Posté le 14 août 2018 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°150 : Kona

Je poursuis mon objectif qui consiste à compléter les trophées de jeux en cours avant la vague de sortie de la rentrée. C’est au tour de Kona dont le platine est tombé il y a peu.

Platine Kona

J’ai eu l’opportunité de tester Kona à l’occasion de sa mise à jour apportant la compatibilité avec le PSVR. Je ne connaissais pas le jeu avant cela, mais en voyant le trailer, j’ai pensé qu’effectivement ce serait une bonne expérience en réalité virtuelle.

Juste avant de lancer ma partie, j’ai consulté la liste des trophées et j’ai constaté qu’il y en avait plusieurs qui conditionnaient beaucoup la façon de jouer : ne pas utiliser de véhicule, ne pas tirer de coup de feu, ne pas boire, ne pas fumer. J’ai vu aussi qu’il y avait des collectibles et des actions spécifiques. Je me suis lancé dans le jeu et j’ai très vite oublié le coup du véhicule et du coup de feu, je m’en suis aperçu en regardant les trophées obtenus à la fin de ma première session. Tant pis, de toutes façons c’était trop contraignant pour découvrir le jeu tranquillement, je ferais donc une seconde partie après avoir fais au mieux la première tout seul sans guide. J’ai bien aimé le concept du jeu, fouiller partout, chercher des indices, mêmes si la plupart des tiroirs sont vides et que les informations recueillies ne sont pas toujours utiles à l’enquête. Il ne faut pas avoir peur en revanche de faire de nombreux allers et retours d’une habitation à l’autre, et en cherchant bien aux alentours des feux de camp, des objets cachés etc. Du coup j’étais bien content d’avoir un véhicule pour me déplacer.

Par contre, j’ai abandonné l’idée de jouer au PSVR après ma première session, car j’avais un début de nausée. Je suis peu sensible au « motion sickness » dans les jeux VR, mais certains n’épargnent personne.

J’ai poursuivi le jeu en jouant normalement, la sauvegarde est compatible. Mais arrivé à un point clé du jeu qui est sensé libérer un passage vers la zone de fin, l’évènement ne s’est pas déclenché comme prévu et j’étais donc dans l’impossibilité de terminer le jeu. Comme j’en avais vu une bonne partie, j’ai rédigé mon test et j’ai mis le jeu de côté, déménagement oblige.

Récemment, je me suis décidé à compléter une bonne fois le jeu. J’ai trouvé une vidéo de 2 heures qui montre en une partie (+ 1 relance de quelques minutes à la toute fin) comment obtenir l’intégralité des trophées.

 

Forcément, en regardant la vidéo par petits bouts pour jouer à l’identique, j’ai mis le double du temps pour terminer le jeu. Si j’avais un reproche à faire à la vidéo, c’est de ne pas indiquer à quel moment sont sensés se débloquer les trophées / succès, et j’ai eu parfois le doute de bien avoir tout réussi. Il s’agit de ne pas oublier un document ou un objet en cours de route, il n’y a un point de non retour vers la fin et la tombée de la nuit n’aide pas la recherche dans la forêt.

En approchant de la fin, les trophées tombaient, tout semblait se dérouler sans accroc… Après le générique de fin, j’ai tout de même vérifié. Normalement, il ne manque plus que Une étoile dans la nuit Lancer une fusée éclairante la nuit (puisque qu’on ne doit pas tirer dans la partie « normale ») et Blindé Tirer sur le – je ne spoile pas – avec la carabine. Sauf qu’il me manquait également Guimauves grillés trouver tous les feux de camp dans la nature. Horreur, un trophée de collectible manqué, qui m’obligerait à refaire une partie complète juste pour ça ?!

Immédiatement, j’ai cherché une carte avec l’emplacement des feux de camp et j’ai comparé avec ma carte dans le jeu à la toute fin, puisque le personnage y indique les emplacements des lieux et feux au fur et à mesure qu’il les découvre. Finalement, il ne me manquait qu’un seul feu de camp, mais quasiment à l’autre bout de la carte, en imaginant que je puisse repartir pas loin de la fin. A l’inverse, en repartant de plus près du feu manquant, j’aurais tout un bout du jeu à refaire. Et puis de toutes façons, on ne choisi pas vraiment d’où rejouer. Mais le jeu propose tout de même de recharger parmi les 10 derniers points de sauvegarde, qui sont réalisés à des évènements marquants et lorsque l’on approche de feux allumés. J’ai opté pour l’antépénultième sauvegarde, dans une cabane un peu avant la toute fin. De là, j’avais 2 feux à (re)trouver en évitant les loups, puis je suis retourné à pied au feu manquant. Ça m’a pris pas loin de 15 minutes en faisant au plus court, mais c’était la solution la plus simple pour avoir ce dernier trophée avant le platine :

Platine Kona  Temple de la renommée ! : Débloquer tous les trophées. (12/08/2018)

Platine Kona

Kona était sympa à faire, dommage que la version VR ne soit pas optimisée et que ma première partie ait buguée. Heureusement par contre qu’il y a des gens pour faire des vidéos guide comme celle que j’ai utilisé, sans ça la quête du platine serait bien plus pénible, voir très compliquée sans aide (les talismans sont bien cachés). Le côté survie n’est pas assez exploité mais l’enquête et l’ambiance canadienne sont appréciables.

En résumé, si vous ne voulez pas être embêté comme moi, pensez à vérifier à chaque nouveau feu de camp qu’il a bien été ajouté à votre carte, et à chaque nouvel élément d’enquête qu’il a bien été ajouté à votre journal. Si vous suivez la vidéo, ne prenez jamais plus d’objets que ceux de la vidéo, vous risquez d’être embêté avec un inventaire plein au moment de prendre des objets cruciaux, et il n’y a besoin de rien d’autre. Même si vous gérez mal l’évitement des loups, vous aurez normalement largement de quoi vous soigner.

SUGGESTION

Mots-clés : , , , , , ,

Laisser un commentaire