Platine Shadow Of The Colossus

Posté le 14 mars 2018 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°137 : Shadow Of The Colossus

Shadow Of The Colossus est le parfait exemple de jeu à la base vraiment bon, mais dont les trophées gâchent totalement le plaisir, surtout dans les derniers objectifs avant le platine. J’en ai terminé pour ma part, voici le récit de ma progression.

Comme j’ai pu le dire en préambule de mon test, je ne connaissais pas Shadow Of The Colossus à l’origine, et je ne m’étais pas non plus intéressé à sa version remasterisée sur PS3. Vous pouvez me traiter d’idiot, je vous répondrais qu’on ne peut pas s’intéresser à tout, et que ce n’est certainement pas le seul jeu susceptible de me plaire à côté duquel j’ai pu passer.

Bref, j’ai eu la chance de recevoir le magnifique Press Kit et je n’avais donc plus d’excuse pour ne pas y jouer. Cela faisait plusieurs jours que nous en discutions avec Ashesheart et Camus, ce dernier l’ayant déjà retourné maintes fois dans les versions précédentes. C’est donc sur ses bons conseils et après m’être renseigné sur les trophées que j’ai envisagé de procéder comme suit :

  1. Une première partie découverte en difficulté Normal, en débloquant les trophées particuliers avant le dernier colosse.
  2. Les contre la montre en Normal
  3. Les contre la montre en Difficile, afin de débloquer l’épée de la reine qui permet de faire de gros dégâts
  4. Une partie speedrun en Difficile pour Rapide comme l’éclair
  5. Du farm des 2 premiers colosses pour remplir les jauges d’endurance et de santé
  6. Récupérer les derniers trophées

Je me suis donc lancé dans l’aventure, mais sans savoir que le jeu ne proposait d’affronter que les colosses, et dans un ordre bien particulier. Naïvement, au début de ma partie, je me suis dirigé à l’opposé des indications données par l’épée, pensant explorer un peu, rencontrer des ennemis, trouver des collectibles. J’ai donc perdu une bonne heure à profiter des graphismes léchés du jeu avant de me résoudre à aller voir le premier colosse.

Pas encore tout à fait convaincu du fonctionnement du jeu, j’ai perdu encore un peu de temps avant de me diriger vers le second colosse. J’ai finalement bien aimé le principe des combats, à devoir trouver leurs points faibles et comment grimper sur leur dos. J’ai voulu retourner voir vers le second colosse après l’avoir affronté et j’ai trouvé des pièces étincelantes. Je suis alors retourné voir vers le premier colosse et j’en ai trouvé également. En me renseignant, j’ai appris qu’il s’agissait de nouveaux collectibles ajoutés à cette version, qui permettaient de débloquer une nouvelle épée. Je pensais alors la récupérer sur ma première partie pour me faciliter la suite, et j’ai encore passé du temps à les chercher, avant de m’apercevoir qu’il y en avait 79 et que certaines nécessitaient d’avoir bien avancé dans le jeu et d’avoir des accessoires qui se débloquent dans les contre la montre. Autrement dit, on peut récupérer l’épée quand on n’en a plus rien à faire. J’ai donc renoncé à continuer de chercher les pièces, même si quand je passais tout près (elles émettent un léger bruit quand on s’en approche) je les récupérais tout de même, au cas où.

J’ai poursuivi avec le troisième colosse, et en allant vers le quatrième je suis tombé sur un sanctuaire de prière et mon premier lézard étincelant dont la queue m’a débloqué Pas de lézard. Par la suite je me suis efforcé de les chasser à chaque fois que j’apercevais un temple, mais je n’ai pas vraiment cherché ailleurs, ils sont parfois assez pénibles à trouver. Au final j’en ai eu 43 sur ma première partie.

Après le cinquième colosse, en me dirigeant vers le sixième, je suis passé dans une forêt au sud ouest et j’ai découvert une grotte et un tonneau, j’ai obtenu La chance de l’explorateur. En fouillant dans la zone j’ai également trouvé mes premiers fruits à manger pour Fruit de la terre, et j’ai cherché par la suite vers chaque zone d’arbres isolés, j’en ai récupéré 66 sur ma première partie.

Après le septième colosse, j’ai regardé la liste des trophées d’un peu plus près pour voir ce que j’aurais à faire avant la fin de cette partie. Je suis retourné sur les lieux du premier colosse, j’ai prié pour l’affronter à nouveau en mode réminiscence et je lui ai donné un coup fatal en sautant+frappant, pour combiner Guerrier chevronné et Réminiscence du passé. J’ai vu aussi que lorsque je voyais les colombes (dans le Temple après chaque colosse) je pouvais m’y accrocher, de même qu’après les poissons dans l’eau avant l’antre d’un colosse, et je me suis placé sur une pierre en hauteur pour agripper au vol un faucon.  Ça me servirait pour Animaux sauvages.

Au huitième colosse, je suis mort bêtement en me faisant écraser sous lui lorsqu’il se retourne. Comme je savais qu’il fallait terminer le jeu sans mourir et que je voulais me débarrasser de ce trophée sur ma première partie, j’ai voulu recharger ma sauvegarde, mais la mort reste comptabilisée dans le profil. J’ai donc récupéré la sauvegarde de la veille sur le stockage en ligne. ça tombe bien, je m’étais arrêté juste avant ce colosse. Par la suite, par précaution, avant chaque colosse, je priais au sanctuaire le plus proche et je copiais la sauvegarde sur l’espace de stockage en ligne.

Conformément à mes prévisions j’ai joué et affronté les colosses suivants jusqu’à n’avoir plus que le seizième à battre. j’ai alors jeté un coup d’œil au guide de THC. J’ai effectué les différentes cascades possibles à cheval pour Cascadeur. Je suis allé dans le désert au nord trouver une tortue pour monter dessus pour compléter Animaux sauvages. J’ai ensuite cherché les sanctuaires auprès desquels je n’avais pas encore prié. Il ne m’en manquait pas beaucoup et comme la carte se découvre au fur et à mesure de notre progression, j’ai trouvé assez facilement sans guide les 3 qu’il me manquait. C’était bon pour Pour le salut.

J’ai enfin affronté le seizième colosse, qui m’a bien énervé au passage. Heureusement que les chutes ne font pas trop de dégâts. Juste après, en Dormin, j’ai utilisé le souffle (triangle) pour La rage de Dormin. J’ai pu terminer le jeu une première fois pour Porteur de la malédiction, et comme je ne suis pas mort (enfin si, 2 fois mais non grâce aux copies de sauvegarde) Invincible.

Je me suis ensuite attaqué aux contre la montre en Normal dans une nouvelle partie +. Pas de difficulté particulière, j’ai réussi pour la plupart du premier coup, excepté pour le troisième colosse sur lequel je voulais réussir Point de poignet. Il faut pour cela le vaincre sans lui faire briser son armure au poignet, ce qui est normalement obligatoire pour grimper plus haut. J’ai regardé des vidéos qui montrent la technique, il faut s’accroupir sur son épée et sautant au moment où il la relève pour profiter de l’impulsion et sauter jusqu’à son épaule. C’est toujours plus facile à regarder qu’à faire, et il m’a fallut une heure pour y parvenir. A chaque fois, soit je tombais sur le côté de l’épée, me faisant louper le bon moment pour sauter, soit je sautais mais pas du tout vers le colosse pour me ramasser au sol.

Sitôt le contre la montre en Normal terminé, j’ai regardé rapidement des vidéos en Difficile pour connaitre les emplacements des zones de dégâts supplémentaires des colosses, histoire de ne pas passer des heures sur chacun. J’ai plutôt bien réussi à les enchainer, j’ai juste buté un peu sur le quinzième mais c’est entièrement ma faute je faisais des erreurs. J’ai donc débloqué Roi de la vitesse et j’avais les objets pour faciliter mon speedrun en Difficile. J’en ai profité pour tuer le lézard au plafond dans le temple avec une flèche sifflante pour Tireur d’élite.

Je n’étais pas inquiet pour le speedrun, avec l’épée de la reine (et le trophée L’Épée de Sa Majesté) les colosses meurent très rapidement. Mais comme par hasard j’ai fait pas mal d’erreur dans les techniques pour grimper dessus et que j’ai bêtement perdu du temps sur plusieurs colosses. Grâce à l’épée j’ai pu tuer le huitième colosse en deux coups, sans qu’il n’ait le temps de se retourner, j’ai ainsi débloqué Couché. Sans surprise j’ai réussi le speedrun, un peu plus de deux heures, c’était bon pour Rapide comme l’éclair.

J’arrivais donc au moment le plus pénible de cette quête du platine : le farm abrutissant pour les jauges d’endurance et de santé. Avec mes précédents parcours, j’estimais avoir la barre de vie à fond, et l’endurance à la moitié environ, ce qui n’est pas si mal en 2 parties seulement. Pour le farm il y a deux écoles : refaire en boucle les deux premiers colosses, ou refaire le jeu complètement plusieurs fois pour éviter la monotonie. Mais disons que déjà deux fois le jeu, soit 4 fois chaque colosses avec les contre la montre, je n’avais pas envie de refaire des parties complètes, et certains colosses sont plus longs à atteindre et à battre. J’ai donc fait en boucle les colosses 1 et 2. temps de chargement compris, ça prend environ 6 minutes en Normal. Il m’aura fallut plus de 3 heures de farm pour voir ma barre d’endurance dépasser celle de la vie. J’ai cru alors que ma barre de vie pouvait encore être augmentée. Il faut savoir que si les queues de lézards et les colosses donnent de l’endurance, c’est le fait de tuer un colosse qui en donne le plus. Inversement, si les fruits et les colosses donnent de la vie, c’est le fait de manger un fruit qui en donne le plus. Je suis donc partis à nouveau à la chasse aux fruits, et lorsqu’il y en avait dans la zone je tuais les lézards. Bien m’en a pris, car finalement ma barre de vie était déjà à fond, et c’est en ramassant un n ième lézard que le trophée Mortel intrépide est tombé. Déjà que je trouve complètement idiot que ces deux barres soient loin d’être à fond quand on a déjà éprouvé le jeu plusieurs fois, elles n’ont en plus aucun intérêt à être aussi élevées pour progresser dans le jeu, que l’on a déjà réussi avec des jauges plus petites. Mais en plus, ils n’ont pas été fichus de les mettre de la même longueur et il n’y a aucune indication dans les stats sur leur état.

Bref, j’arrivais au bout de mon calvaire, il ne me restait « plus » qu’à grimper le long du temple, ce qui nécessite d’avoir l’endurance au maximum. Fatigué, j’ai réussi à tomber du milieu, à devoir recommencer. Une fois en haut, il faut aller dans le temple récupérer et manger un fruit défendu pour Fruit du jardin, puis traverser à pied le long pont du début du jeu pour Vers l’inconnu. Il faut 8 minutes, et avec la fatigue je m’endormais, j’ai même faillit tomber au 3/4… Au bout du bout, la récompense tombe enfin :

Platine Shadow Of The Colossus  Le garçon cornu : Obtenir tous les trophées. (12/03/2018)

Je suis très content d’avoir découvert ce jeu très particulier, épique et prenant, dans sa meilleure version, il est vraiment très beau sur PS4, et je suis assez content d’avoir décroché le platine du jeu qui n’est pas évident, bien que plus facile sur cette version que sur PS3 de ce que j’ai cru comprendre. Mais alors qu’est-ce que je trouve dommage d’avoir des objectifs de trophées en décalage complet avec la progression dans le jeu, qui demandent de passer des heures à faire des choses pas intéressantes. Cela gâche complètement l’expérience et le plaisir du début, on débloque les derniers les trophées avec dégout pour en finir et non pour conclure en beauté une épopée, c’est vraiment dommage.

Du coup je suis partagé entre l’envie et la crainte de reprendre The Last Guardian, que j’ai beaucoup aimé mais que j’avais laissé de côté pour faire d’autres jeux. J’ai peur que la chasse du platine soit dans la veine de Shadow Of The Colossus et finisse par dégouter du jeu.

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *