Posté le 22 mai 2012 Par Dans PlayStation 3, Tests

[Test] [PS3] Naruto Shippuden: Ultimate Ninja Storm Generations

Découvrons aujourd’hui le test de ce jeu de combat que j’ai eu le plaisir de gagner au travers d’un concours.

Je précise avant toute chose que je ne suis pas un fan du manga ni de la série animée, même s’il m’est arrivé de tomber sur des épisodes et de les regarder. Je suis plutôt de a génération Dragon Ball.

Je ne connais pas non plus les jeux précédents.

J’ai réalisé le test sur la version uk.

Histoire

Naruto Shippuden: Ultimate Ninja Storm Generations reprend les sagas Naruto et Naruto Shippuden, mélangeant ainsi les personnages dans leur version jeune et leur version plus mature.

Le mode histoire est découpé en 11 parties afin de présenter différents points de vue de l’histoire.

Chaque partie commence avec une animation, puis des images commentées viennent agrémenter l’histoire entre les combats. Une seconde animation est proposée en guise de fin pour chacune des 11 parties.

Cela permet de bien comprendre la trame principale, les rapports entre les personnages, même si certains passages et certains combats tombent un peu comme des cheveux sur la soupe.

Les 11 parties ne sont pas homogènes, ni dans la durée (pas le même nombre de combats), ni dans la difficulté. Et ce même problème de logique que dans les Dragon Ball : on vous fait jouer un personnage pour gagner un combat et lire ensuite que c’est l’adversaire qui a gagné dans l’histoire…

J’ai trouvé ce mode histoire intéressant à faire mais je ne suis pas sûr que les fans du manga et les joueurs qui ont déjà joué aux précédents jeux Naruto ne trouvent pas cela léger ou redondant.

Commandes & Jouabilité

Je me suis lancé directement en mode histoire, sans passer par un entrainement (je n’ai pas vu de mode entrainement à proprement parlé) ni par la lecture du manuel (qui le fait encore de nos jours? Il n’y a plus grand chose dedans).

J’ai été surpris par les commandes. En effet, je m’attendais à trouver différents boutons pour frapper, à l’instar des jeux de baston habituels. Même sur un jeu estampillé Dragon Ball on a différents coups.

Ici c’est différent : un bouton pour attaquer, un pour sauter, un pour recharger son chakra, un pour lancer des shuriken. Au niveau des gâchettes, un bouton pour parer, et un pour permuter (se téléporter). Les 2 autres servent à appeler du renfort lorsque cela est possible.

Voilà donc les bases que j’ai rapidement découvert et assimilé, mais cela ne suffit pas à s’en sortir vainqueur contre l’IA.

Il faut donc utiliser des attaques secrètes et spéciales, en combinant et . Une fois ceci intégré, vous avez toutes les bases et vous pouvez vous amuser.

Mais cette simplicité à son talon d’Achille : si l’on trouve rapidement ses marques, les actions manquent de variété et de finesse, si bien que l’on joue un peu toujours pareil. Ça n’est pas lassant pour autant, mais cela manque de technicité.

Graphisme & Animation

C’est assez fin et détaillé, je trouve parfois les personnages pas très beaux mais il semblerait plus que ce soit le style graphique de Naruto Shippuden qu’un défaut du jeu.

Les attaques spéciales sont sympathique sans être extraordinaire pour autant.

Bande son

Les sons, les voix et les musiques sont fidèles à l’animé. Par défaut, les voix sont en anglais. Je l’ai subit lors de ma première partie du mode histoire, à l’issue de laquelle j’ai foncé dans les menus pour changer pour les voix japonaises. Ahhh, c’est beaucoup mieux !

Tous les menus et sous-titres sont en français.

Durée de vie

Tout dépend de votre niveau et de ce que vous attendez du jeu. Si vous visez le platine sans vous attarder sur le multi en ligne, comptez une trentaine d’heures.

En effet, outre le mode histoire, le jeu propose de nombreux tournois ainsi que des modes survie.

Jouer vous permet de débloquer des items, cartes et autres objets de collection. Les collectionneurs auront donc quelques heures à passer sur le titre.

Trophées

Les objectifs sont assez évident : finir le mode histoire, les tournois, les survies, débloquer les items (à 80%, pas à 100%, histoire de ne pas démotiver), les personnages (72 en tout).

Il n’est même pas indispensable de jouer en ligne (merci !). Le seul trophée qui peut sembler contraignant est celui qui demande d’avoir joué 30 heures, mais obtenir les autres trophées devait vous occuper une bonne partie de ce temps requis.

Un platine faisable qui demande surtout de jouer.

Verdict

Le jeu propose divers modes de jeu, pléthore de personnages, un gameplay original, et retranscris bien l’univers de Naruto. Je ne suis pas en mesure de faire la comparaison avec les précédents opus, mais ce Naruto Shippuden: Ultimate Ninja Storm Generations a tout ce qu’il faut pour faire un bon jeu de baston.

Seul petit reproche, les techniques de combat manquent un peu de subtilité.

Les :

  • l’univers Naruto
  • nombreux personnages
  • les voix originales japonaises

Les :

  • un système de combat répétitif
  • un mode histoire un peu décousu

SUGGESTION

Mots-clés : , , ,

Laisser un commentaire