Bravo Team

Posté le 15 mars 2018 Par Dans PlayStation VR

[Test] [PSVR] Bravo Team

Supermassive Games enchaine les jeux vidéo, après les récents Hidden Agenda et The Inpatient, ils nous livrent un autre jeu exclusif PlayStation VR, Bravo Team. Il s’agit cette fois d’un jeu de tir, jouable en coopération en ligne. Voici mon test.

Merci à PlayStation France pour l’envoi d’un code du jeu pour la réalisation de ce test.

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), PS4 Pro
  • Date de sortie : 06/03/2018
  • Développeur : Supermassive Games
  • Editeur : Sony Interactive Entertainment
  • Type de jeu : tir
  • Nb de joueurs : 1 ou 2 (en ligne)
  • Online : Oui
  • PEGI : 16
  • Périphériques : PlayStation VR obligatoire, Aim Controller ou 2 x PS Move optionnels.

Histoire & Mode de jeu

Vous faites partie d’une équipe militaire en charge d’escorter la présidente Russe, lorsque votre convoi est attaqué et la présidente enlevée sous vos yeux. Le temps de vous remettre de vos émotions, vous constatez que vous n’êtes plus que deux en vie, et qu’il y a beaucoup d’ennemis qui voudraient allonger encore la liste des victimes. Aidés d’une assistance radio, votre coéquipier et vous allez essayer de vous sortir de ce pétrin.

L’histoire n’est pas des plus originales mais a le mérite de poser une situation, une ambiance et une bonne raison de faire le nettoyage en cherchant un moyen de quitter les lieux. Malgré tout, la fin du jeu offre des choix et 3 issues possibles, ce qui est tout de même appréciable.

Bravo Team

Avant de lancer une partie vous pouvez choisir parmi 3 personnages dont une femme, puis le mode de jeu : avec un joueur en ligne au hasard, avec un joueur parmi vos amis, ou avec l’IA. Enfin, vous pouvez lancer le jeu en mode normal ou en mode score. Il sera évidemment plus sage de commencer par le tutoriel pour vous familiariser avec les touches. Pour le mode normal, 3 niveaux de difficultés sont accessibles.

Bravo Team

Au départ vous n’avez accès qu’à l’introduction et le premier niveau, mais vous pourrez ensuite sélectionner parmi les niveaux que vous aurez débloqué, quel que soit le mode dans lequel vous jouez. Il n’y a en revanche pas la possibilité de reprendre là où vous étiez arrêté sauf en relançant une partie au début du niveau de votre choix, il est donc préférable de s’arrêter au début d’un nouveau niveau, ce qui n’est pas évident à déterminer dans le jeu si ce n’est en considérant le déblocage du trophée correspondant (la première fois).

Commandes & Jouabilité

Bravo Team est un jeu de tir, à la première personne, sans être totalement un FPS dans le sens où on l’entend de prime abord. En effet, si vous êtes bien en vue à la première personne lorsqu’il s’agit de tirer, vous ne vous déplacez pas de manière fluide mais par « téléportation » en sélectionnant l’endroit où vous souhaitez aller. Vous verrez alors votre personnage à la troisième personne aller en l’endroit souhaiter, avant que la vue ne revienne à la première personne. Vous êtes vulnérable aux balles pendant ces déplacements.

Bravo Team

Par défaut vous êtes accroupi derrière des murets, des voitures, des meubles etc, et vous ne pouvez vous déplacer que vers des points de couverture. Vous n’êtes pas forcément à l’abri de tout pour autant et il faudra souvent changer de place selon la position des ennemis en face. Vous êtes très rarement pris à revers sauf si vous avez pris le risque d’avancer rapidement alors que des vagues d’ennemis continuent d’arriver d’endroits qui se retrouvent alors derrière vous. Mais il est toujours possible de se retourner d’une simple touche, voire de revenir au point de couverture précédent à l’aide d’une autre touche.

Comme vous êtes accroupi, il faut appuyer et maintenir une touche enfoncée pour vous relever et avoir une meilleure vision du terrain. Vous pouvez également vous déplacer légèrement sur les côté. De fait il est préférable de jouer debout, mais jouer assis est tout à fait faisable. Vous aurez juste un peu moins de liberté de mouvement.

Bravo Team

Vous disposez au départ de 2 types d’arme : un fusil mitrailleur en arme principale, dont le nombre de balles est limité et vous obligera à trouver des caisses de munitions, et un pistolet dont les munitions sont heureusement infinies. Par la suite, il sera possible d’échanger votre fusil mitrailleur contre un fusil à pompe et même un fusil sniper. Pour chaque arme, vous disposez d’un viseur qui offrira une vue zoomée et plus nette si vous l’approchez de votre regard. A de rares occasions vous pourrez effectuer des éliminations silencieuses au corps à corps.

Bravo Team

Si vous prenez trop de dégâts, vous pouvez être mis à terre. Votre coéquipier aura alors un laps de temps assez court pour venir vous réanimer. L’inverse est possible aussi, même si en solo avec l’IA, ce dernier ne se laisse pas abattre facilement.

Le choix des armes

Il est possible de jouer à Bravo Team avec différents accessoires.

  • Avec la manette Dualshock 4. L’immersion n’est pas franchement au rendez-vous puisque vous tenez la manette des 2 mains devant vous de manière centrée, et du coup plus facilement assis que debout. On n’a donc pas franchement l’impression d’être un soldat avec une arme à la main. En revanche il est facile de viser de manière relativement précise, sauf si comme moi vous avez des problèmes de calibration (sans doute lié à mon installation/éclairage). Dès lors que la visée se décale par rapport à l’orientation de la manette, ça devient compliqué de jouer en prenant du plaisir, l’agacement prend vite la place.

 

  • Avec deux PS Move. L’immersion n’est pas totale mais déjà meilleure qu’à la manette, puisque vous avez une main en retrait pour les déplacements (se relever, valider l’endroit où vous voulez vous rendre), et l’autre qui peut être avancée et donne déjà plus la sensation de tenir une arme et viser. Autre avantage, même si la visée finie par se décaler, on ressent moins l’effet et on ajuste naturellement l’orientation du PS Move. Comme il est tenu à la verticale il n’y a pas cette impression d’axe différent entre la réalité et dans le jeu.

 

  • Avec un Aim Controller. Cet accessoire a été introduit avec Farpoint et est conçu pour les jeux de tir en réalité virtuelle. La prise en main donne bien la sensation de tenir une arme, et toutes les touches et les sticks sont facilement accessibles. La visée est bonne sans être exceptionnelle du moment que l’accessoire est bien reconnu et calibré. Si la visée se décale, c’est vite injouable, surtout avec le sniper ou le fusil automatique qui nécessitent de regarder dans le viseur. Quand vous devez avoir l’arme vers la gauche pour viser en face, ça énerve rapidement.

Bravo Team

En conclusion, si vous avez une bonne installation, en terme d’espace et de lumière et aucun souci particulier de reconnaissance des accessoires lorsque vous jouez au PSVR, le Aim Controller est l’accessoire le plus adapté pour jouer à Bravo Team, même s’il n’est finalement pas trop exploité au niveau des touches, avec le déplacement instantané. Si vous ne le possédez pas encore, compte tenu de son prix et de la durée de vie du jeu, j’aurais tendance à vous conseiller de bien réfléchir avant d’investir. Si par contre vous possédez des PS Move, ils sont une très bonne alternative pour une bonne expérience de jeu. Jouer à la manette reste possible et ne rend pas le jeu plus difficile, mais c’est beaucoup moins fun et immersif.

Le choix de la mission

En mode normal, même si on tombe rapidement dans la routine d’éliminer une vague d’ennemis, d’avancer un peu, de recommencer, le jeu propose quelques variations dans les environnements et les armes. Il manque cependant de surprises et de moments clés, le déroulement est très classique. Le choix lors du chapitre final n’offre que très peu de variation. Il manque un peu d’action, et pourquoi pas de grenades.

Bravo Team

En mode score, vous refaites les mêmes niveaux mais vous marquez des points en touchant et en éliminant les ennemis. Plus vous allez vite et les enchainez, plus vous augmentez un multiplicateur de points. Si vous êtes mis à terre, votre coéquipier n’a pas besoin de venir vous réanimer, vous perdez juste du temps (et donc du multiplicateur) avant de vous relever automatiquement. A la fin du niveau, vous avez droit à un récapitulatif de vos performances qui seront gratifiées d’une note.

Bravo Team

Graphisme & Animation

Le jeu n’est pas super beau, il n’est pas moche non plus. Comme l’action se déroule souvent en extérieur, et que l’on regarde loin devant pour viser les ennemis, il est moins évident de proposer des détails et des choses attrayantes à regarder de près, comme cela peut-être le cas dans The Inpatient développé par le même studio. D’ailleurs on s’aperçoit tout de suite que les séances de motion capture ont bien été rentabilisées puisque l’on retrouve les mêmes acteurs pour Bravo Team et Hidden Agenda. Dans l’absolu ça n’est pas hyper gênant que les décors ne soient pas sensationnels, on ne prend pas franchement le temps de regarder le paysage, même si ça manque de finition.

En exemple lorsque l’on est en haut de buildings et que l’on regarde en bas, il n’y a pas de sol, les bâtiments ne sont pas finis. On aurait apprécié également un peu plus de variation des ennemis.

Bravo Team

Le ciel ? Non, le sol…

Mais, par-dessus tout, ce qui m’a profondément déçu, c’est la gestion des collisions totalement à la ramasse. Pourtant, le studio avait fait un travail remarquable sur The Inpatient à ce sujet et j’en faisais même l’éloge dans mon test. Ici c’est totalement l’inverse, hormis les éléments derrière lesquels on se met à l’abri, aucune collision n’est gérée. Vous pouvez passer votre arme dans la figure de votre équipier, vous le traverserez même sans le moindre souci lors des déplacements. De même que les ennemis ne seront pas forcément gênés par les murs.

Bravo Team

Petit souci de collision

Tout ceci est bien dommage et contribue au sentiment que Bravo Team n’est pas complètement terminé.

Bande son

La bande son n’aide pas à porter le jeu comme on pourrait l’espérer. Les voix, en français pour les dialogues avec l’équipe, en russe (?) pour les ennemis, sont de très bonne facture, je n’ai rien à reprocher à ce sujet. Le bruit des tirs, sans être expert dans le domaine, sont crédibles, de même que les ennemis qui s’excitent en face ou crient de douleur.

La musique sur la page d’accueil est plutôt sympathique et m’a fait espérer une ambiance bien prenante. Mais une fois dans le jeu, c’est le calme plat, pas de musique. Alors oui cela ajoute du crédit dans un sens à la situation, mais du coup je trouve que ça manque de fun. L’ambiance incite au sérieux, mais le reste ne suit pas forcément, et pour ma part j’ai plus envie de m’amuser que de me prendre pour un vrai soldat en mission, sans quoi je m’engagerais.

Durée de vie

Avec ces 5 niveaux à la durée inégale, le jeu vous tiendra en haleine environ 3-4 heures, peut-être plus si vous jouez dans les difficultés supérieures qui vous donneront du fil à retordre et dans lesquels vous avez plus de chance de mourir et devoir recommencer un passage. Les différents choix sur le dernier niveau offre un peu de rejouabilité, les trophées aussi, mais c’est surtout le fait de pouvoir jouer à 2 en ligne qui motivera à rejouer, ou le mode score, plus exigeant, si vous avez l’esprit de compétition.

C’est donc un peu léger au regard du prix de lancement, si vous savez que vous ne pousserez pas trop le mode score, mais ça peut-être bien plus si vous vous investissez dans l’amélioration de vos performances et la coop.

Trophées

Bravo Team propose une courte liste de trophées avec un platine à la clé. Il faut terminer le jeu sans mourir, mais c’est plus facile qu’il n’y parait. En effet, peu importe la difficulté, et le jeu mémorise les niveaux que vous avez réussi sans mourir. Il suffira donc de rejouer ceux que vous auriez éventuellement loupé. Plusieurs trophées sont liés à l’utilisation des différentes armes, et d’autres aux choix pour les différentes fin, mais avec la sélection de chapitre ce n’est aucunement un problème.

La quête du platine aurait pu être un vrai calvaire, ou une vraie performance c’est selon, s’il avait fallut réussir le mode score avec les meilleures notes possibles, mais il n’y a aucun trophée lié à ce mode.

Il est obligatoire en revanche de jouer un niveau complet en ligne avec un coéquipier humain. Pour le reste, pas de difficulté majeure.

Video

 

Verdict


Bravo Team est plein de promesses sur le papier, malgré le principe de déplacement instantané qui peut rebuter, mais qui améliore je pense l’expérience, comparé à un gameplay plus libre qui aurait obligé à constamment se déplacer pour bien se positionner et se perdre (et perdre) à chercher les bons emplacements. Malheureusement dans les faits, le jeu manque de finition et de fun. Il se veut trop réaliste et sérieux sans vraiment y parvenir, et n’offre aucune place à la fantaisie.

Bravo Team se contente du minimum, que ce soit en terme de contenu, de durée, d’ambiance. Il n’est pas mauvais en soit, j’ai pris du plaisir à y jouer, aussi bien seul qu’à deux, et je pense y retourner lorsque j’aurais pu régler mes problèmes de décalage de visée, mais je trouve l’addition un peu salée pour ce qui est servi.

Les :

  • Compatible au choix manette, PS Move et Aim Controller
  • Le platine ne requiert pas d’exceller en mode score
  • Un jeu de tir en coop au PSVR, ça court pas les rues

Les :

  • Très mauvaise gestion des collisions
  • Manque global de fun et d’audace
  • Pas de « continuer » pour reprendre une partie commencée

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *