Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

Posté le 15 mai 2015 Par Dans PlayStation 4, Tests

[Test] Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark

Un tel nom ne peut être que pour un jeu un peu barré, dont voici mon test.

Merci à Team 17 pour l’envoi du code pour la réalisation de ce test.

Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

Crédits

  • Plateforme : PS4 (support du test), Xbox One, PC
  • Date de sortie : 12/05/2015
  • Développeur : Italic Pig
  • Editeur : Team 17
  • Type de jeu : plateforme-réflexion
  • Nb de joueurs : 1
  • Online : Non
  • PEGI :
  • Périphériques : aucun

Menus & Modes de jeu

Rien ne va plus au Zoo des particules, l’alarme s’est enclenchée, des particules s’échappent partout, les employés sont en panique. Une seule « personne » peut venir rétablir la situation, le chat de Schrödinger !

Avec un nom aussi farfelu, on ne pouvait attendre moins déjanté qu’une telle histoire. Et une fois n’est pas coutume, on nous offre une véritable histoire, bien chiadée, avec des rebondissements, de l’humour (surtout de l’humour), et pas juste quelques phrases pour justifier le jeu.
Le scénario fait partie intégrante du plaisir que l’on a à jouer.

Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

Le jeu ne propose qu’un mode, pas de niveau de difficulté, pas de sélection de niveau, ces derniers étant reliés les uns autres autres et rejouable à loisir (à condition de les retrouver).

Commandes & Jouabilité

Schrödinger’s Cat se présente comme un jeu de plateforme. Vous dirigez le chat à l’aide de la croix directionnelle () ou du stick gauche () (les 2 fonctionnent en permanence), et vous pouvez donner des coups et sauter. Jusque là, rien d’original.

La particularité du jeu vient de quarks, des petits être qui èrent partout dans le zoo et qui se mettent à vous suivre lorsque vous passez vers eux. Ils y en a 4 types, et si vous en associez 3, vous avez alors la possibilité de déclencher une action qui dépendra des quark combinés.
Par exemple, vous apprendrez au travers des premiers niveaux qui servent de tutoriels, que combiner 3 quarks jaunes permet de créer un hélico et de monter plus haut. 3 quarks bleus servent au contraire à détruire le sol sous vos pieds (tout le décor n’est pas destructible) ; 3 quarks verts à créer une bulle protectrice contre l’acide, et enfin 3 rouges à créer une plateforme sous vos pieds après un saut.

Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

C’est tout ? Eh bien non, ce n’est que le début, car vous pouvez très bien utiliser les quarks dans d’autres combinaisons, en mélangeant les couleurs, afin de réaliser des combos bien différents qui vous permettront de progresser dans les niveaux.

Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

L’utilisation des quarks est très simple, puisqu’il suffit d’appuyer sur une touche parmi , , , , chacune correspondant à une couleur de quark, et donc d’appuyer 3 touches pour réaliser le combo souhaité. Le plus dur restant d’avoir la quantité suffisante dans les couleurs voulues pour réaliser l’action que l’on souhaite.

Rassurez-vous, le menu pause affiche les combos possibles, si jamais vous avez la mémoire courte.

Mais le jeu, c’est quoi ? Eh bien vous devrez utiliser ces combos pour progresser dans les niveaux, qui s’enchainent, sachant que vous avez la possibilité de revenir en arrière. En fait, si on prend la totalité des niveaux (une bonne trentaine), il faut les imaginer comme une grotte avec de nombreuses galeries. Évidemment vous ne pouvez pas aller partout dès le début, et bien souvent vous aurez à trouver des objets ou éliminer des ennemis pour ouvrir des portes d’accès.
Vous aurez donc besoin de ramasser des quarks. Certaines zones, les principales, sont générées aléatoirement, et regorgent de quarks qui réapparaissent régulièrement. D’autres zones sont en revanches bien définies et comportent un nombre limité de quarks qui vous imposera des combinaisons précises, créant de véritables énigmes.

Au risque de vous gâcher la surprise, le jeu comprend également des niveaux non sans rappeler les courses aux coffreapattes de Rayman Legends.

Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

Il faudra souvent réfléchir et être bien organisé si on ne veut pas enchainer les allers et venues, mais dès que l’on a compris et apprivoisé les combinaisons de quarks, progresser dans le jeu est vraiment plaisant.

La difficulté est croissante et bien dosée, avec une zone finale assez complexe.

Graphisme & Animation

La direction artistique du jeu est vraiment bonne, autant le chat de Schrödinger que les ennemis ou les personnages rencontrés sont excellents, avec un vague air de Zinzins de l’espace. Le visuel et les cinématiques sont vraiment appréciables.

Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

Le bémol concerne plutôt les graphismes à proprement parler des niveaux qui sont un peu simplistes et surtout répétitifs de part le fait que certaines zones soient générées aléatoirement (une fois pour toute au lancement du jeu, autrement dit chaque joueur aura un environnement différent, mais un joueur ne verra pas un niveau changer si il y retourne).
On a vraiment l’impression d’être face à des niveaux de Worms, un peu pauvres et qui finissent par se ressembler, et c’est dommage.

Schrödinger's Cat and the Raiders of the Lost Quark

On notera quelques ralentissements dans la zone finale avec les nombreux ennemis.

Bande son

Les dialogues (en anglais) sont tout simplement excellents, très bien interprétés et surtout bourrés d’humour. Ils s’adaptent même parfois à votre façon de jouer (j’ai eu notamment une sacré surprise en relançant une partie pour test et en voulant zapper les dialogues).

La traduction est de bonne facture, malgré quelques bugs (une phrase qui ne s’affiche pas, une lettre en trop à de rares occasions).

Non vraiment, la bande son colle parfaitement aux graphismes et à l’histoire.

Remote Play

Un jeu de ce type, avec ces graphismes, on se voit bien y jouer sur PlayStation Vita. Eh bien vous pouvez tout simplement oublier, car le mappage des touches et n’a pas été prévu, et le jeu n’est donc pas jouable en remote play puisque vous ne pouvez pas réaliser toutes les actions.

C’est dommage, car avec un simple mappage des touches , , et sur les 4 coins de l’écran tactile, il aurait été tout à fait jouable.

Durée de vie

Tout dépendra de votre habileté à réfléchir et à progresser dans ce type de jeu, et surtout de votre organisation pour réaliser les objectifs, mais comptez entre 6 et 10 heures pour terminer complètement le jeu.

Trophées

Les trophées sont complètement logiques avec la progression du jeu et se débloqueront naturellement si vous jouez correctement, sauf 1 action particulière mais qui est très simple à réaliser.
Le 100% est donc assez accessible, peut-être même trop, puisqu’il s’obtient avant de terminer le jeu, et qu’aucun trophée ne vient récompenser la réaliser des derniers niveaux, pourtant bien corsés et gratifiants.

Mes conseils :

  • ne quittez pas une zone sans l’avoir nettoyée complètement de ses ennemis (pour les derniers ennemis spéciaux, si vous ne voyez pas quoi faire, vous les aurez sur le retour). Ne laissez pas un quark charmé sans le ramasser, vous serez obligé de revenir et refaire le niveau.
  • Usez du zoom – (triangle) pour analyser la situation.
  • Si vous voyez un quark charmé mais que vous n’avez pas assez de quarks pour à la fois le prendre et continuer votre chemin, sachez qu’un quark charmé attrapé est immédiatement sauvegardé, choisissez donc de le ramasser, puis relancer au dernier point de sauvegarde pour cette fois poursuivre votre route.
  • Débloquez ZÉRO ABSOLU Récupérer toutes les créatures en liberté avant d’accéder à la zone finale ou vous serez bon pour refaire entièrement une partie.

Trailer Officiel

Verdict

appre_ciation_5-2

Un jeu alliant plateforme, réflexion, adresse, le tout avec beaucoup d’humour et un concept original, ne peut être qu’un bon jeu.

Il n’est pas parfait, on pourra notamment lui reprocher une monotonie des niveaux aléatoires, mais le faire de bout en bout est vraiment plaisant et le challenge croissant est à la hauteur.
Un vrai petit plaisir vidéoludique. A quand Schrödinger’s Cat against the Zombie Bread Toats of Space ?

Les  :

  • L’univers déjanté et l’humour omniprésent
  • Le concept d’actions par la combinaisons d’éléments
  • Les choix des dialogues façon RPG et les références

Les  :

  • Des niveaux générés aléatoirement qui se ressemblent un peu trop
  • Pas de trophées pour avoir réussi à terminer le jeu
  • Impossible de jouer en Remote Play

Mots-clés : , , , , , , ,

Laisser un commentaire