Bigben

Posté le 21 juin 2017 Par Dans Evènements

[Evènement] BigBen week 2017

BigBen Interactive a organisé récemment sa deuxième BigBen Week, un évènement où sont présentés les produits du moment et à venir. Vavache.fr était invité, c’est MathMcFly qui s’y est rendu pour vous.

Je reviens de la BigBen Week n°2, où ils présentaient à Paris deux trois trucs nouveaux, et notamment la nouvelle manette pro officielle PS4, la Revolution Pro Controller de Nacon, dans un certain nombre de coloris sympathiques. Présentation aussi du nouveau Outcast Second Contact, refonte du jeu sorti en 1999, et du nouveau WRC, le 7e du nom !

Revenu à la Playstation, après un petit passage chez Microsoft, il m’a fallu un petit temps d’adaptation après avoir abandonné la géniale manette des Xbox (hormis leur dénomination étrange des gâchettes!). Et je dois dire que si la Dual Shock 4 est plus légère et confortable que celle des premières PS, il ne reste pas moins que les sticks bombés sont particulièrement désagréables. Je n’ai toujours pas compris pourquoi ils ne les avaient pas faits concaves.
Alors j’espérais trouver dans la nouvelle manette officielle de Nacon, la Revolution Pro Controller, la remplaçante toute trouvée. Eh bien je suis mitigé ; attention, mon avis personnel n’est basé que sur un ressenti au cours d’une utilisation trop courte pour émettre un avis définitif.
Dans l’ensemble, elle respire la qualité, et sa prise en main est très agréable et confortable. Filaire, avec des boutons plus larges, elle se démarque particulièrement de la Dual Shock par ses sticks positionnés de manière asymétrique, ce qui, ajouté à sa forme générale, la fait ressembler beaucoup à la manette Xbox ! Les pouces ne m’ont pas semblé glisser dessus, comme ça le fait sur la manette de base, avec l’obligation constante de les repositionner sur des jeux d’action ou les FPS. Ou alors c’est l’habitude de devoir réajuster ma prise en main ! A moins que ce ne soit leur angle d’inclinaison plus important, 46° contre 38° habituellement … Bref, j’ai retrouvé le confort que j’avais sur les manettes Xbox !
Autre petite spécificité, la possibilité d’ajuster le poids de la manette, en ajoutant des petites masses prévues à cet effet dans chaque poignée. Je dois dire que le poids, supérieur à la Dual Shock, m’a paru plus agréable. Encore un bon point !
Elle intègre par ailleurs 4 boutons supplémentaires, paramétrables, sous forme de 2 mini gâchettes bidirectionnelles sous la manette, au niveau des poignées. A voir à l’usage, mais en tout cas l’accès à ceux-ci est efficace, avec les majeurs. De même, l’ensemble de la manette est ajustable via un logiciel fourni, notamment la course des gâchettes et leur point d’activation. Un réel plus pour les joueurs « pro ».
Seul point négatif, mais malheureusement rébarbatif pour moi (à part l’absence de mini HP, très sympa sur certains jeux, moins sur d’autres), c’est le positionnement des gâchettes. Certains adorent ; moi j’ai trouvé qu’en ayant une prise en main confortable des poignées, ces derniers se retrouvent positionnés trop haut, ce qui oblige à avoir les index trop écartés, en extension vers le haut, ce qui devient inconfortable. Chaque manette est différente, et les habitudes prises sur l’une engendrent parfois une prise en main inadaptée sur une autre. Donc à voir sur une utilisation plus longue, et surtout après un premier ressenti général, très bon par ailleurs.

BigBen Week 2 Nacon Revolution Pro Controller

Et puis les différents coloris proposés dans un premier temps sont très sympas, surtout la version orange qui flashe bien !

 Présenté aussi le Action Grip, un grip caoutchouc qui vient envelopper une Dual Shock, pour une meilleure prise en main, en différentes couleurs. Et aussi le Thumb Grip, la même chose pour les sticks ; j’ai pas pu essayer, à voir si ça corrige efficacement le défaut cité plus haut…

BigBen Week 2 Action Grip

Au niveau des jeux, le nouvel opus de WRC était présenté, assez succinctement. J’avais trouvé que le 6 était vraiment intéressant pour toutes les nouveautés qu’ils avaient intégré, et puis surtout pour un passage sur les consoles nouvelle génération réussi comparé au 5. Malgré un level design amélioré (routes plus cabossées, météo variable en fonction de l’altitude etc etc) et de nouvelles spéciales plus longues, les « Epic Stages », je ne suis pas sur qu’un WRC 7 était nécessaire aussi rapidement après la sortie du précédent, l’année dernière… Alors certes, les 13 étapes officielles du circuit WRC de l’année sont au rendez-vous, avec les nouvelles voitures. Tout comme pour FIFA, je pense qu’on va désormais avoir droit à un nouveau WRC tous les ans !

Autre sortie, intéressante sans être une claque vidéoludique, le remake de Outcast, un jeu PC sorti en 1999. Il s’appellera donc Outcast Second Contact. Le studio Appeal, à l’origine du jeu, reste aux commandes pour le développement de ce remake, et c’est Yves Grolet, l’un de ses co-fondateurs qui le présentait.
L’histoire est simple, vous incarnez Cutter Slade, un ancien marine, chargé d’escorter des scientifiques envoyés dans un monde parallèle. Sauf que le voyage ne se passe pas comme prévu, et qu’il se retrouve seul, sans son matériel. Un excellent prétexte pour partir en exploration de ce monde nouveau, et à la recherche d’équipement ! L’histoire, un peu plus creusée, je ne vous la dévoile pas ; c’est très « années 80 », et les graphismes, sans être révolutionnaires, sont particulièrement chouettes et au service de ce jeu atypique. Dès ma prise en main, je me suis senti dans un film de ces années mythiques ; les paysages avec les planètes sur l’horizon, les extraterrestres, l’équipement futuriste-kitsch du héro, tout donne un petit rendu très sympa qui provoque un attachement réel à ce jeu sans prétentions. De même, le gameplay a été mis au goût du jour, et les phases de combats sont assez dynamiques, tout en restant fidèles au genre ; eh oui, le héro peut éviter les tirs ennemis avec une roulade, et ça c’est cool !
 Bref, vous l’aurez compris, le jeu n’a pas la prétention de concurrencer les blockbusters du jeu d’action, mais juste de proposer autre chose, que les fans du précédent opus attendaient, et qui ravira les quarantenaires (et les autres !) qui ont grandi avec Flash Gordon et Buck Rogers !

Merci à BigBen pour l’invitation.

Mots-clés : , , ,

Laisser un commentaire