Posté le 6 février 2013 Par Dans 100%

Platine n°55 : Rayman Origins

J’aurai mis du temps, ou plutôt j’aurai pris mon temps, mais j’ai finalement platiné Rayman Origins sur PlayStation Vita.

Je possède ce jeu depuis un moment, je l’avais gagné avant même d’avoir une PlayStation Vita.

Comme j’avais également gagné d’autres jeux et que j’avais certaines réticences à y jouer, je l’avais mis de côté pour plus tard.

En effet, mon expérience Rayman remonte à Rayman sur PlayStation première du nom. Le jeu était plutôt difficile, et bien qu’il n’y avait pas de trophées à l’époque, comme à mon habitude je m’efforçais de faire le jeu à fond en libérant tous les électoons. Je m’acharnais, jusqu’au jour où la

sauvegarde s’est corrompue. J’étais à 95%. Autant dire que j’étais vert et que j’ai préféré oublier ce jeu. Si on fait abstraction de Rayman contre les Lapins Crétins, je n’avais pas retouché à un jeu Rayman depuis et j’ai toujours ce souvenir amer.

La démo de Rayman Origins sur PlayStation 3 ne m’avait pas convaincue, malgré des graphismes somptueux et un gameplay assez carré, je n’avais pas accroché.

Autant vous dire qu’en attaquant le jeu sur PlayStation Vita, j’avais un peu peur. J’avais avancé dans les premiers niveaux en les recommençant plusieurs fois pour les différents objectifs : trouver les 2 cages cachées, récupérer >300 électoons, trouver les reliques cachées dans le décor, battre le chrono. Je n’avais pas bien saisi tout le fonctionnement et je devais refaire plusieurs fois chaque niveau. Après un court après-midi, j’avais presque complété le premier monde (il me manquait quelques reliques). Et puis n’ayant pas été complètement emballé et ayant d’autres jeux à faire, j’avais un peu mis Rayman Origins de côté.

Plus récemment, je me suis décidé à m’y remettre. J’ai alors réalisé que pour les reliques, il suffisait d’écouter le son caractéristique qu’on entend lorsque l’on s’en approche (si j’avais relu le test de Jblaster je n’aurai pas perdu de temps là-dessus). J’ai également mieux cerné la marche à suivre pour obtenir plus de 300 électoons et j’étais plus alerte sur les zones cachées. De fait, il ne me fallait qu’un seul passage pour obtenir tous ces éléments (dans de rares cas un second passage pour 1 cage cachée

manquée), puis un second run pour le chronomètre.

J’étais plus efficace et plus dans le jeu, de fait j’ai été plus motivé à jouer.

Après 3 week-end, j’arrivais au terme de mon périple. C’est donc dans l’ordre et dans la continuité que je suis arrivé au dernier niveau (tard dans la nuit de dimanche), débloqué en ayant obtenu les 10 dents de la mort lors des courses au coffrapatte (qui me faisaient bien mal aux mains tellement j’étais crispé sur le bouton pour sprinter et sur le stick gauche collé vers la droite).

Ce dernier niveau n’est pas évident, mais à mon sens pas plus difficile que les courses coffrapatte, et il y a des checkpoints. Mais à un passage avec des flammes je ne voyais pas comment passer, pour moi c’était impossible. Pas moyen d’y passer la nuit, j’ai mis le jeu en pause.

Le matin, l’esprit plus clair, j’ai supposé qu’il était possible de glisser sous les flammes. Cette commande n’est pas décrite dans le jeu (ou alors je l’ai complètement zappé) et je pense qu’elle aurait pu m’aider pour certains chrono… Une fois le boss vaincu, il ne me manquait plus que 3 trophées sur lesquels je ne m’étais pas arrêté avant : réaliser un combo coup de pied, embuller un ennemi avec son propre missile, embuller 11 ennemis sans toucher le sol. Une formalité.

Même pas en rêve ! : Tu as remporté TOUS les Trophées ! Un truc de fou ! (04/02/2013)

Si j’ai eu du mal à me mettre dedans, Rayman Origins m’a finalement emballé, le jeu est magnifique et le gameplay impeccable. Certes certains passages sont délicats, mais la difficulté vient de notre capacité à jouer sans faire de fautes et à mémoriser les passages. Ce n’est jamais la faute du jeu, de fait on ne peste pas après la console en cas d’échec.

Relativement à l’aise avec les jeux de plateforme, je n’ai pas trouvé le platine très difficile, mais le challenge est bien là malgré tout.

J’ai encore quelques niveaux sans médaille (<350 électoons), peut-être que j’essaierai de compléter cet objectif (pas nécessaire pour le platine) à mes heures perdues.

SUGGESTION

Mots-clés : , , ,

2 Réponses

  1. Bien joué, c’est vrai qu’il est magnifique et je suis content qu’il sorte sur PS3 Rayman Legend 😀

  2. J’ai aussi platiné Rayman Origins sur PSVita et j’en suis super fier :). J’espère que Legend sortira sur Vita !

    J’attends un peu puis je me ferai bien Rayman version iPad qui est super, paraît-il.

    Mon blog à moi : http://www.paroledegamer.com

Laisser un commentaire