Vavache

Posté le 11 mars 2012 Par Dans Interviews

[Interview] Profil d’un Gamer : Vavache (1ère Partie)

Je vais vous parler un peu de moi en tant que gamer. Je ne me considère pas comme un hardcore gamer quoiqu’en pensent certains de mes amis, même si j’en suis plus proche que d’un casual gamer. Mais tout ça ce ne sont que des termes.

Ce qui est certain, c’est que je ne suis plus un jeunot, et que j’ai pas mal d’années d’expérience en terme de jeux vidéo, aussi ce sujet fera l’objet de plusieurs articles.

S’en suivront des articles sur des évènements plus contemporains : mes platines (trophées ps3) et mes 100%.

Né en 1978, j’ai connu les jeux vidéo à leur balbutiements et j’ai grandi avec eux.

Je me suis fais les dents sur le petit frère du Pong, avec une console TVG-SD-04 que je possède toujours :

Sur télévision noir et blanc, il était possible de jouer seul, à deux ou contre la machine à des jeux de tennis, de foot, de basket, de hockey, de ball trap et autres.

Déjà à cette époque, je montrais des signes de persévérance et une volonté de performer, au point que je me retrouvais la plupart du temps à jouer seul, mon frère n’étant pas aussi motivé.

S’en est suivie la période des jeux électroniques dont le jeux des crèpes (celui-ci était à mon frère) :

Là encore, j’y passais des heures afin de battre encore et encore mes scores. Je ne comptais plus le nombre de fois où mes parents devaient me racheter des piles.

Lorsque j’allais chez des amis ou des cousins qui en avaient que je ne connaissais pas, je devais les essayer absolument.

Faire traverser des bonhommes une rivière infestée de crocodiles, sauver des habitants d’un immeuble en flamme, récupérer des parachutistes, etc. Ce n’était pas les idées qui manquaient, même si le principe de jeu restait relativement semblable de l’un à l’autre.

Un peu après je suis passé aux machines à cassettes. Je ne me souviens plus du nom d’un appareil avec lequel je devais programmer les jeux en Pascal, les enregistrer sur une cassette puis les exécuter (après un temps de chargement interminable et un plantage une fois sur deux).

Cela ne me suffisait pas, je réalisais aussi des « programmes » de dessin sur TO7 avec la fameuse tortue, représentant des Bugs Bunny ou autre personnages pendant que mes camarades de classe en étaient aux carrés et aux hexagones.

On s’éloigne un peu du jeu vidéo, mais ce côté découverte et programmation fait également partie de ce qui me plait dans cette univers. J’ai par la suite passé pas mal d’heures également à programmer des jeux sur ma calculatrice Casio, souvent bien plus de temps que je n’en prenais pour jouer aux jeux ainsi créés.

J’ai également eu la chance d’avoir un voisin (coucou Juju en passant) qui possédait un Comodore 64 :

Une fois décidé sur un jeu et la commande run saisie, on allait jouer un peu dans le jardin le temps que le jeu se charge, puis on s’amusait de longues après-midi sur un peu tous les jeux qui se faisaient à l’époque.

Je n’ai pas une bonne mémoire des noms en général, aussi je ne pourrais lister avec exactitude tous les jeux que nous avons pu tester à l’époque, mais je me souviens d’un jeu de boxe, du fameux Dig Dug, de jeux d’aventure/plateforme et beaucoup beaucoup d’autres.

Les premières consoles 8-bit pointaient déjà le bout de leur nez mais n’en avais pas, j’ai juste eu quelques occasions d’y jouer chez des camarades de classe.

C’est à peu près à la même époque que l’on pouvait jouer également sur le PC 486 de mon père, avec son superbe moniteur monochrome.

Avec le recul, on se demande comment on pouvait être épaté par les graphismes. Les jeux de sports d’hiver avec la neige bleu turquoise, les jeux de voitures (dont Test Drive) aux décors plutôt vides…

Mais ce qui faisait la force des jeux vidéo à cette époque, c’est surtout le gameplay et le fun malgré des concepts assez simples en général.

Ça n’est pas un hasard si des jeux comme Tetris restent des incontournable aujourd’hui, et si le rétro gaming et les remakes ont toujours du succès.

A suivre…

Mots-clés :

2 Réponses

  1. oui tu as raison moi j’ai commencé avec la console atari puis apres je suis passé par les ordis atari 520st puis la bete amiga 500 et puis je suis retourné sur les consoles avec la megadrive mais surtout la 3do qui avait des jeux de folie et super graphisme pour l’epoque puis ps1 ps2 ps3 psp et bientot vita et ps4 lol j’attend que la vita soit a 99e mdr je pense que la vita 2 sera sortie mais bon xd

  2. Très belle plongée nostalgique dans le rétro-gaming ! Je me suis moi aussi plutôt bien reconnu même si je ne suis pas de la même génération (plutôt Nintendo64 et la grosse Game boy grise à quatre piles xD).
    Ca m’a rappelé cet autre article sur les shooting games des années 80-90.

    En ce qui me concerne, j’ai surtout énormément joué à Banjo-Kazooie sur la Nintendo64, et je n’ai pas honte de dire que j’y joue encore régulièrement quand l’envie me prend : )

Laisser un commentaire