100% Gone Home

Posté le 22 juin 2016 Par Dans 100%, PlayStation 4

[Test] [Complétion] 100% PSN n°30 Gone Home

Gone Home est un jeu un peu particulier offert ce mois de juin dans le cadre de l’abonnement PlayStation Plus. Les trophées ne sont pas très compliqués et l’expérience particulière. Je vous propose un test rapide en préambule du récit de ma progression pour l’obtention des trophées.

100% Gone Home

J’ai déjà eu l’occasion de vous le dire, l’abonnement PlayStation Plus en ce qui me concerne, c’est avant tout pour pouvoir jouer en ligne avec les amis, je m’intéresse rarement aux jeux offerts, que j’ai déjà ou qui ne m’intéressent pas la plupart du temps. Mais il m’arrive tout de même d’en mettre dans le panier, au cas où un jour je trouve le temps d’y jouer. C’est ce qui s’est passé pour Gone Home, et un challenge sur We Are PlayStation sur ce jeu m’a poussé à le faire. Les trophées sont annoncés comme faciles et rapides.

Mon avis sur le jeu

Gone Home est un FPW, first person walker, autrement dit vous marchez en vue à la première personne et tentez d’interagir avec des objets pour progresser et comprendre où vous êtes et ce que vous faites. C’est assez particulier, d’un rythme plutôt lent, et cela peut facilement rebuter certains joueurs qui trouveront le concept simplement chiant.

Perso, j’aime bien, je ne trouve pas si différent dans la démarche que la recherche de collectibles dans certains jeux. On débute Gone Home sur le palier d’une maison, il faut d’entrée de jeu trouver un moyen d’ouvrir la porte. On commence à fouiller un placard, bouger ce qui s’y trouve pour récupérer une clé. Une fois dans le hall d’entrée, l’exploration débute vraiment. Bien que les lieux soient vastes et contiennent de nombreuses pièces, le jeu est tout de même plus ou moins linéaires, puisque vous ne pourrez pas ouvrir certaines portes ou placard avant d’avoir trouvé une clé ou un code dans une autre pièce. On s’amuse (ou on s’ennuie c’est selon) à regarder partout, à lire toutes les feuilles qui trainent sur les tables, les bureaux et même sous les lits (on peut s’accroupir). On découvre petit à petit ce qui s’est passé dans la maison, la famille les amis etc (tout est en anglais sous-titré). On finit même par trouver des indices laissant penser que la maison serait plus grande qu’elle n’y parait et regorgerait de secrets. Sans rentrer dans les détails de l’histoire, j’ai trouvé la découverte des lieux et de l’histoire intéressante. Le jeu fait référence à pleins d’éléments des années 90 lorsque j’étais adolescent et j’ai adoré cette gentille nostalgie. Je reste frustré de ne pas être parvenu à voir les images en relief sur les 2 posters logigrammes (et là les plus jeunes qui me lisent ne doivent pas comprendre de quoi je parle) que l’on aperçoit sur l’image ci-dessus, mes yeux ne sont plus habitués à cet exercice.

Ma progression

Je me suis ensuite tourné vers la liste des trophées et le guide de THC pour compléter. Une fois le jeu terminé on peut relancer sa partie pour se retrouver juste avant l’évènement qui déclenche la cinématique de fin, j’en ai profité pour aller ouvrir tous les robinets de la maison pour Gaspillage (dommage qu’il ne fallait pas laisser toutes les lumières allumées, je m’étais amusé à le faire). J’ai également été récupérer le canard à l’entrée pour le mettre dans son panier dans la dernière pièce de la maison, pour L’ami des bêtes. J’ai refermé un passage via une étagère depuis « l’intérieur » et j’ai refait le tour pour l’ouvrir à l’aide d’un bouton caché dans le placard. Je ne savais pas si ça suffirait à débloquer Cette vieille maison ou si il me faudrait recommencer une nouvelle partie, mais par chance ça a bien débloqué le trophée.

J’ai relancé le jeu pour une troisième partie pour En coulisses. C’est le trophée inutile selon moi, refaire toute la maison pour lancer la lecture de 68 « making off » en anglais. Sans doute que certains passages sont intéressants, j’avoue avoir tracé sans écouter.

J’ai terminé avec Sprinteur, qui consiste à terminer le jeu en moins d’une minute. Plus facile qu’il n’y parait quand on connait les lieux, ça reste très millimétré et j’ai dû recommencer 4-5 fois pour y parvenir.

 

icon_trophy_compare_psn_sm (20/06/2016)

100% Gone Home

Sincèrement, j’ai bien aimé découvrir Gone Home, donc ma première partie. J’ai moins aimé en revanche la chasse aux trophées, en décalage avec le jeu et sans grand intérêt. Ou très chiants sans guide, ou très faciles avec, on se serait passé de certains objectifs.

Le jeu est gratuit actuellement si vous êtes abonné, vous pouvez toujours vous y essayer.

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire