Trophées

Posté le 8 décembre 2016 Par Dans 100%, Vavache

[Coup de gueule] Le DLC de trop ?

Il y a un phénomène qui se reproduit de plus en plus dans les jeux auxquels je joue et qui me dérangent fortement, et j’ai envie de vous en parler.

Ce coup de gueule n’engage que moi et est un ressenti totalement personnel, de mon point de vue de joueur amateur de trophées et « complétionniste ». Vous avez le droit de ne pas être d’accord et même de ne pas me comprendre.

Quand je pose la question « le DLC de trop? », je devrais plutôt dire « les trophées du dernier DLC », car c’est bien là-dessus que porte mon coup de gueule. Si vous me suivez depuis un moment, vous devez savoir que j’attache de l’importance aux trophées à débloquer dans les jeux, et que je m’efforce de décrocher le platine et même les trophées des DLC des jeux auxquels je joue, histoire d’avoir 100% des trophées à chaque fois. C’est peut-être maladif, ou peut-être juste un besoin de perfection, mais ce besoin je l’ai toujours eu, avant même l’existence des trophées. Depuis toujours, quand je joue à un jeu, j’y joue à fond, pour tout débloquer et tout découvrir. Si autrefois les objectifs secondaires permettaient de débloquer des costumes ou des compétences (aujourd’hui il suffit de les payer), depuis quelques années maintenant ce sont des objectifs avec des trophées virtuels à débloquer qui me motivent à retourner un jeu dans tous les sens.

Je ne suis pas de ces chasseurs qui ne jurent que par leur nombre de platines et qui n’hésitent pas à faire un jeu tout en japonais auquel ils ne comprennent rien, dans le seul but d’avoir en 30 minutes un platine de plus à leur actif. Il m’arrive de faire des platines faciles, mais c’est essentiellement car le jeu à la base me plait ou me fait envie. Je joue aux jeux auxquels j’ai envie, et même si je me renseigne presque toujours sur les trophées avant, ce n’est pas la liste qui me décidera à jouer ou non.

Ce besoin de complétion m’a poussé à acheter les DLC des jeux qui ajoutent des trophées à la liste. Ce n’est pas forcément une gêne en soit, cela permet de rallonger le plaisir du jeu, et la plupart du temps j’apprécie le plus apporté par ces DLC. Mais ce qui me fait pousser ma gueulante aujourd’hui, c’est que sur de plus en plus de jeux, qui proposent plusieurs DLC étalés dans le temps, le dernier, celui qui vient clôturer la fameuse liste de trophées, contient des objectifs extrêmement difficiles et/ou chronophages, très loin de la difficulté de base du jeu et des autres DLC. Comme si il fallait, pour conclure, mettre la barre hyper haut, pour marquer le coup. Je n’ai rien contre la difficulté en soit, mais dans les cas que je vais citer, on est vraiment très loin de ce qu’il a fallu faire jusque là dans le jeu.

Je vais commencer par mentionner Batman Arkham Knight, qui propose un platine à la difficulté moyenne, puis une floppée de DLC pas toujours évidents, mais dont les habitués de la licence comme je le suis viendront à bout. Jusqu’au dernier DLC, dont les objectifs de tous les trophées sont vraiment très difficiles. Pas impossibles, il y a bon nombre de joueurs qui y sont parvenus, mais ça reste réservé à de très bon joueurs. Après plusieurs soirées d’essais, ce DLC reste pour le moment dans mes objectifs « à faire » mais bien partit pour être abandonné, mais je pense qu’il me faudrait encore de longues heures pour peut-être y arriver, sans certitude.

Need For Speed, le dernier en date, est relativement facile à platiner, et les DLC qui ont été proposés gratuitement son sensiblement plus difficiles mais très abordables, la plupart se font en une bonne session. Le dernier en revanche, affiche des objectifs bien plus corsés. Alors que j’avais l’or sur toutes les épreuves du jeu et des DLC, je me suis cassé les dents bien comme il faut sur la première épreuve de ce dernier DLC, dont la difficulté est croissante (ça promet pour les suivantes donc). Et je ne parle même pas du fait de devoir gagner une playlist en ligne, avec les pinpins qui te rentrent dedans et la difficulté à trouver du monde pour une playlist complète. Là encore, j’ai pour le moment mis cela de côté, ne voulant pas y passer des semaines.

Dans le même esprit, le DLC de Table Top Racing m’a bien calmé. J’ai réussi toutes les épreuves du jeu de base, sans quasiment jamais avoir à recommencer une épreuve. J’étais donc confiant en lançant le DLC, mais après une soirée, je me demande si j’aurais un jour l’or à chaque épreuve, étant donné que pour certaines, après de nombreux essais, sur le championnat le plus facile, j’arrive péniblement à décrocher le bronze…

Toujours dans les jeux de courses, #DRIVECLUB m’a totalement submergé avec tous les DLC sortis en masse (tellement que certains DLC des voitures ont été ajoutés à la liste de #DRIVECLUB Bike). Là encore, la difficulté est plus élevée que le jeu de base (qui était peut-être trop simple ?). Le jour où je serais motivé, il va me falloir un paquet d’heures pour compléter tout cela, et il me semble que même en faisant tous les DLC, on ne complète pas forcément certaines objectifs de base, qui nécessitent donc du farm. Ce cas est un peu différent, c’est moi qui n’ai pas su y jouer en temps et en heure, et on ne va pas reprocher la foultitude de contenu supplémentaire qui a été ajouté avec un season pass abordable.

Dans un autre registre, il y a les trophées ultra chronophage (même si un trophée difficile qui demande à un joueur lambda de recommencer x fois jusqu’à réussir, d’une certaine façon c’est un trophée chronophage), comme sur Star Wars Battlefront. J’ai bien aimé le jeu, et je suis assez fier d’avoir décroché le platine étant donné mon piètre niveau en FPS multijoueur. Mais voilà, avec de la motivation et de l’acharnement, et du temps, j’y suis parvenu. J’ai également débloqué les trophées des DLC, sans avoir à y passer des heures, avec une difficulté juste comme il faut. Et plus le dernier DLC, Rogue One : Scarif, nous demande d’atteindre le rang 100. De base le jeu n’avait que 50 rangs, et déjà pour y parvenir j’avais dû jouer pas mal de fois y compris des week-end double xp alors que j’avais complété tous les autres objectifs. A chaque DLC, 20 niveaux ont été ajoutés, mais les objectifs ne nécessitaient pas d’y jouer autant. Au lancement de ce dernier DLC, je suis rang 59 avec 100 heures de jeu à mon actif. Je vous laisse imaginer le temps qu’il me faudra pour obtenir cet ultime trophée…

Je pourrais également mentionner Rise Of The Tomb Raider et ses DLC dans un mode qui ne plait pas forcément et qui s’éloigne de l’esprit de base du jeu (un système de scoring solo dans un jeu d’aventure, très peu pour moi), et là encore il faudra beaucoup de temps pour tout débloquer, mais on a hérité d’une édition complète sur PS4 je ne vais pas pointer du doigt cet exemple.

Au passage, je vais évoquer également les DLC qui débarquent avec des bugs, comme dans Destiny et le trophée Antiquaire qui ne s’est pas débloqué pour beaucoup de joueurs dont je fais partie. Sur un tel jeu, qui m’a occupé plusieurs centaines d’heures, dont je reste assez fier d’avoir réussi le raid du Caveau de Verre à l’époque sans mourir avec une escouade d’amis, ça me fout les boules, permettez-moi l’expression, d’avoir un trophée tout bête de bugué. D’autant que Bungie ne semble pas s’en inquiéter plus que ça, et que l’objectif est si évident qu’on a du mal à comprendre pourquoi ils n’arrivent pas à débuguer. Ça me ferait vraiment mal de ne pas obtenir les 100% pour ça !

En fait le problème, c’est que trop souvent j’ai l’impression que les objectifs de trophées sont pensés pour nous faire rester sur le jeu, comme s’il fallait absolument qu’on y passe des heures voire des jours pour que ce soit bien. Messieurs les développeurs si vous me lisez, détrompez-vous, on peut très bien ne passer que deux heures sur un jeu et qu’il reste dans nos mémoires avec une image positive (je pense tout naturellement à Journey). Au contraire de certains jeux où j’ai du passer des soirées entières pour un trophée à la con, même si j’ai effectivement toujours ces jeux en tête, ce n’est vraiment pas un bon souvenir que j’en garde. D’autant plus qu’aujourd’hui, il y a énormément de jeux qui sortent, nos vies filent à une vitesse folle, et je pense que pour la plupart on n’a pas besoin ni envie de rester des semaines sur un jeu parce qu’on se sent tenu par un objectif de merde. Si le jeu est bon, il le sera quelque soit le temps à passer dessus, ne nous forcez pas la main artificiellement et bêtement.

Du coup, je pense, par la force des choses, laisser tomber cette idée de complétion de trophées. Je ferais mon possible pour continuer de décrocher les platines, et dans la mesure du possibles les trophées des DLC, mais je ne peux plus me permettre de rester des semaines sur un DLC, quand j’ai des dizaines d’autres jeux qui attendent. En plus cela impacte mon activité sur le blog : moins de tests, moins d’articles, et des tests avec moins de temps à y consacrer. Je me suis même vu décliner plusieurs propositions de tests pour ne pas crouler complètement sous la tâche et pour ne pas me retrouver à faire des articles bâclés ou complètement bidons (d’autres s’en chargent très bien).

Je ne pose pas spécialement de question, j’expose mon point de vue, mais si vous avez envie de réagir et de donner le vôtre, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça.

Mots-clés :

4 Réponses

  1. Il est évident que parfois les objectifs de trophées (sur le dernier DLC) sont clairement abusés. J’ai longtemps abandonné pour ma part Batman Arkham Knight. Même en m’y acharnant je sais que la façon de jouer que j’ai, fait que je n’y arriverai jamais.

    Concernant DriveClub, il y a, la plupart du temps, un trophée d’un DLC qui demande à réussir un chrono sur une épreuve. Ce sont les trophées les plus simples (j’ai trouvé). Pour info j’ai attendu longtemps avant de faire les trophée de ces DLC. Je dirai que j’ai mis 3 semaines pour un total de 30 heures. Ca reste faisable d’autant que les courses et certains voitures sont sympas à faire. Les épreuves sont variées, c’est sympa à faire.

    Rise of The Tomb Raider est un bon exemple de trophées sur des modes complétement débiles uniquement présents pour rallonger la durée de vie. Je ne les ai pas encore et je verrais quand je commencerai. Si c’est chiant j’arrêterai…

    Je fais partie de ceux qui n’ont pas eu le trophée Antiquaire. Le sujet sur le forum de Bungie (https://www.bungie.net/fr/Forums/Post/213318340?sort=0&page=0) montre bien l’absurdité du problème. Il y a beaucoup de problèmes avec Rise of Iron (emblèmes non obtenu, trophée non obtenu, clés SIVA qui disparaissent) mais quand on regarde le topic de plus près, les gens râlent surtout pour le trophée… Bref comme toi ça me ferait chier de ne pas avoir le 100% pour ça …

    Contrairement à toi, je ne vais pas pour l’instant abandonner l’idée de compléter certains jeux mais je pense que plus le temps passe et plus je pense que je changerai d’avis.

    Article rafraichissant au passage.

    • Merci pour ton commentaire. J’avoue que ça me fais chier quand je dis que je pense laisser tomber l’objectif des 100%, mais il faut se rendre à l’évidence, rien que les jeux que j’évoque dans cet article, il me faudrait plusieurs centaines d’heures à consacrer pour des DLC. Je n’ai plus autant de temps pour jouer que je le souhaiterais, et j’ai plein de bons jeux qui m’attendent, alors passer des soirées sur un trophée de bronze que je ne suis même pas sûr d’avoir, je n’ai plus la motivation.

  2. Certains trophées de rise of the tomb raider m’ont fait laisser tomber (hahahaha) le platine. Très bon article coup de gueule et tout dans la mesure, bravo. Je te rejoins sur beaucoup de points.

  3. Salut Vavache, je me retrouve dans ce que tu dis au niveau de la chasse aux trophées, de faire avant tout des jeux qui plaisent et de les completer jusqu’au platine. Je ne ferai pas non plus un jeu en version EURO/JAP/US pour avoir 3 platines.

    Par contre les dlc, de base je suis opposé au principe, c’est juste prendre les joueurs pour des (va)vaches à lait. A moins que ce soit un jeu énorme (the witcher 3 par exemple) je n’achète pas les dlc et tant pis pour le 100% :/

Laisser un commentaire