Posté le 26 décembre 2012 Par Dans 100%

[ Complétion] 100% PSN n°9 : flOw

Ayant adoré Flower et Journey, j’étais curieux de connaitre cette autre étrangeté qu’est flOw.

Journey était encore frais dans ma tête, et en trainant sur le net le nom de flOw est remonté à mon esprit. J’étais complètement passé à côté à sa sortie et pour cause je n’avais pas encore de PlayStation 3. Il n’était plus très cher sur le PlayStation Store, j’avais terminé Saints Row The Third, pourquoi ne pas en profiter ?

J’ai donc lancé le jeu, et malgré son côté très minimaliste j’ai tout de suite accroché au concept.

Vous êtes une larve parmi d’autres larves et du plancton, dans une immensité d’eau. En vous approchant d’un plancton vous le mangez et grossissez. Rapidement vous comprenez que certains planctons spéciaux vous font avancer ou reculer d’un palier de profondeur (comme si vous étiez en vue de dessus).

Vous découvrez aussi rapidement que certaines larves sont hostiles et n’hésitent pas à vous manger en partie (car avec tout ce que vous avez agglutiné votre corps s’est allongé).

Après un premier périple déroutant, vous avez la possibilité de recommencer avec une autre forme de larve qui a d’autres propriétés.

Le tout se dirige à l’aide de la gyroscopie sixaxis, ce qui pourra gêner certains joueurs, mais moi je suis plutôt friand de ce type de gameplay. L’effet d’eau et de courant est très bien rendu mais ajoute de la difficulté à la maniabilité.

Inutile de vous dire que j’ai enchainé les niveaux et débloqué toutes les formes du jeu en très peu de temps (plusieurs dizaines de minutes).

Je me suis donc ensuite intéressé aux trophées. J’ai alors découvert qu’il y avait des trophées qui nécessitaient un DLC payant, pour pouvoir faire des screenshots et pour avoir une nouvelle forme de larve (un niveau supplémentaire donc). Bon ok, ça double le prix de base du jeu, mais soit.

Les trophées obligent à refaire plusieurs fois les niveaux, soit en ne mangeant aucun plancton, soit au contraire en les mangeant tous, en évitant de se faire toucher etc. L’exercice est parfois délicat mais amusant, j’en fais rapidement le tour mais avec intérêt.

Reste un trophée à la description complexe : Décorer votre créature avec plus de 10 segments alternés. Je me renseigne sur internet et apprends qu’il faut manger les cellules dans un ordre bien précis afin que les maillons du corps qui s’allonge se fassent dans une combinaison bien précise. Je m’exécute, pas de trophée. Je recommence, à plusieurs reprises, en tentant différentes combinaisons, mais rien n’y fait, pas de trophées.

Les tentatives commencent à me lasser.

Je décide donc de supprimer mes données de jeu et de le réinstaller. Dès ma première nouvelle partie je vise l’objectif et oh miracle le trophée tombe :

(25/03/2012)

flOw est comme ses petits frères un jeu à part, particulier, avec un côté poétique, mais sa courte durée de vie et son gameplay particulier me font vous avertir qu’il est moins intéressant et accessible, et les trophées sont plus difficiles (voire bugués).

SUGGESTION

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire