MonsterBag

Posté le 17 avril 2015 Par Dans 100%

[Complétion] 100% PSN n°25 MonsterBag

MonsterBag est une curiosité que je suis bien content d’avoir essayé et complété.

Si je suis abonné au PlayStation Plus, c’est essentiellement pour pouvoir jouer en ligne sur ma PlayStation 4. Non pas que je sois un fervent adepte du multijoueur, mais la génération actuelle ne me laisse guère le choix.

Les « avantages » de ce PS+ comme les jeux offerts chaque mois me laissent en général de marbre, soit parce que je les ai déjà, soit parce qu’ils ne m’intéressent pas du tout, ou soit parce que j’ai déjà une liste de jeux en attente qui ne cesse de s’allonger et que je ne vois pas l’intérêt d’en ajouter si je sais pertinemment que je ne les ferai sans doute jamais.

MonsterBag a donc bien failli subir mon indifférence, mais comme il s’agit d’un jeu PSVita, généralement plus court, je suis plus enclin à les insérer dans mon « planning ».

Je n’avais aucune idée de ce qu’était le jeu, je me suis juste assuré sur PSN Profiles que d’autres joueurs avaient obtenu 100% des trophées, pour ne pas me retrouver avec un jeu bugué et une liste qui resterait incomplète.

Les premières secondes de jeu sont assez déroutantes. Déjà le visuel est assez particulier, les personnages à la peau bleue sont bizarres, et on ne sait pas bien ce que l’on doit faire. Et puis on commence rapidement à cerner le principe du jeu, mais ce n’est pas pour autant que l’on sait toujours quoi faire. Certaines interactions ne sont pas évidentes immédiatement.

J’enchaine malgré tout relativement bien les niveaux, et des trophées tombent de temps en temps. Vers la fin, un niveau avec des téléviseurs à activer pour orienter les personnages derrière lesquels passer m’oppose un peu de résistance, il y en a toujours un tourné du mauvais côté qui m’empêche d’avancer. Je décide de faire une pause.

Je reprends le jeu 2 jours plus tard et trouve finalement la bonne combinaison à réaliser, ce qui me vaut un trophée au passage. Il ne restait ensuite que 2 niveaux dont le générique.

Je me suis alors intéressé à la liste des trophées. J’en finalement avais débloqué les 3/4. Leur description est assez énigmatique, mais ils sont listés dans l’ordre d’obtention et font référence à des évènements propres à certains niveaux, si bien qu’on devine où les réaliser. Si le comment reste parfois obscur, il faut se dire qu’en général, il faut passer le niveau sans faire d’erreur, et sans mourir (il faut donc recharger le niveau en cas d’échec).

La sélection de chapitre est bien appréciable et je complète assez rapidement les trophées qu’il me manque, sauf un, Aider le héros, pour lequel il faut utiliser tous les outils que l’on peut trouver, sauf que 2 d’entre eux mettent fin à la séquence, il est donc impossible de les utiliser tous les 2. Il faut du coup lancer le mode Oblains qui fait office de « new game plus » pour refaire le niveau, et utiliser l’autre arme que celle utilisée la première fois pour clore la séquence (en s’assurant de bien avoir utilisé au moins une fois sur les 2 parties toutes les autres). C’est le seul trophée qui oblige de refaire un niveau, tous les autres peuvent théoriquement être faits la première fois.

(13/04/2015)

Les trophées ne m’ont pas paru insurmontables, mais il est vrai qu’ils ne sont pas forcément évidents, du coup je vous propose un guide.

Je pense que sur les prochaines offres du PS+ je prendrai au moins le temps de regarder ce qui se cache derrière les noms des jeux que j’ignore habituellement, car il peut y avoir parfois de bonnes surprises comme ce MonsterBag que je vous recommande.

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire