations d’exécutions plus violentes (ce que j’ai du mal à comprendre d’ailleurs).

J’ai donc lancé cette seconde campagne sans finalement utiliser les DLC, en revanche j’ai bien senti leur intérêt, et jouer sans ces nouvelles armes et compétences nous fait nous sentir bien faible. Sans parler du comportement des joueurs à l’opposé de l’esprit du jeu, à courir tout le temps, à ne pas vous ranimer etc. Ça m’a d’ailleurs bien agacé. Je n’ai pas cédé et j’ai continué sans DLC, en revanche j’ai écourté un peu cette campagne en quittant délibérément quelques parties, lorsque je n’avais pas d’objectif ni trop de membres de ma faction mal en point.

Le plus difficile aura été de trouver le temps et la motivation de jouer alors que j’ai plein d’autres jeux à faire. Je me suis réservé quelques soirées en Remote Play et j’ai fini par arriver au bout de ma campagne :

Ça ne peut pas être pour rien : Trophée de platine. (09/03/2015)

Trophées The Last Of Us Remastered

Je garde évidemment un très bon souvenir de mon expérience globale avec The Last Of Us, les 2 versions confondues, mais je reste très déçu par cette vague de DLC qui pousse à l’achat et rend la configuration de base moins efficace et moins attrayante. Le comportement des joueurs a également évolué entre la sortie du jeu sur PS3 et aujourd’hui, ce multijoueur si particulier qui avait plu à beaucoup de joueurs pourtant réfractaires au multi, est devenu plus conventionnel, et de faites plus aussi fun qu’avant, et c’est vraiment dommage.

J’espère que si un TLOU 2 voit le jour, il conservera cette identité qui a fait du premier un tel succès, et qu’il ne se rapprochera pas trop dangereusement d’autres titres plus classiques.

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire