Call Of Cthulhu

Posté le 2 novembre 2018 Par Dans PlayStation 4

[Test] Call Of Cthulhu

L’Appel de Cthulhu est une œuvre littéraire sur un mythe qui est devenue elle même un mythe. Le monde imaginé par H. P Lovecraft a ensuite été utilisé dans un jeu de rôle à l’ancienne (autour d’une table, avec un maitre de jeu, des joueurs, des dés, des feuilles de personnages etc). Call Of Cthulhu le jeu vidéo dont je vous présente mon test dans cet article est un peu le fils spirituel du jeu de l’époque. J’ai fait en sorte de ne pas spoiler l’histoire ni les éléments clé du jeu.

Call Of Cthulhu

Merci à Focus Home Interactive pour l’envoi du jeu pour la réalisation de ce test.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), PS4 Pro, Xbox One, PC, Switch
  • Date de sortie : 30/10/2018
  • Développeur : Cyanide
  • Editeur : Focus Home Interactive
  • Type de jeu : RPG aventure
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI : 18
  • Périphériques : PSVita ou autre support en Remote Play.

Histoire & Mode de jeu

Edward Pierce est un vétéran de la première Guerre mondiale reconverti en détective privé. Devant le peu d’enquête qu’il se voit confier, ses problèmes d’insomnies et d’alcool, il se lance dans la mission que lui assigne un riche collectionneur sur la mort tragique et mystérieuse de sa fille et du reste de sa famille.

Call Of Cthulhu

Son enquête va le mener sur l’île de Darkwater près de Boston, où il va découvrir des choses qu’il n’aurait jamais osé imaginer, même dans ses pires cauchemars… à moins qu’il en ait justement déjà rêvé.

L’histoire de Call Of Chtulhu est dans la droite lignée d’une partie du jeu de rôle, en incarnant une personne saine d’esprit qui va petit à petit découvrir un monde et un mythe insoupçonnés jusqu’à y perdre la raison. C’est bien amené et fidèle à l’esprit originel de l’œuvre. L’immersion progressive dans un univers inconnu, mystique, glauque et terrifiant avec la notion de santé mentale en perdition est parfaite.

Bien que découpé en chapitres (on a d’ailleurs droit à un résumé des évènements précédents durant le chargement un peu long), il n’y a pas de sélection de chapitre proposée. Cela se comprend facilement par le fait que le jeu propose différentes orientations et évolutions du personnages par rapport à son profil (j’y reviendrai en parlant du gameplay) et ses choix. Il n’y a pas non plus de niveau de difficulté, cette dernière pourra dépendre là encore de votre profil. Vous avez en revanche 4 emplacements de sauvegarde.

Commandes & Jouabilité

Call Of Cthulhu est un jeu d’enquête en vue à la première personne. Vous devez inspecter des lieux, trouver des indices, des informations ou des objets utiles et dialoguer avec des personnages pour mener à bien votre enquête.

La façon dont va se dérouler le jeu ne dépendra pas seulement de votre façon d’explorer, mais aussi du profil de votre personnage. Pour reprendre un peu l’esprit des feuilles de perso du jeu de rôle d’antan, Edward dispose de capacités et connaissances telles que l’éloquence, la psychologie, l’esprit d’investigation, la force, la médecine et l’occultisme à des niveaux moyens, accordant des % de réussites ou bien simplement le fait de pouvoir ou non faire des choses. En progressant dans le jeu vous gagnerez des points d’expérience que vous pourrez dépenser dans l’une ou l’autre des compétences, à l’exception de la médecine et de l’occultisme qui nécessiteront que vous trouviez des livres. De cette plage de compétences dépendra vos possibilités de jeu et c’est là toute l’originalité et la force de ce Call Of Cthulhu. Ainsi, si vous développez la recherche d’objets cachés, vous pourrez plus facilement trouver la clé qui vous aidera à ouvrir une porte, tandis que si vous développez la capacité d’investigation, vous parviendrez peut-être à crocheter la serrure. Si vous n’avez pas les capacités suffisantes pour cela, il faudra probablement compter sur votre éloquence pour convaincre quelqu’un de vous ouvrir. Le menacer par la force pourra aussi être une option.

Call Of Cthulhu

Même si la finalité est la même, et que les chapitres s’enchainent et se déroulent à peu près de la même manière quels que soient vos choix (sauf sur la fin), le fait d’avoir des approches différentes est très poussé et très intéressant. On retrouve aussi l’esprit du jeu de rôle d’origine dans la notion de réussite et d’échec de certaines actions. Si vous n’avez pas du tout la compétence suffisante, une action ne vous sera pas proposée. Si vous avez une connaissance moyenne de la compétence, vous aurez peut-être la possibilité d’essayer, avec le risque que ça ne fonctionne pas.

Call Of Cthulhu

Bien qu’il s’agisse d’un jeu d’enquête, ne pensez pas qu’il n’y a pas d’action. Vous devrez parfois restez discret et infiltré, et d’autres fois faire l’usage de la force.

Graphisme & Animation

J’étais un peu déçu sur les premières minutes de jeu, sensé nous plonger directement dans le vif du sujet. En effet je trouvais les graphismes un peu grossiers et les textures manquant de réalisme. Les minutes qui suivent, on découvre des lieux plus communs et des visages, on s’habitue alors progressivement au style qui est finalement très acceptable. Les tons restent sombres et verts pour coller au thème, l’ambiance pesante est bien retranscrite, et j’ai eu droit à quelques sursauts et moments de trouille bien comme il faut.

Call Of Cthulhu

Parfois, on est amené à se cacher dans un placard par exemple. On a alors un effet visuel qui simule une sensation de claustrophobie plutôt réussie, je me sentais vraiment mal dans ces situations. Les passages plus mystiques et pouvant affecter la santé mentale sont également plutôt réussis.

Les décors sont très corrects. Côté personnages en revanche, on déplorera assez rapidement un manque de variation des visages. A l’exception des personnages clés, les villageois ont à peu près tous la même tête. Quand ils sont tout un groupe les uns à côté des autres, ça passe mal. Il n’aurait pas fallut grand chose pour créer un peu de diversité.

Call Of Cthulhu

L’interface du jeu et le menu sont clairs et très facile à prendre en main.

Une compatibilité PSVR aurait été top.

Bande son et langue

Le jeu est en VO sous-titré. Tous les menus et textes sont en français. Si vous avez joué à Vampyr, vous serez vite familier avec la voix du personnage principal, c’est le même doubleur (visuellement les personnages se ressemblent également). La voix est agréable, elle colle plutôt bien au personnage, mais cela fait tout de même bizarre, la sortie des deux jeux étant assez rapprochée et Jonathan Reid encore frais dans mon esprit. Les dialogues, élément très important dans le jeu, sont nombreux et bien interprétés.

L’ambiance sonore et musicale est également de très bonne qualité et assure une immersion totale dans le mythe.

Durée de vie

Sans chronométrer, j’ai du mettre environ une douzaine d’heures pour ma première partie, en sachant que je suis du genre à vraiment fouiller partout et prendre mon temps. Le jeu a donc une durée de vie très correcte. Les joueurs moins curieux ou assidus seront peut-être sous la barre des dix heures de jeu, mais cela dépendra aussi de vos compétences (vous pouvez être amené à essayer plusieurs façons d’ouvrir un passage si vous n’avez pas les bonnes compétences).

La rejouabilité est assez bonne, car même si le jeu ne prendra pas une tournure totalement différente, rejouer en développement d’autres compétences vous obligera à résoudre les énigmes d’une autre manière. Et cela vous donnera la possibilité de faire d’autres choix cruciaux pour la fin du jeu.

Il est possible de couper les cinématiques et les dialogues si vous ne voulez pas refaire entièrement certains passages.

Trophées

Techniquement, il est possible d’obtenir tous les trophées du jeu en deux parties, mais selon vos choix sur votre première partie cela pourrait vous obliger à en réaliser trois. Beaucoup de trophées sont liés à des actions spécifiques et même selon les compétences débloquées. Ce serait cependant dommage de vous gâcher le jeu en lisant un guide ou les trophées avant de jouer. Les parties suivantes peuvent être plus rapides en zappant des dialogues et en allant à l’essentiel.

Actions spécifiques, collectibles, évènements de l’histoire, on est sur du classique. Le platine est facile avec de l’aide, relativement accessible sans.

Video

 

Verdict

Call Of Cthulhu m’a replongé d’une fort belle manière dans le mythe découvert il y a quelques années de cela au travers du jeu de rôle. L’esprit est bien là, et le jeu plutôt bien construit et agréable à jouer. On apprécie d’autant plus les subtilités et possibilités lorsque l’on rejoue en modifiant ses compétences.

J’ai été intrigué, j’ai eu peur, angoissé, et j’ai succombé avec plaisir.

Le jeu n’est pas parfait techniquement, le côté dirigiste et manquable des trophées peu rebuter (mais rien ne vous oblige à en tenir compte sur votre première partie), mais j’ai vraiment apprécié l’aventure et la façon de jouer.

Les :

  • L’œuvre de Lovecraft respectée
  • Les actions varient selon le profil du personnage
  • De bonnes surprises dans le scénario et le gameplay
  • Des passages qui font peur

Les :

  • Les temps de chargement des chapitres
  • Les villageois sont tous jumeaux…

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire