Posté le 11 janvier 2013 Par Dans 100%, Skylanders

Platine n°53 : Skylanders Giants

Ayant bien accroché à Skylanders Spyro’s Adventure, et ayant de toutes façons acheté les 2 jeux en même temps, j’ai enchainé sur sa suite et joué jusqu’à obtention du platine.

Si j’avais mis longtemps à me décider à acheter ces jeux et à les commencer, j’ai immédiatement accroché au concept et j’ai dévoré le premier opus en quelques jours. Enfin jusqu’au platine, ce qui est loin de représenter 100% du jeu, car il y a beaucoup de zones annexes qui nécessitent d’avoir d’autres figurines que celles du pack de démarrage pour pouvoir les explorer.

Ayant craqué pour certaines d’entre elles, j’ai donc hésité un instant entre finir Spyro’s Adventure à 100% (ou le plus proche possible des 100%), ou attaquer le second opus, Giants.

Finalement j’ai décidé d’enchainer sur Giants, je reviendrai sur les 2 jeux plus tard pour les compléter.

J’ai donc débuté Giants avec 4 figurines au niveau 10 : Spyro, Trigger Happy, Gill Grunt (les 3 du pack de démarrage de Spyro’s Adventure donc) et Cynder, du pack de démarrage Giants mais compatible avec le premier jeu.

A côté de cela, j’avais 7 autres figurines au niveau 0 dont 2 Giants.

J’avais repéré dans la liste de trophées lue rapidement qu’il fallait terminer le jeu en mode cauchemar. Au lancement, on a le choix entre facile, normal et difficile. Dans le doute, j’ai choisi difficile, pour être sûr de débloquer le dernier mode.

Je me suis rapidement aperçu que les Giants étaient certes imposants et puissants, mais surtout peu résistants face aux attaques ennemis. La lenteur semble naturelle étant donné leur taille, et ce point n’est pas gênant.

Comme il y a pas mal de passages qui nécessitent d’avoir un Giants pour y accéder, il est primordial de les garder en vie pour ne pas trop en louper.

J’ai progressé chapitre par chapitre, en cherchant à trouver un maximum de passages et d’éléments (chapeaux, objets cachés, jetons d’amélioration etc) et en prenant soit d’utiliser les personnages correspondant aux éléments de chaque zone. En revanche je ne refaisais pas un chapitre une fois fini, je savais que j’aurai le loisir de le refaire plus tard (avec des personnages plus évolués).

Avec la difficulté en difficile et le fait d’avoir cette fois au moins un personnage de chacun des 8 éléments, sans compter que chaque chapitre est plus long que dans Spyro’s Adventure, j’ai passé pas mal de temps pour finir une première fois le jeu. J’avoue même que j’ai parfois eu chaud et que j’ai bien profité d’avoir autant de figurines, sans quoi j’aurai certainement dû recommencer plusieurs fois certains passages délicats. Sans doute aussi que j’ai moins cherché à protéger mes personnages sachant que j’en avais qui attendaient pour prendre la relève, au cas où.

Une fois Kaos vaincu et le mode cauchemar débloqué, je pensais refaire une partie dans ce mode en terminant de compléter ma progression et l’évolution de mes personnages (aucun n’avait atteint le niveau 15). Sauf que pour jouer en cauchemar, il faut obligatoirement recommencer une partie vierge de toute progression. Hors de question d’abandonner tout ce que j’avais déjà fait !

J’ai donc décidé de faire cette partie en ligne droite, c’est-à-dire sans m’attarder dans les zones secondaires. Ma seule crainte était d’arriver au boss de fin avec des personnages trop faibles pour l’affronter.

J’ai donc dans un premier temps effectué les 21 défis combats en arène avec Spyro. Son attaque triple flamme à distance m’a permis d’enchainer sans difficulté tous ces défis et d’atteindre rapidement le niveau 15 à mi-parcours. Mais j’ai préféré assurer avec lui jusqu’au bout. C’est

également lui que je prenais entre chaque chapitre pour ramasser de l’argent sur le vaisseau, car j’avais conscience du trophée nécessitant qu’un personnage possède une cagnotte de 65 000 pièces, ce qui n’est pas rien. J’ai bien abusé de la salle du coffre à 8 portes (1 par élément) contenant environ 1 000 pièces une fois le jeu terminé. Il suffisait de sortir de la pièce et d’entrer à nouveau pour avoir le coffre rempli et les portes fermées. Ce fût un peu pénible de switcher à répétition les figurines sur le portail, mais ça payait bien.

Je me suis ensuite lancé dans ma seconde partie, en cauchemar donc, et en allant le plus vite possible. Il n’y a qu’aux boss qu’on ressent vraiment la difficulté, et si on ne fait pas trop attention, un personnage peut mourir en 1 ou 2 coups. Là encore j’étais bien content d’en avoir une douzaine pour m’éviter de recommencer le chapitre.

Avant de lancer un chapitre, je vérifiais si j’avais obtenu le trophée correspondant, mais j’en avais déjà eu la plupart lors de ma première partie, sans les connaitre à ce moment-là.

A 2 chapitres de la fin, il me restait 3 trophées : les 65 000 pièces, finir en cauchemar et réussir le mini-jeu des missiles sur le vaisseau dans se faire toucher.

J’ai tenté ce dernier, je partais confiant. Et je me suis cassé les dents dessus pendant 2 bonnes heures. Des missiles arrivent un à un vers l’écran, et il faut les détruire avec une tourelle. La cadence de tir et la vitesse des missiles sont tels qu’il faut anticiper la trajectoire des missiles et qu’on n’a

pas le droit/temps d’en louper un seul. C’est dans ce genre de situation qu’il m’arrive de gueuler devant ma télé, surtout quand je me loupe à 29/30. A force de persévérer j’ai fini par réussir, mais ce trophée m’en aura bien fait baver !

J’ai attaqué le dernier chapitre un peu en stress. Lors du combat final, je me suis focalisé sur le poing d’Arkus pour maximiser les dégâts, quite à voir mourir rapidement mes personnages par les ennemis qui gravitent autour.

Ma méthode fût la bonne car dès ma première tentative j’en suis venu à bout sans même avoir eu à utiliser mon Spyro niveau 15 que je gardais en dernier, au cas où.

J’ai laissé retomber le stress en ouvrant une dizaine de fois le coffre sur le vaisseau histoire de récolter les pièces manquantes pour le dernier trophée avant le platine :

J’Y CROIS PAS !!!!!!!!!!! : Obtiens tous les autres trophées. (05/01/2012)

J’ai beaucoup aimé Skylanders Giants, plus encore que Skylanders Spyro’s Adventure, et j’ai bien l’intention de me remettre aux 2 jeux dans quelques temps histoire de compléter mes progressions et l’évolution de mes figurines.

Je ne serai pas contre une suite non plus…

SUGGESTION

Mots-clés : , , , ,

3 Réponses

  1. Avec un an de reatrd, je décrouvre votre blog/site que je trouve assez intéressant.
    J’ai une question, j’ai fini le skylander 2 à 100% mais il me manque des chapeaux (dont le chapeau melon), pourirez vous me dire si vous savez comment tous les avoir.
    Le mode cauchemar est vraiment intéressant?

    • Bonjour, mieux vaut tard que jamais comme on dit 🙂

      Alors j’ai beau être « complétionniste » dans l’âme, j’avoue que par manque de temps, je ne me suis jamais investi pour finir à 100% les Skylanders.
      Pour les chapeaux je ne sais pas, je sais que https://platypus-geek.com/ propose pas mal de vidéo guides, et que la communauté du forum pourra sans doute vous aider.

      Pour ce qui est du mode cauchemar, c’est clairement plus difficile, après le nombre de figurines dont vous disposez fera la différence, mais le challenge est là sans pour autant être insurmontable.

  2. bonsoir ou bonjour

    le mode cauchemar se débloque meme en finissant en facile

Laisser un commentaire