Posté le 28 août 2012 Par Dans 100%

Platine n°43 : Little Deviants

J’ai enchainé les platines la semaine dernière, le dernier en date étant celui de Little Deviants.

J’avais commencé ce jeu dès que j’ai pu jouer avec ma PlayStation Vita, en parallèle de Modnation Racers Road Trip.

Composé de mini-jeux, il était plus facile de faire de courtes sessions, même si certains m’ont bien accaparé.

Lorsque j’ai commencé ma première partie, je me suis dis « Oula, c’est pas gagné pour le platine ».

En effet, chaque mini-jeu propose des scores paliers, donnant droit à un vaisseau en bronze, en argent et en or. Si le bronze est assez accessible, c’est une autre histoire pour l’or.

Mais en rejouant le mini-jeu encore et encore, je finissais par comprendre le gameplay et l’objectif, et je me rapprochais de l’or.

Et au mini-jeu suivant, rebelote, je faisais un score médiocre et je me disais que ce n’était vraiment pas gagné pour avoir l’or partout.

En plus de cela, certains mini-jeux sont assez éprouvant physiquement, surtout lorsqu’il faut tenir la console en l’air en se tenant soit même debout afin de pouvoir tourner à 360 degrés, et tirer sur les botz qui se fondent dans le décor (un semblant de réalité augmenté). Des mini-jeux comme ça, on ne les refait pas 10 fois de suite !

D’autres ont un gameplay particulier, et j’avais du mal parfois à savoir comment tenir la console pour réussir à tout exécuter.

Mais à force de recommencer encore et encore les mini-jeux, j’ai fini par trouver des astuces. Obtenir l’argent sur des épreuves difficiles me motivait à poursuivre jusqu’à l’or.

J’avais laissé le jeu de côté pour m’intéresser à Uncharted: Golden Abyss, il ne me restait alors plus que 2 mini-jeux à avoir en or.

Uncharted platiné, je me suis remotivé et j’ai repris Little Deviants.

L’un des mini-jeu restant est sans doute le plus difficile, puisqu’il faut obtenir un score parfait, et que la manipulation à réaliser est périlleuse : frotter le pavé tactile frénétiquement, tout en touchant des ennemis en mouvement sur l’écran, et en effectuant des « rotations » d’un plateau avec 2 doigts, l’un sur le pavé tactile arrière, l’autre sur l’écran.

Si d’ordinaire dans les jeux je réalise tout seul des actions qui demandent d’être 2 joueurs ou plus, j’avoue que cette fois-ci je me suis fait aider.

Ce n’était pas facile pour autant, car la personne qui m’a aidé en tuant les botz pendant que je gérais le frottement et les rotations ne devait pas me faire faire de rotation involontaire, et je ne devais pas l’empêcher de voir ce qui se passait à l’écran.

Me restait un dernier mini-jeu, sur lequel je plafonnais tant bien que mal à 61 000 points alors qu’il en fallait 70 000.

Et en y rejouant j’ai réalisé que je n’avais pas du tout la bonne méthode, et qu’une fois cela compris j’ai très rapidement réussi à obtenir un score digne de ce nom.

Il s’agissait du mini-jeu de la montgolfière. En toute logique, je tenais la console à la verticale. Oui, sauf que lors de phases de courant ascensionnel, il faut utiliser la fonction gyroscopique et pencher la console vers l’avant pour pouvoir déplacer la montgolfière où l’on désire sur l’écran. Ça peut paraitre con, mais ça n’était pas du tout intuitif de pencher l’écran vers le bas pour faire monter un ballon…

Trophainqueur : Déverrouillez tous les autres trophées. (22/08/2012)

Voila un platine dont je suis assez fier au final, puisqu’il est réputé pour être assez difficile, que j’ai effectivement eu cette impression dès mes premières parties, mais j’ai su persévérer.

J’ai pris pas mal de temps à réaliser un guide, j’espère qu’il vous aidera à vous approcher du platine si vous tentez l’aventure.

Je dis approcher, parce que je pense que les conseils ne suffisent pas, la plupart des mini-jeux demandent une bonne maitrise de fonctions telles que le gyroscope, et que ça n’est pas forcément inné pour tout le monde.

SUGGESTION

Mots-clés : , ,

Laisser un commentaire