inFamous First Light

Posté le 20 janvier 2015 Par Dans 100%

[Complétion] Platine n°91 : inFamous First Light

On reprend les bonnes vieilles habitudes des trophées que j’avais mis de côté avec Destiny en fin d’année dernière, et on commence 2015 avec inFamous First Light.

J’avais découvert la licence avec inFamous Second Son et malgré ses défauts j’avais bien aimé l’expérience, j’étais donc motivé pour faire First Light qui aborde l’avant Second Son d’un personnage secondaire, et ça tombait bien PlayStation France me proposait une version test à la sortie de la version boite en septembre.

Sauf que je n’ai toujours pas reçu cette version test, c’est donc par le biais de l’offre PlayStation Plus du mois de janvier que j’ai pu me procurer le jeu.

Je squatte Destiny depuis septembre, mais j’ai décidé à la rentrée de me faire au moins une grosse session d’un autre jeu chaque semaine pour ne pas accumuler trop de retard (le mal est déjà fait en réalité).

J’ai lancé First Light en normal (pas de contrainte de difficulté pour les trophées) et je me suis concentré sur l’histoire tout en faisant au maximum les actions secondaires comme récupérer les particules de lumière (indispensables pour améliorer ses pouvoirs), stopper les gangs, faire les tags etc. Comme dans Second Son, le jeu se déroule dans Seattle, et comme la carte toujours affichée à l’écran est assez clair, il est aisé de remplir ces objectifs sur notre route vers une mission principale.

J’ai mis un peu plus de 4 heures pour boucler l’histoire et tous les éléments secondaires, et j’avoue que j’étais content d’en finir. Même si l’aventure est sympa, les actions sont vites répétitives.

J’avais encore un peu de temps devant moi, j’ai donc attaqué les arènes. Il m’a fallu 2-3 parties pour trouver mes marques et adopter une technique correcte, puis j’ai enchainé les +500 000points sur les 3 premières épreuves, avant de me casser les dents sur la 4ème (sauvetage sur la deuxième map). Je perdais tous mes otages avant les 500 000 points requis.

La semaine suivante j’ai repris les essais avec la dernière épreuve puis je suis revenu sur celle des otages. J’ai opté pour garder mes missiles (R1) pour les utiliser sur les preneurs d’otage. Technique efficace puisque j’ai bien dépassé le score palier.

Jusque-là, je n’avais pas du tout regardé les objectifs appelés « mondiaux » (comprendre réalisables dans les différents modes), mais en jouant sans m’en préoccuper j’en avais déjà obtenu la plupart (il devait m’en manquer 5/90).

J’ai refait deux parties en survie dans les arènes proposant les objectifs manquants en me focalisant sur ces derniers et pas sur le score, j’ai pu assez facilement les atteindre.

Il me restait donc à atteindre les 10 000 000 de points, j’en étais à 7 700 000. Vu mon niveau très modeste et mes parties précédents à 700 000/1 000 000, je me voyais lancé pour 3 parties, mais une seule aura finalement suffit puisque j’ai dépassé les 3 500 000 (ce qui reste très bas au regard du classement de mes amis). Ma technique est assez basique. Sur les premières vagues, j’utilise ma concentration pour viser les points faibles et contraindre les ennemis. Quand il commence à y en avoir de trop, je lance des missiles en boucle et je cours après les néons pour recharger.

Peu importe, je n’ai jamais été adepte du scoring, mon objectif était d’obtenir le platine et c’est chose faite :

Noble succès : Collecter tous les trophées. (16/01/2015)

InFamous First Light est un stand alone sympathique que j’ai malgré tout eu plaisir à platiner mais il n’aurait pas fallu plus d’épreuves. J’ai encore pas mal de jeu à boucler et d’autres à commencer mais c’est un début vers le retour à mes habitudes de jeu.

Si vous êtes abonné au PlayStation Plus ce mois-ci, n’hésitez pas à le mettre dans votre liste de téléchargement !

SUGGESTION

Mots-clés : , , ,

2 Réponses

  1. Tu as eu le jeu grâce au PS+ ?

Laisser un commentaire