Platine Planet Of The Apes: Last Frontier

Posté le 10 août 2018 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°149 : Planet Of The Apes: Last Frontier

Le mois de septembre s’approche à grand pas avec tout un lot de nouveaux jeux, il est plus que temps de rattraper du retard sur mes platines en cours. J’ai donc enfin terminé Planet Of The Apes: Last Frontier.

Platine Planet Of The Apes: Last Frontier

J’ai commencé le jeu en décembre 2017, peu de temps après sa sortie, dans le cadre de tests de jeu de la gamme Playlink dont il fait partie, même si j’ai préféré jouer à la manette, et seul.

J’ai bien l’univers de la Planète des Singes, surtout avec la dernière saga cinématographique, et j’aime bien également les jeu cinématographiques à choix. Ça tombe bien, il y en a pas mal en ce moment.

La grosse inconnue dans ce genre de jeux, c’est l’impact de chacun de nos choix sur la suite de l’histoire. Est-ce qu’il y a vraiment de grosses et lourdes conséquences ? Est-ce que les issues sont variées ? Quoiqu’il en soit, pour ce genre de jeu, je me lance toujours dans une partie sans m’intéresser aux trophées, en faisant les choix tels que je le ressent, avec des objectifs qui se dessinent au fur et à mesure et auxquels je me tiens. Le plus souvent, j’opte pour une orientation positive et pacifiste, c’est dans ma nature.

Dans Planet Of The Apes: Last Frontier, on incarne alternativement un singe, frère d’un chef de clan, et côté humain la veuve d’un chef également. Bref, deux leaders en devenir, tiraillés par leur bon fond, et la pression de leur peuple et des autres « personnes » ayant du pouvoir. Dès le début, on sent qu’il va être difficile de s’accorder avec tout le monde. Côté singe, je me suis efforcé d’agir pour la communauté et avec de la pitié pour le troisième frère, un peu benêt et maladroit, quitte à m’opposer à mon frère, avide de pouvoir et qui ne craint pas d’entrer en guerre avec les humains. Côtés humain, je me suis méfié comme de la peste des deux inconnus et j’ai tout fait pour rester en paix avec les singes. Les choix ne sont pas toujours faciles mais je suis parvenu à respecter cette ligne tout le long.

La dernière scène est très stressante et lors du choix ultime, le jeu a planté. J’ai eu très peur que ma sauvegarde soit corrompue mais en relançant j’ai pu rejouer le dernier passage. Pour une raison que j’ignore encore, j’ai changé l’ultime choix du jeu, ce qui m’a valu de passer à rien de la fin pacifiste. Cette première sessions (j’ai fait le jeu d’une traite) m’a malgré tout satisfait. J’ai mis le jeu de côté, pour le digérer et parce que j’en avais d’autre à tester.

En cherchant sur le net, j’ai trouvé le guide de playstationtrophies qui suggère 3 parties (+ quelques relances de copie de sauvegarde) pour obtenir l’intégralité des trophées. Le guide est en anglais mais liste tous les choix à faire, dialogues et actions, de manière claire. En posant le tout à plat et en comparant avec ceux que j’avais déjà, j’ai vu que que j’étais obligé de refaire le jeu 3 fois et que je devrais également refaire les relances de sauvegardes. Pourtant, j’avais obtenu pas mal de trophées, mais parfois des trophées de fin exigent des choix bien précis dès le début du jeu.

En avril dernier, j’ai donc refait une partie en suivant le guide (imprimé). Fin juillet, j’ai effectué la partie 2 un soir, et la troisième le lendemain. En connaissant le jeu et en suivant le guide papier, une partie prends environ 3 heures.

Sans surprise, j’ai obtenu le platine à l’issu de cette dernière partie :

Platine Planet Of The Apes: Last Frontier  Ce que singe voit, singe imite : Obtenir chaque trophées. (01/08/2018)

Platine Planet Of The Apes: Last Frontier

Planet Of The Apes: Last Frontier est un jeu sympa, surtout si on aime la licence. Plutôt bien réalisé, les choix sont intéressants même si le déroulement ne varie pas beaucoup entre les 3 embranchements possibles. Le guide cité plus haut permet de compléter les trophées sans refaire 6 fois le jeu, ce qui finirait par être barbant.

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire