Firewall Zero Hour

Posté le 12 septembre 2018 Par Dans PlayStation VR

[Test] [PSVR] Firewall Zero Hour

Quand on pense Réalité Virtuelle on pense très souvent vue à la première personne. Pourtant, les FPS VR sont encore timides, surtout pour ce qui est de jouer en ligne à plusieurs. Après un premier essai en coop pas totalement transformé avec Bravo Team, c’est Firewall Zero Hour qui s’y essaie avec cette fois un vrai mode multijoueur. J’ai testé pour vous.

Firewall Zero Hour

Merci à PlayStation France pour l’envoi d’un code du jeu pour la réalisation de ce test.

Les captures d’écran ont été réalisées depuis le PSVR et ont donc un aspect plus écrasé et moins immersif que lorsque l’on joue avec le casque sur la tête.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), PS4 Pro
  • Date de sortie : 28/08/2018
  • Développeur : First Contact Entertainment Inc.
  • Editeur : SCE
  • Type de jeu : FPS
  • Nb de joueurs : 1 à 4 ou 8 en ligne
  • Online : Oui
  • PEGI : 16
  • Périphériques : PlayStation VR obligatoire, Aim Controller optionnel.

Histoire & Mode de jeu

Firewall Zero Hour est un jeu dédié à son mode coopération et multijoueur. Il ne propose pas de mode solo à proprement parler, si ce n’est un tutoriel pour se familiariser avec les commandes, et un mode entrainement qui vous permettra de jouer seul contre l’IA. Plusieurs niveaux de difficulté sont proposés, ainsi que différents objectifs (défenseur, assaillant), sur l’ensemble des cartes du jeu avec les différents personnages disponibles.

Firewall Zero Hour

La grosse partie du jeu est donc en ligne, en coopération à 4 contre l’IA ou bien à 4 contre 4.

Une petite campagne n’aurait pas été de refus.

Firewall Zero Hour

Si vous êtes habitué aux FPS tactiques et militaires, le mode de jeu proposé ne vous sera pas inconnu : une équipe doit infiltrer une zone, pirater 2 balises afin de localiser un terminal qu’il faudra détruire dans un laps de temps relativement court (surtout lorsque l’on est pris dans l’action). Évidemment, l’équipe adverse doit quant à elle empêcher le piratage de l’ordinateur en éliminant les 4 assaillants.

Commandes & Jouabilité

Firewall Zero Hour propose un concept de jeu simple mais plutôt efficace, avec des cartes variées, de taille moyenne avec du relief, des bâtiments, de quoi tenter des planques ou des embuscades. Le fait de jouer en vue à la première personne en réalité virtuelle rend l’exercice très immersif. En effet, on est beaucoup plus réactif pour regarder rapidement derrière, de l’autre côté, se retourner. En contrepartie, c’est moins facile que dans un FPS classique de se baisser et de viser. Ce n’est nullement un reproche bien au contraire, le jeu prend une dimension plus humaine et réaliste, et il faudra assurer physiquement et pas seulement avec ses doigts sur une manette. Je pars évidemment du principe que vous jouez debout même si l’option de jouer assis est disponible.

Firewall Zero Hour

Il faut juste bien penser à utiliser la rotation de la caméra plutôt que de vous tourner physiquement, sans quoi vous allez vous retrouver complètement décalé par rapport à la caméra et la précision de vos tirs s’en ressentira.

D’ailleurs en parlant des commandes, disons-le tout de suite, le Aim Controller est très fortement recommandé si vous comptez vous investir un minimum dans le jeu. Firewall Zero Hour proposant un déplacement fluide, contrairement à Bravo Team qui faisait le choix de la téléportation, et comme il faut pouvoir viser vite et juste, la manette dualshock 4 n’est vraiment pas idéale.

Firewall Zero Hour

J’ai constaté beaucoup moins de souci de décalage de la visée (j’ai aussi changé mon installation depuis la dernière fois, le jeu n’est donc pas forcément totalement responsable de cette amélioration). Je ne peux donc m’en prendre qu’à moi-même lorsque je perds, car les commandes sont assez faciles à prendre en main, les compétences individuelles des joueurs font vraiment la différence. Ceci étant même en perdant et en ne jouant pas encore très bien, je m’amuse et l’adrénaline monte parfois.

Firewall Zero Hour

Firewall Zero Hour

Le jeu propose de choisir parmi plusieurs personnages, chacun ayant une spécialité qui lui est propre (avoir un meilleur radar, avoir plus de munition de type grenade, être plus résistant etc), et un système de niveaux et de monnaie permettent de débloquer par la suite de nouvelles compétences et même de personnaliser des profils.

Arme de poing, fusil, grenade, C4, tout l’équipement classique est là.

On retrouve comme c’est le cas dans plusieurs jeux de ce genre le fait de se retrouver à terre lorsque l’ennemi vous blesse suffisamment. Vous disposez alors d’un peu de temps pour espérer qu’un équipier vous soigne, mais l’ennemi pourra vous achever s’il continue de vous tirer dessus.

Si je devais comparer à d’autres expériences de jeu que j’ai, je dirais qu’avec Firewall Zero Hour je retrouve un peu l’esprit de personnalisation et d’affrontement 4vs4 tactique de The Last Of Us sur un mode de jeu façon Rainbow Six Siege.

Firewall Zero Hour

La vraie difficulté du jeu, c’est de pouvoir jouer. En effet, le jeu n’a pas pour le moment une énorme communauté, et il faudra parfois attendre plus de temps dans le lobby que ne dure une partie (~5minutes), entre les pertes de connexion de l’hôte, les joueurs qui ne sont pas patients et qui quittent alors qu’il ne manquait plus qu’un joueur… L’autre souci, c’est la communication. La plupart des joueurs sont étrangers et parlent anglais, et encore, quand ils sont décidés à parler, ce qui est rarement le cas. Du coup, le côté tactique du jeu en prend un coup, car il n’y a pas trop de communication entre les joueurs et certains partent de leur côté ou ne vous préviennent pas d’un danger. Nulle ne doute que cela devrait s’arranger avec le temps si les retours sur le jeu sont bons, et évidemment si vous avez la possibilité de jouer avec des amis, ce problème cela réglé et l’expérience sera bien meilleure.

Graphisme & Animation

Visuellement, le jeu est très semblable à Bravo Team. J’ai même tendance à penser, bien que les studios de développement soient différents, qu’ils ont pu partir de la même base car certains décors et l’ambiance sont identiques.

Ça n’est pas magnifique, il y a pas mal d’aliasing, mais globalement ça reste très correct, avec une grande profondeur de champ, une bonne impression de relief et les cartes sont assez sympa à explorer.

Firewall Zero Hour

Le menu et l’interface sont clairs.

Je n’ai pas ressenti de malaise malgré le déplacement fluide (on peut paramétrer la vitesse et l’angle de rotation), mais je suis plutôt peu sensible en général, je ne saurais garantir que personne ne serait malade. Comme quoi quand le jeu est bien réalisé, le déplacement fluide est tout à fait possible, et bien plus immersif que la téléportation.

Bande son et langue

La musique, passée l’introduction et le menu d’accueil est absente et c’est une bonne chose pour un jeu tactique qui demande communication et concentration. Les bruitages sont de bonnes facture (je dis cela sans rien n’y connaitre en arme à feu). Surtout les dialogues sont totalement en français et c’est vraiment appréciable.

Firewall Zero Hour

Pour ce qui est de communiquer avec les autres joueurs en revanche et comme dit précédemment, il faudra la plupart du temps parler anglais, ou comme la plupart préfèrent, ne pas parler. Il faut se dire que plus de joueurs français se mettront sur le jeu, plus ce sera possible de parler en français avec le reste de l’équipe.

Durée de vie

Sur le papier, ce genre de jeu a une durée de vie illimitée. Ce sera la lassitude ou la fréquentation des serveurs qui feront le reste. En tous cas, entre le contenu solo et ses défis, bien que pas aussi fun que le multi, et le multi plutôt prenant et le système de progression, il y a de quoi s’amuser plusieurs soirées voire plusieurs mois.

Trophées

Les trophées de Firewall Zero Hour sont plutôt exigeants, aussi bien en temps qu’en compétence. En effet, il faudra notamment réaliser 100 éliminations en solo, une bonne quantité de tirs à la tête etc, débloquer tout l’équipement, et réussir des exploits en multi que seuls les très bons joueurs ou ceux organisés en séance de boost obtiendront (ex : éliminer les 4 adversaires alors que vous êtes le seul survivant de votre équipe). Pour celui qui s’investit dans le jeu, ce sera surtout une question de temps et d’organisation, rien n’est impossible. Mais ne vous attendez pas à plier le platine en 2 sessions de jeu.

Video

 

Verdict

Firewall Zero Hour est une très bonne surprise. Alors oui, soyons honnête, le contenu du jeu n’est pas ultra fourni, la réalisation n’est pas exceptionnelle, et il y a pour le moment les inconvénients d’une communauté très anglophone et restreinte. Ajoutons à cela l’achat quasi indispensable du Aim Controller, cela fait un jeu un peu cher pour ce qu’il a à proposer sur le papier (j’ai toujours sauf rares exceptions cette sensation que les jeux PSVR sont de grosses démos). Mais le fun est immédiat, moi-même qui ne suis vraiment pas adepte des FPS militaires j’ai été immergé dès ma première partie et il me tarde de pouvoir y jouer avec des amis. Et puis, on a enfin un vrai FPS multijoueur sur PSVR qui va sans doute ouvrir la porte à d’autres titres plus étoffés, alors autant lui donner sa chance.

Le système de progression et la variété des cartes assurent une durabilité dans le temps et à moins de ne pas être vraiment intéressé dès le départ, il n’y a pas de raison de ne pas apprécier le titre.

Les :

  • Du multi au PSVR
  • Une prise en main immédiate pour du fun tout aussi immédiat
  • Un système de profil et de progression complet
  • Des déplacements fluides sans « motion sickness »

Les :

  • Manque de communication/communication en anglais (mais c’est la faute des joueurs)
  • Il manque une campagne solo
  • Un seul mode de jeu

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , , ,

Laisser un commentaire