PlayStation VR

Posté le 25 août 2016 Par Dans Evènements

[Évènement] Gamescom 2016 : PlayStation VR – Batman Artkham VR, Resident Evil 7 VR

Je poursuis mon compte-rendu de cette Gamescom 2016, et je vais vous parler cette fois du stand PlayStation et plus particulièrement son espace dédié au casque de réalité virtuelle le PlayStation VR que nous avons pu tester jblaster et moi à plusieurs occasions.

PlayStation VR

Je n’avais pas eu l’opportunité de l’essayer jusqu’à présent, car à chaque salon il fallait réserver un créneau longtemps à l’avance et c’était rapidement complet. Attendu pour ce mois d’octobre, j’étais plus confiant sur une présence plus prononcée à la Gamescom, mais pour assurer le coup, nous avons été sur le stand PlayStation dès l’ouverture de la première journée réservée à la presse (et aux visiteurs Premium). Nous étions dans les premiers à faire la queue, ce qui nous a permis de tester les jeux que nous souhaitions sans trop devoir batailler. Le stand a rapidement été assaillit par les joueurs qui n’avaient alors plus le choix que de jouer au jeu là où une borne se libérait. Cette nouvelle technologie (je dis nouvelle dans le sens où elle va débarquer dans nos foyer de manière ludique et accessible, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent bien que le principe de réalité virtuelle existe depuis des années) intrigue et nombreux sont les curieux qui veulent essayer avant un éventuel achat.

Avant de parler des jeux testés, parlons du casque en lui-même. Le PSVR a un look futuriste plutôt sympa, mais surtout il est très confortable à porter : pas trop lourd, avec des mousses qui tiennent en douceur, et 2 réglages rapides et faciles pour le maintien sur la tête et la distance de l’écran par rapport aux yeux pour la netteté. Il faut savoir que si vous avez des problèmes de vue, vous pouvez tout à fait l’utiliser en portant des lentilles (personnellement je ne supporte pas très longtemps, pas plus qu’en regardant un écran de télévision) ou des lunettes, il n’y a aucune gêne au niveau des branches ni des verres. Mieux encore, si vous souffrez de myopie vous pouvez utiliser le PlayStation VR sans lunettes ni lentilles, en réglant l’écran suffisamment près des yeux pour avoir une image nette.

Je ne l’ai pas utilisé des heures durant mais je ne pense pas que le casque soit gênant même lors d’un usage modéré à long, l’ergonomie est vraiment bonne. Je n’ai pas non plus été gêné par les câbles (et il y en a !) mais j’ai joué assis et debout sans marcher. L’ajout d’un casque audio sur le PSVR est tout à fait envisageable, mais tous n’auront pas le même confort. Déjà que je trouve les mousses des Turtle beach trop petites par exemple, elles se retrouvent légèrement trop bas sur les oreilles avec le PSVR et le confort n’était pas optimum. Sur d’autres stands avec d’autres équipements j’étais moins gêné.

Je n’ai pas eu l’occasion de tester le mode simulant un grand écran de cinéma pour regarder des films, mais je pense que l’on commencera à distinguer la constitution de l’écran (mais de manière moins prononcée que sur un écran de smartphone équipé d’un casque VR.

Gamescom 2016 PlayStation VR

Pour un prix annoncé de 399€, c’est un très bel objet, bien plus abordable que la concurrence. Mais reste à voir les jeux et ce que l’on aura vraiment à se mettre sous la dent en réalité virtuelle.

Sur le stand PlayStation, il y avait Until Dawn Rush of Blood (rail shooter), Hustle King VR (billard), RIGS (FPS), et d’autres jeux dont j’ai oublié les noms. De mon côté je me suis arrêté sur Batman Arkham VR, tandis que jblaster a testé la démo de Resident Evil 7 en VR. A d’autres endroits du salon on pouvait essayer Eagle Flight, Robinson’s Journey, Eve: Valkyrie et Eve: Gunjack (je vous parlerais de ces deux derniers dans un prochain article). Il y en a pour tous les goûts, même si la plupart des jeux prévus pour le lancement font plus office de démos techniques que de réels jeux complets. D’ailleurs la plupart seront vendus 15 à 30€.

Avant de poursuivre, je vous propose de voir nos réactions à chaud tournée à la sortie du stand :

Batman Arkham VR

On m’invitait à aller essayer un autre jeu pour lequel la place se libérait mais non, je voulais tester Batman Arkham VR. C’était ma toute première expérience avec le PlayStation VR et j’ai tout de suite été séduit. On incarne Bruce Wayne, dans son manoir, et l’on va pénétrer dans la Batcave afin de s’équiper et devenir Batman. Je n’ai pas trop aimé le fait que l’on voit à l’écran ses mains façon Rayman, c’est-à-dire flottant dans le vide sans bras, et creuses. Cela dégrade tout de même l’immersion et l’on a plus l’impression d’être dans un simulateur comme une salle d’entrainement de super héro que réellement dans la peau d’un personnage. Mais le plus dérangeant (j’ai oublié d’en parler dans la vidéo), c’est que les mains tremblaient. La sensibilité de la reconnaissance des 2 PlayStation Move devait être trop forte (je ne l’ai pas constaté dans d’autres jeux), j’avais l’impression d’avoir la maladie de Parkinson. Passé ces « détails » (qui ont tout de même leur importance), et malgré des graphismes en deçà des standards actuels de la PS4 (nécessaire à proposer un environnement en relief sur 360°), l’immersion est excellente, on est Bruce Wayne, on devient Batman. L’impression de relief est bien réelle, et à mille lieu d’un simple effet 3D qui donnerait quelques niveaux de profondeurs sur un plan. Vous pouvez regarder à 360°, les tuyaux paraissent bien cylindriques, la roche au loin est bien loin et elle aussi pleine de relief.

Le kiffe se poursuit lorsque vous commencez à porter l’équipement, et à essayer vos gadgets. Je vous laisse un peu de surprise, mais c’est très fun. Seul bémol, les commandes ultra simplifiées, quoi que vous souhaitez faire dans le jeu, vous n’avez qu’à appuyer sur la gâchette du PlayStation Move. Quand c’est pour saisir un objet avec vos doigts ça va plutôt bien, quand c’est pour écarter la main pour la poser sur un lecteur d’empreinte, c’est déjà moins cohérent. La démo s’arrête peu après mais si les commandes se limitent à ces gâchettes, cela pourrait bien baisser d’un cran le niveau de fun du jeu.

Batman Arkham VR est attendu pour octobre au prix de 19,99€, exclusivement sur PlayStation 4 pour le PlayStation VR.

Resident Evil 7

jblaster est fan de Batman, mais on voulait diversifier l’expérience du casque PSVR et j’avais déjà testé la démo de Resident Evil 7 dans une configuration normale à la maison, il s’y est donc essayé. Le stand était joliment décoré et seuls des joueurs ayant réservés leur session pouvait y jouer. Profitant de l’ouverture du salon et de la mise en place il a pu tout de même essayer la démo.

Gamescom 2016 Resident Evil 7 VR

Pour ceux qui ne connaissent pas, RE7 fait table rase avec ce que l’on connait de la licence et propose une expérience en vue à la première personne. Dans la démo on se retrouve dans une maison glauque dont chaque élément donne envie d’en sortir au plus vite, mais la tâche ne s’annonce pas facile, certaines portes étant fermées, et la maison semblant habitée par des individu que l’on a pas franchement envie de croiser. L’expérience en VR apporte une immersion encore plus forte et pour ne rien vous cacher, je flippais un peu à l’idée de tester cette démo en VR, je ne regrette pas d’avoir été sur Batman Arkham VR. Pour ne pas parler à sa place, je vous renvoie à la vidéo publiée plus haut pour avoir le ressenti de jblaster.

Resident Evil 7 est prévu pour début janvier sur PC, Xbox One et PlayStation 4.

Star Wars Battlefront, Eve: Valkyrie et Gunjack

Plus tard dans le salon nous avons pu essayer d’autres jeux avec le PlayStation VR. Comme c’était sur d’autres stands auxquels nous étions invités, cela fera l’objet d’autres articles, restez à l’écoute sur le site. En attendant, voici nos impressions filmées à chaud :

 

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire